bâtir

bâtir 1.
(bâ-tir) v. a.
   Faire une construction quelconque. Bâtir une église. La brique et le moellon qui ont servi à bâtir la ville. Je me suis bâti une cabane.
   À cause d'une maison qu'il faisait bâtir, BOSSUET Hist. III, 7.
   Les superbes remparts que Minerve a bâtis, RAC. Phèd. I, 5.
   Absolument.
   Passe encor de bâtir, mais planter à cet âge !, LA FONT. Fables, II, 8.
   Il faut avoir trente ans pour songer à sa fortune ; elle n'est pas faite à cinquante ; l'on bâtit dans sa vieillesse, et l'on meurt quand on en est aux peintres et aux vitriers, LA BRUY. 6.
   Fig. Bâtir en l'air, former des projets chimériques. Bâtir sur le sable, former une entreprise qui ne peut durer.
   Et bâtissant en l'air sur le malheur d'autrui...., CORN. Hor. IV, 4.
   Voilà le sable sur lequel on bâtit, SÉV. 306.
   Bâtir à chaux et à ciment, donner à ce qu'on fait une base solide.
   Fig. et familièrement. Bâtir sur le devant, se dit d'une personne qui, engraissant, prend un gros ventre, et aussi d'une femme enceinte.
   Fonder. La ville d'Alexandrie fut bâtie par Alexandre.
   Fig. Fonder, établir. Il a bâti sa fortune sur les débris de celle des autres. Les systèmes que les philosophes bâtissent.
   Il verra comme il faut dompter des nations Et sur de grands exploits bâtir sa renommée, CORN. Cid, I, 7.
   Le pauvre homme bâtit Maint ombrage et mainte chimère, LA FONT. Coupe..
   Et sur un bois détruit bâtit mille procès, BOILEAU Lutr. V.
   Absolument.
   Quant à la conséquence qu'on tire, c'est bâtir sur un faux principe, BOSSUET Nouv. myst. 12.
   Les personnes de condition bâtissent toujours sur les honneurs de leur maison et de leurs ancêtres, BOSSUET Bern. 1.
   Mon coeur aura bâti sur ses attraits naissants...., MOL. Éc. des f. IV, 1.
   Vous supposez mon apostasie comme un principe ferme sur lequel vous bâtissez hardiment, PASC. Prov. 17.
   Terme de chapellerie. Façonner le feutre sur le bassin.
   Se bâtir, v. réfl. Être bâti. Les maisons qui se bâtissent aujourd'hui.
   XIIe s.
   E dist à ceaus [ceux] qui bastissoient maisons, Machab. I, 3.
   Vers cels qui ceste m'ont bastie [m'ont mis cette mauvaise affaire], Ronc. p. 15.
   E cil qui mortalment le soleient haïr, Envers le rei Henri medler e mal tenir, E ki furent à sa mort purchacier e bastir, Th. le mart. 159.
   XIIIe s.
   De traïson bastir n'ert [n'était] la vieille lente, Berte, XCVI.
   Et puis basti un tel plait dont Lombart se repentirent à la fin, H. DE VALENC. XV.
   Ha, quens de Boulongne, quens de Boulongne, quelle avés bastie la traïson entre vous et frere Garin ?, Chron. de Rains, 145.
   De tant li [au chevalier] a son bon [plaisir] basti Amors, qui le connissoit bien, Lai de l'ombre.
   Moult m'avés or grant los basti, Quant de tel chose vous vantés, la Rose, 8530.
   XVe s.
   Et avoit le roi d'Angleterre basti son siege [de Vannes] par telle maniere que les François ne pouvoient venir à lui par nul avantage, FROISS. I, I, 211.
   La paix, telle que le grand maistre l'avait bastie et faite avec le roy de Cypre, Bouciq. III, ch. 18.
   Et n'y ait si sot ne si lourd, Si nyaiz, ne si mal basty, Pour faire du gros, du demy lourd, Qui n'use des droitz du jourd'huy, COQUILL. Droits nouv..
   XVIe s.
   Pigmalion ayant basti une statue de femme de beauté singuliere, MONT. II, 92.
   Ce livre est basti d'un espaignol barragouiné en terminaisons latines, MONT. II. 137.
   Tu tiens table comme Crassus, tu bastis comme Lucullus, et nous presches comme Caton, AMYOT Cat. d'Ut. 30.
   Il demeure icy à nourrir des seditions en la ville, bastissant par tel artifice les moyens de mettre la chose publique en telle confusion, que...., AMYOT ib. 61.
   D'Aubigné acheta dans ce temps et batit la terre du Crest ; comme il prenoit grand plaisir à son batiment...., D'AUB. Vie, CXLVI.
   Le premier tuiau sera creusé dans une grosse pierre de taille bastie au travers du mur, O. DE SERRES 763.
   Provenç. bastir ; anc. ital. bastire. Ce mot a le même radical que bâton et bât (voy. ces mots), c'est-à-dire l'idée de soutenir, de porter.
————————
bâtir 2.
(bâ-tir) v. a.
Terme de tailleur et de couturière. Passer un fil entre les diverses pièces d'un vêtement, pour les assembler. Bâtir à grands points. Bâtir un vêtement pour l'essayer.
   Espagn. et ital. basta, couture à longs points ; espagn. bastear ; ital. im-bastire, bâtir ; de l'ancien haut allem. bestan, coudre, rapiécer. Il y a eu, en français, en espagnol et en italien, un radical bast signifiant coudre, qu'on ne peut écarter de bâtir des tailleurs ; mais l'on peut penser qu'une assimilation s'est faite entre les deux mots signifiant coudre et construire.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bâtir — [ batir ] v. tr. <conjug. : 2> • déb. XIIe; p. ê. du frq. °bastjan « assembler ou construire avec de l écorce (bast) » 1 ♦ Élever sur le sol, à l aide de matériaux assemblés. ⇒ construire, édifier, élever, ériger. Bâtir une maison. Se faire …   Encyclopédie Universelle

  • bâtir — BÂTIR. v. act. Édifier, construire, faire un édifice. Bâtir une maison, une Église. Bâtir en pierre, en brique. Bâtir sur pilotis. Bâtir à la moderne. Bâtir à l antique. Bâtir un pont. Bâtir un vaisseau. f♛/b] Bâtir en l air, Se mettre des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • batir — BATÍR, batire, s.n. Fir de bumbac răsucit uşor, puţin mai gros decât aţa de cusut, întrebuinţat la însăilat. – et. nec. Trimis de valeriu, 03.04.2003. Sursa: DEX 98  batír s. n., pl. batíre Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar… …   Dicționar Român

  • batir — verbo transitivo 1. Golpear (el viento, la lluvia o las olas) contra [una cosa]: Las olas batían con fuerza en el espigón del puerto. 2. Golpear y remover (una persona) …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • batir — (Del lat. battuĕre). 1. tr. golpear. 2. Golpear para destruir o derribar, arruinar o echar por tierra alguna pared, edificio, etc. 3. Recoger o desarmar una tienda o un toldo. 4. Atacar y derruir con la artillería. 5. Dominar con armas de fuego… …   Diccionario de la lengua española

  • batir — Se conjuga como: partir Infinitivo: Gerundio: Participio: batir batiendo batido     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. bato bates bate batimos batís baten batía… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • bâtir — débâtir rebâtir …   Dictionnaire des rimes

  • BÂTIR — v. a. Édifier, construire ; ou Faire édifier, faire construire. Bâtir une maison, une église, un palais. Bâtir un pont. Bâtir, faire bâtir des maisons. Bâtir de pierre, de brique. Bâtir sur pilotis. Bâtir à la moderne. Bâtir à l antique. Cet… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • batir — (Del lat. battuere.) ► verbo transitivo 1 Dar golpes sobre una cosa: ■ los cascos de las caballerías batían el empedrado de la avenida. 2 CONSTRUCCIÓN Golpear una pared o un edificio para destruirlos o derribarlos. 3 Separar las piezas con las… …   Enciclopedia Universal

  • BÂTIR — v. tr. élever une maison, un édifice. Bâtir une église, un palais. Bâtir un pont. Bâtir, faire bâtir des maisons. Bâtir de pierre, de brique. Bâtir en pierre, en brique. Bâtir sur pilotis. Cet édifice a fait la réputation de l’architecte qui l’a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.