vicier

(vi-si-é), je viciais, nous viciions, vous viciiez ; que je vicie, que nous viciions, que vous viciiez, v. a.
   Gâter, corrompre.
   Que n'a pas gâté la concupiscence ? elle a vicié même l'amour paternel [en mettant les enfants dans les couvents], BOSSUET Pensées chrét. et mor. 42.
   Terme de jurisprudence. Rendre nul, rendre défectueux. Cette omission ne vicie pas l'acte.
   Absolument. C'est une règle de droit que ce qui abonde ne vicie pas.
   Inversement et par plaisanterie.
   Et malheureusement ce qui vicie abonde, PIRON Métrom. I, 3.
   Se vicier, v. réfl. Être vicié.
   Comme se perfectionner ou se vicier est la même chose relativement à la nature, BUFF. Quadrup. t. VII, p. 203.
   XIIIe s.
   Il [les bois taillés vers le septentrion] deviennent vicié [var. corrompus] plus legierement, BRUN. LATINI Trésor, p. 177.
   Provenç. et espagn. viciar ; ital. viziare ; du lat. vitiare, de vitium, vice.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vicier — [ visje ] v. tr. <conjug. : 7> • fin XIVe; lat. vitiare, de vitium « vice » (II) 1 ♦ Dr. Rendre défectueux, affecter d un vice (II). Incompatibilité qui ne vicie pas l élection. Absolt Ce qui abonde ne vicie pas. 2 ♦ Vx Corrompre (l air).… …   Encyclopédie Universelle

  • vicier — et corrompre, Vitiare …   Thresor de la langue françoyse

  • vicier — Vicier. v. act. Il ne se dit guere que dans cette phrase où il est employé absolument. Cette clause ne vicie pas. c est une regle de droit que ce qui abonde ne vicie pas …   Dictionnaire de l'Académie française

  • VICIER — v. a. Gâter, corrompre. Il ne se dit guère que dans certaines phrases de Jurisprudence, où il signifie, Rendre nul, rendre défectueux. Cette omission ne vicie pas l acte. C est une règle de droit, que ce qui abonde ne vicie pas. VICIÉ, ÉE.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VICIER — v. tr. Gâter, corrompre. Ces émanations vicient l’air de la chambre. Fig., Ces paradoxes ont vicié toute une génération. Il s’emploie surtout en termes de Palais et signifie Rendre défectueux. Cette omission ne vicie pas l’acte. C’est une règle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vicier — vt. infèktâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • viciation — [ visjasjɔ̃ ] n. f. • 1789; « corruption de quelqu un » 1755; de vicier ♦ Vieilli Action de vicier (le sang, l air); de se vicier. ⇒ pollution. « cette maladie était causée par une viciation du sang » (Balzac). ● viciation nom féminin Littéraire …   Encyclopédie Universelle

  • corrompre — [ kɔrɔ̃pr ] v. tr. <conjug. : 41> • 1160; lat. corrumpere → rompre I ♦ (v. 1260) 1 ♦ Vieilli Altérer en décomposant. La chaleur corrompt la viande. ⇒ avarier, décomposer, gâter, pourrir, putréfier. « Des marécages qui corrompaient l air »… …   Encyclopédie Universelle

  • vicia — VICIÁ, viciez, vb. I. tranz. 1. A strica, a altera puritatea aerului. ♦ tranz. şi refl. fig. A (se) corupe, a (se) deprava. 2. (jur.) A face ca un act, o clauză etc. să fie nule, defectuoase. [pr.: ci a] – Din fr. vicier. Trimis de RACAI,… …   Dicționar Român

  • dépraver — [ deprave ] v. tr. <conjug. : 1> • 1212 « altérer »; lat. depravare « tordre, corrompre », de pravus « mauvais » 1 ♦ (1580) Amener (qqn) à désirer le mal, à s y complaire. ⇒ corrompre, pervertir. Dépraver un adolescent. Les mauvais exemples …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.