ruiné

ruiné, ée 1.
(ru-i-né, née) part. passé de ruiner1.
   Qui est en ruine.
   N'est-ce pas plutôt [l'homme] un reste de lui-même.... un édifice ruiné qui, dans ses masures renversées, conserve encore quelque chose de la beauté et de la grandeur de sa première forme ?, BOSSUET la Vallière..
   On dit dans un sens analogue : des chemins ruinés.
   Fig. Qui a perdu sa force, sa vigueur. Un homme ruiné de débauche. Il est ruiné d'honneur et de réputation.
   Cette ville pompeuse [une ville toute composée de riches], sans avoir besoin d'autres ennemis, tomberait enfin par elle-même, ruinée par son opulence, BOSSUET Sermons, Septuag. 1.
   On dit : ma fortune est ruinée, je suis perdu, BOSSUET la Vallière..
   Le premier soin de Scipion à son arrivée fut de rétablir parmi les troupes la discipline, qu'il y trouva entièrement ruinée, ROLLIN Hist. anc. Oeuvr. t. I, p. 543.
   Hélas ! on va si loin pour le monde, pour la fortune, pour les plaisirs ; on tire d'une santé faible et ruinée tout ce qu'on peut et au delà, MASS. Confér. Jubilé..
   Il arrivait qu'un oracle était ruiné pour un temps, et qu'ensuite il se relevait ; car les oracles étaient sujets à diverses aventures, FONTEN. Oracl. II, 2.
   Terme d'hippiatrique. Cheval ruiné, cheval dont les forces sont usées.
   Bouche ruinée, bouche qui n'a plus de sensibilité, en parlant d'un cheval.
   On dit dans le même sens que les jambes d'un cheval sont ruinées.
   Qui a perdu sa fortune.
   Aussi disait-il qu'il y avait peu de différence entre un juge méchant et un juge ignorant.... pour ceux qui sont ruinés, il importe peu que ce soit ou par un homme qui les trompe, ou par un homme qui s'est trompé, FLÉCH. Lamoignon..
   Je me trouve dans le cas des gens ruinés sans qu'il y ait de leur faute ; tout le monde les excuse, personne ne les assiste, DIDER. Claude et Nér. II, 1.
   Où avez-vous vu que les gens ruinés eussent des amis ?, PICARD Marionnettes, II, 1.
   Substantivement.
   Il y a plus de ruinés que de parvenus, J. J. ROUSS. Em. I.
————————
ruiné, ée 2.
(rui-né, née) part. passé de ruiner2.
Qui porte des ruinures.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ruine — [ rɥin ] n. f. • 1180; lat. ruina, de ruere « tomber, s écrouler » I ♦ Une, des ruines. 1 ♦ (Plus cour. au plur.) Débris d un édifice dégradé par l âge ou détruit. ⇒ décombres, éboulement, vestige. Les ruines d une ville, après la guerre. Un… …   Encyclopédie Universelle

  • ruiné — ruine [ rɥin ] n. f. • 1180; lat. ruina, de ruere « tomber, s écrouler » I ♦ Une, des ruines. 1 ♦ (Plus cour. au plur.) Débris d un édifice dégradé par l âge ou détruit. ⇒ décombres, éboulement, vestige. Les ruines d une ville, après la guerre.… …   Encyclopédie Universelle

  • ruine — RUINE. s. f. Cheute, destruction d un bastiment. Grande ruine. prochaine ruine. entiere ruine. ce bastiment est en ruine. tombe en ruine, s en va en ruine. on le laisse en ruine. la ruine d un Chasteau, d une tour, d une ville. battre une place… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ruine — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. ruīna Zusammensturz, Trümmer , zu l. ruere stürzen .    Ebenso nndl. ruïne, ne. ruin, nfrz. ruine, nschw. ruin, nnorw. ruin; eruieren. ✎ DF 3 (1977), 501f.; Jones, W. J. SN 51 (1979), 272. lateinisch… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Ruine — (lat., franz.), Getrümmer, Reste eines verfallenen oder zerstörten Bauwerkes; überhaupt etwas Zerfallendes. Ruinen von Burgen, Klöstern, Kapellen etc. gereichen oft einer Gegend zum Schmuck, besonders wenn sie auf Anhöhen stehen oder mit… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ruine — (vom lat. ruina, Einsturz), Reste von Bauten …   Herders Conversations-Lexikon

  • ruiné — Ruiné, [ruin]ée. part. Il a les significations de son verbe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ruine — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Nur ein paar Ruinen sind von dem Schloss erhalten geblieben …   Deutsch Wörterbuch

  • RUINE — s. f. Dépérissement, destruction d un bâtiment. Un bâtiment qui est en ruine, qui tombe en ruine, qui s en va en ruine, qui menace ruine, qui menace d une ruine prochaine. On laisse en ruine cette maison. La ruine d un château, d une tour, d une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ruine — (ru i n ) s. f. 1°   Destruction d un bâtiment qui tombe de lui même ou qu on fait tomber. •   Cette prédiction de la ruine du temple réprouvé, qui figure la ruine de l homme réprouvé qui est en chacun de nous, PASC. Lettr. à Mlle de Roannez, 9.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.