trompé

trompé, ée
(tron-pé, pée) part. passé de tromper.
   Induit en erreur par quelque artifice.
   Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, RAC. Mithr. III, 1.
   Ma foi ! les trompeurs seront trompés ; M. Oronte est homme d'esprit, homme de tête ; ce n'est point à lui qu'il faut se jouer !, LESAGE Crisp. riv. 14.
   Nous étions tous deux heureux ; tu me croyais trompée, et je te trompais, MONTESQ. Lett. pers. 161.
   Déçu dans ce qu'on attendait.
   Aussitôt dans son sein il plonge son épée ; Mais la mort fuit encor sa grande âme trompée, RAC. Mithr. v, 4.
   Mlle de l'Enclos : Si vous êtes malheureuse, comme vous le dites, vous trompez bien toute la terre qui vous envie. - Mme de Maintenon : Je suis trompée la première, VOLT. Dial. 3.
   Trompée dans sa longue attente, elle ne cessait de pleurer, de gémir, RICCOBONI Oeuv. t. v, p. 266, dans POUGENS.
   Trompé de l'attente, de l'espoir, déçu dans son attente, dans son espoir.
   Ainsi, trompé de mon attente, Je me consume vainement, Et les remèdes que je tente Demeurent sans événement, MALH. Chanson, v, 5.
   L'auditeur n'est point trompé de son attente, quand le titre du poëme le prépare à n'y voir rien que d'impossible en effet, CORN. 2e disc..
   Mais vous-mêmes, trompés d'un vain espoir de gloire, RAC. Alex. II, 2.
   Il se dit, dans un sens analogue, des choses, des actions, des sentiments qui ne réalisent pas leur objet. Un espoir trompé.
   Mais quoique de Pompée Je voie et la fortune et la valeur trompée...., CORN. Pomp. I, 1.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trompe — [ trɔ̃p ] n. f. • fin XIIe; frq. °trumba, trumpa, p. ê. d o. onomatopéique I ♦ 1 ♦ Instrument à vent à embouchure, formé d un tube évasé en pavillon (cor, olifant, schofar, et spécialt trompette). Sonner de la trompe. Loc. Proclamer qqch. à son… …   Encyclopédie Universelle

  • trompe — 1. (tron p ) s. f. 1°   Terme vieilli. Trompette. •   À ce poëte des rois [Ronsard] la cour tresse un laurier royal ; le succès double son effort, sa joue enfle, il souffle sa trompe.... et la France n a plus rien à envier à l ampoule espagnole,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • trompe- — ⇒TROMPE , élém. de compos. Élém. issu d une forme de tromper, entrant dans la constr. de subst. masc. V. trompe la mort, trompe l œil et aussi: trompe cœur, subst. masc. Tout le roman français (...) est (...) le triomphe du trompe cœur (Cl. ROY,… …   Encyclopédie Universelle

  • trompe — TROMPE. s. f. Cor, Tuyau d airain recourbé, dont on se sert à la chasse pour sonner. Sonner de la trompe. Trompe, se prend aussi quelquefois pour Trompette, comme dans cet exemple, Publier à son de trompe, crier à son de trompe, pour dire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • trompe — d un elephant, Proboscis dicitur etiam Manus. Le museau ou groin de l elephant. Trompe ou sabot dequoy se joüent les enfans, Turbo. Trompe, la pompe du navire, voyez Pompe. Trompe ou trompette, Tuba, Cornu. Le son de la trompe quand en guerre on… …   Thresor de la langue françoyse

  • Trompe — Trompe, vorkragende, eine Fläche doppelter Krümmung bildende Wölbung, die in der Architektur beim Übergang aus einer Grundform in eine andre größere oder kleinere angewendet wird, wenn ein einzelner Kragstein zur Bildung dieses Übergangs nicht… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Trompe — Trompe, eine gewölbte, vor eine Mauerecke oder Mauernische vorgekragte Mauerfläche, wie sie beim Uebergang aus einer Grundrißform in eine andre entsteht, z.B. wenn eine abgestumpfte Mauerecke in eine stumpf , spitz oder rechtwinkelig auslaufende… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Trompe — Trompe, 1) so v.w. Wasserhose; 2) so v.w. Wassertrommelgebläse …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Trompe — Trompe, eine Wölbung zur Unterstützung einer überstehenden Ecke oder Mauerfläche, kommt vor bei unterhalb verbrochenen oder runden, oberhalb rechtwinkligen Mauerecken, bei Türmen, die aus dem Viereck in das Achteck übergehen [Abb. 1885] …   Kleines Konversations-Lexikon

  • trompé — Trompé, [tromp]ée. part. pass …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.