vacant


vacant
vacant, ante
(va-kan, kan-t') adj.
   Qui n'est pas occupé, qui est à remplir. Maison vacante.
   N'est un siége vacant au premier qui l'occupe, RÉGNIER Sat. x.
   Idoménée, persuadé par Mentor, se hâta de distribuer les terres vacantes, FÉN. Tél. XII.
   Pour lui ôter [à Denis] l'ennui de son palais doré, le mettre dans mon tonneau vacant depuis ma mort, FÉN. Dial. des morts anc. (Diogène, Denis l'Ancien).
   Fig. Il se dit des emplois, des places, des dignités.
   Le bénéfice n'était pas vacant, mais il n'était pas desservi ; M. de la Rochefoucauld était en possession, mais il était en Poitou, RETZ Mém. t. I, liv. II, p. 253, dans POUGENS.
   Jules II ne déclara-t-il pas que, par son excommunication contre Louis XII, le trône de France était vacant, et qu'il le donnait au premier qui pourrait s'en emparer ?, SAINT-FOIX Ess. Paris, Oeuv. t. IV, p. 325.
   Le moine Jacques Clément.... ne voulut entreprendre son saint parricide que lorsque soixante et onze docteurs eurent déclaré unanimement le trône vacant et les sujets déliés du serment de fidélité, VOLT. Facéties, Prophétie de Sorb..
   Heureusement la place qui vous est promise n'est point encore vacante ; on aura tout le temps de faire valoir vos droits si bien établis, VOLT. Lett. Damilaville, 23 nov. 1767.
   Terme de jurisprudence. Succession vacante, succession que personne n'a réclamée, ou à laquelle on a renoncé.
   Curateur aux biens vacants, curateur établi pour la régie et conservation des biens qui n'ont point de propriétaire certain.
   Anciennement, cette compagnie est vacante, ce régiment est vacant, le grade de capitaine, de colonel n'est pas rempli.
   Evêque vacant, ancienne expression pour évêque sans église, AM. THIERRY Rev. des Deux-Mond. 1er avr. 1872, p. 512.
   S. m. Le vacant, dans l'ordre de Malte, le revenu entier d'une commanderie, après la mort du commandeur, pendant l'année qui suit ; il appartenait au trésor de l'ordre.
   XIVe s.
   Biens vacans sont biens d'aventure, comme ung cheval eschappé que l'on ne sceit à qui il est, une bourse trouvée en un chemin...., DU CANGE vacantia..
   XVe s.
   Ledit gentilhomme, ses parens et amis avoient mis et employé tout leur vaillant poui payer le vacant d'une abbaye pour un de leurs parens, Chron. scand. de Louis XI, p. 268, dans LACURNE.
   Voy. vaquer. Rabelais a dit vacque : Estables vacques, Garg. I, 12.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
VACANT. Ajoutez :
   
   Nom, dans le Midi, de terres incultes ou improductives, Contrib. indirect. Lettre commune, 26 mars 1874.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vacant — vacant, ante [ vakɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1207; lat. vacans, p. prés. de vacare « être vide » 1 ♦ Qui n a pas de titulaire. « Ces trônes déclarés vacants » (Chateaubriand). Poste vacant. « J ai sollicité la place de préparateur actuellement vacante »… …   Encyclopédie Universelle

  • Vacant — Va cant, a. [F., fr. L. vacans, antis, p. pr. of vacare to be empty, to be free or unoccupied, to have leisure, also vocare; akin to vacuus empty, and probably to E. void. Cf. {Evacuate}, {Void}, a.] [1913 Webster] 1. Deprived of contents; not… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vacant — va‧cant [ˈveɪkənt] adjective 1. PROPERTY property that is vacant is not being used and may be available to rent or buy: • The committee recommended that factories should be sited on vacant land in small towns rather than in villages or the open… …   Financial and business terms

  • vacant — VACÁNT, Ă, vacanţi, te, adj. 1. (Despre posturi, funcţii etc.) Care nu este ocupat de nimeni, fără titular; liber. 2. (jur.; despre succesiuni) Care este disponibil şi nereclamat de moştenitori. – Din fr. vacant, lat. vacans, ntis. Trimis de… …   Dicționar Român

  • vacant — Vacant, [vac]ante. adj. verb. Vuide, qui est à remplir. Il se dit proprement des emplois, charges, dignitez, &c. Le saint Siege estoit vacant. cette charge est vacante. il y a plusieurs Abbayes vacantes. Benefice vacant par mort, par crime. cela… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vacant — va·cant adj 1: not filled or occupied 2 a: not put to use vacant land b: having no heir or claimant a vacant estate Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • vacant — [vā′kənt] adj. [OFr < L vacans, prp. of vacare, to be empty] 1. having nothing in it, as a space; devoid of contents; empty; void 2. not held, filled, or occupied, as a position or office 3. having no occupant [a vacant seat] 4. untenanted, as …   English World dictionary

  • vacant — (adj.) late 13c., from O.Fr. vacant, from L. vacantem (nom. vacans), prp. of vacare to be empty (see VAIN (Cf. vain)). Related: Vacantly …   Etymology dictionary

  • vacant — vacant, e adj. Sans le sou : Je suis vacant …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • vacant — [adj1] empty; unoccupied abandoned, available, bare, clear, deserted, devoid, disengaged, free, idle, not in use, stark, tenantless, to let, unemployed, unengaged, unfilled, uninhabited, unlived in, untaken, untenanted, unused, void, without… …   New thesaurus


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.