requête

requête 1.
(re-kê-t') s. f.
   Terme de jurisprudence. Demande par écrit présentée à qui de droit, et suivant certaines formes établies.
   L'université présente sa troisième requête contre votre doctrine, PASC. Prov. XIII.
   Si M. de Grignan, qui dit qu'on ne peut aimer les longues lettres, avait jamais eu cette pensée quand il recevait les vôtres, je présenterais requête pour vous séparer, SÉV. 41.
   Je lui disais donc, en me grattant la tête, Que je voulais dormir : Présente ta requête Comme tu veux dormir, m'a-t-il dit gravement, RAC. les Plaid. I, 2.
   Notre ami Drolichon, qui n'est pas une bête, Obtient pour quelque argent un arrêt sur requête, RAC. Plaid. I, 7.
   L'université de Paris présenta requête contre Jeanne d'Arc, VOLT. Moeurs, 80.
   Cet empereur [Cam-hi] fut obligé de consulter les tribunaux, de les solliciter lui-même, et de dresser de sa main la requête des bonzes jésuites, pour leur obtenir la permission d'exercer leur religion, VOLT. Dial. 27.
   La Requête des dictionnaires, pièce satirique en vers faite contre l'Académie française et son dictionnaire.
   La satire de Benserade, car on ne peut guère lui donner d'autre nom, fut comparée dans le temps à la Requête des dictionnaires du savant Ménage, D'ALEMB. Éloges, Charpent. note 1.
   Dans les exploits, etc. tel jour, à la requête de telle personne, à la demande de telle personne.
   Mettre néant au bas d'une requête, la refuser, y répondre négativement.
   Ils [les amis de Mme de Grignan, dans un procès] veulent qu'on mette néant sur la requête, qu'on la mette au greffe, et que cela tienne lieu d'un arrêt qui décide tout, SÉV. 16 mars 1689.
   Familièrement et fig. Néant à la requête, se dit pour exprimer un refus.
   On dit aussi : mettre néant à la requête de quelqu'un.
   À la Cour de cassation, section des requêtes, celle qui statue sur l'admission ou le rejet des requêtes en cassation.
   Requête civile, voie extraordinaire, admise dans certains cas déterminés par la loi, pour obtenir qu'un jugement ou un arrêt rendu en dernier ressort soit rétracté.
   Il me reste un refuge, La requête civile est ouverte pour moi, RAC. Plaid. I, 7.
   Se dit d'écritures signifiées respectivement par les parties, dans les instances ordinaires, pour développer leurs moyens et conclusions.
   Maître des requêtes, magistrat chargé de rapporter les requêtes au conseil d'État ; c'est un grade entre auditeur et conseiller.
   Autrefois, maîtres des requêtes, magistrats qui composaient un tribunal nommé les Requêtes de l'hôtel, et dont l'office était de rapporter les requêtes des particuliers, dans le conseil du roi, présidé par le chancelier.
   Vous avez bientôt une autre visite dont je vous préviens ; c'est celle de M. Turgot, maître des requêtes, plein de philosophie, de lumière et de connaissances, et fort de mes amis, D'ALEMB. Lett. à Voltaire, 22 sept. 1760.
   Les Requêtes de l'hôtel, tribunal où siégeaient les maîtres des requêtes, au Palais.
   Requêtes du palais, juridiction qui jugeait, en première instance, les causes de ceux qui avaient un privilége de committimus du petit sceau.
   Dans le langage familier, demande verbale, simple prière. Ayez égard à ma requête.
   Je ne vous ferai point de requête incivile, MAIR. Sophon. III, 4.
   Remplis, pour commencer, l'une de ces requêtes, ROTR. Bélis. II, 6.
   Cette chose est de requête, se disait d'une chose rare, difficile à avoir.
   Pâtés de requête, se disait de petits pâtés faits du menu des volailles.
   XIIe s.
   Si alcuns vienge ta merci depreier, oï sa requeste bonement, Rois, 263.
   XIIIe s.
   Par la loi de ceste amitié Dit Tulles dans un sien ditié, Que nous devons faire requeste à nos amis, s'ele est honneste ; Et lor requeste refaison, S'ele contient droit et raison, la Rose, 4765.
   S'aucuns semont son home à requeste d'autrui, BEAUMANOIR II, 14.
   Et nous autres qui estions entour li, qui avions oïes nos messes, alions oïr les plez [plaids] de la porte que en appelle maintenant les requestes, JOINV. 199.
   XIVe s.
   Nostre dit peuple qui très gracieusement nous a aidié et secouru en toutes les requestes que nous li avons fait faire pour la necessité de nos dittes guerres, Ordonn. des rois, t. II, p. 195.
   XVe s.
   Le comte de Foix remercia grandement le roi de la grand'amour que il lui montroit et du don sans requeste que il lui envoyoit, FROISS. II, III, 11.
   Monseigneur, pour satisfaire à la requeste qu'il vous a plu me faire, COMM. Prol..
   Quand je considere ces testes Entassées en ces charniers, Tous furent maistres des requestes, Ou tous de la Chambre aux deniers, VILLON Grand testament, CXLIX..
   XVIe s.
   Donner requeste [accorder la chose demandée], RAB. Pant. IV, anc. prol..
   Puis après la salle des Tournelles, preparée pour les dames, masquarades et balets, servit de chappelle ardente au corps du prince [Henri II, blessé mortellement dans le tournois], les arcs et theatres abbatus, le drap noir de requeste et toutes joies converties en deuil, D'AUB. Hist. I, 85.
   Filles jeunes sont de requeste [recherchées], YVER p. 644.
   Encore à certains jours requestes generalles, et specialement le jour du vendredi saint, où se rapportoient touttes graces et remissions de tous cas tant criminels que autres, MIRAULMONT Des cours souv. p. 140, dans LACURNE.
   Provenç. requesta ; espagn. recuesta ; portug. requesta ; ital. richiesta ; du lat. requisitus, part. passif de requirere (voy. requérir).
————————
requête 2.
(re-kê-t') s. f.
Terme de chasse. Nouvelle quête, nouvelle chasse qu'on fait d'un cerf, etc. quand on est en défaut, qu'on a perdu les voies et qu'il faut recommencer.
   Voy. requêter.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • requête — [ rəkɛt ] n. f. • 1291; requeste 1155; de l a. fr. requerre → requérir 1 ♦ Demande instante, verbale ou écrite. ⇒ instance, prière, sollicitation. Requête pour obtenir une faveur, une grâce. ⇒ démarche, placet, supplique . « Il se hasarda d… …   Encyclopédie Universelle

  • Requete — Requête Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • requêté — requêté, ée 1. (re kê té, tée) part. passé de requêter. Un cerf requêté. requêté 2. (re kê té) s. m. Ton de chasse pour rappeler les chiens. ÉTYMOLOGIE REQUÊTÉ 1 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Requete — (spr. Rekäht), Bitte, Bittschrift, Supplik …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Requête — (franz., spr. rökǟt ), soviel wie Bittschrift oder Gesuch, in Frankreich ursprünglich das vom Kläger im Zivilprozeß dem Richter überreichte Gesuch, worin er seine Klage auseinandersetzte und einen Antrag stellte; später überhaupt ein Akt, wodurch …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Requête — (frz., spr. rĕkäht), Bittschrift; R. civile (spr. ßiwíl), das außerordentliche Rechtsmittel des franz. Rechts gegen rechtskräftige Urteile. Requêtenmeister (Maître des requêtes), s. Maître …   Kleines Konversations-Lexikon

  • requete- — prefijo 1. Uso/registro: coloquial. re …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • requeté — sustantivo masculino 1. (no contable) Área: historia Cuerpo de voluntarios carlistas que luchó en las guerras civiles españolas de los siglos XIX o XX. 2. Área: historia Individuo de este cuerpo …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • requeté — 1. m. Cuerpo de voluntarios que, distribuidos en tercios, lucharon en las guerras civiles españolas en defensa de la tradición religiosa y monárquica. 2. Individuo afiliado a este cuerpo, aun en tiempo de paz …   Diccionario de la lengua española

  • requete- — pref. ☛ V. re …   Diccionario de la lengua española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.