prime

prime 1.
(pri-m') adj.
   Mot ancien qui signifiait premier, et qui n'est plus usité seul ; on s'en sert encore dans les locutions suivantes.
   De prime abord, en premier lieu.
   De prime abord sont par la bonne dame Expédiés tous les péchés menus, LA FONT. Mari conf..
   Vous figurez-vous que, de prime abord, j'aille lui reprocher, comme un gouverneur, ses fredaines ?, Mme D'ÉPINAY Mém. t. I, p 303, dans POUGENS.
   De prime face, à la première vue.
   Les peuples croyaient de prime face que...., G. NAUDÉ Apologie, p. 72.
   Restait sans plus d'y disposer la femme : De prime face elle crut qu'on riait, LA FONT. Mandrag..
   De prime saut, loc. adv. Subitement, tout d'un coup.
   En algèbre, petit signe qui désigne le premier degré d'une lettre prise à plusieurs degrés : a', a", a"', se lisent : a prime, a seconde, a tierce.
   Terme de pêche. Sardines de prime, sardines prises au coucher du soleil.
   On dit par opposition : sardines d'aube.
   Morues de prime, celles qui arrivent les premières en Europe après la pêche annuelle.
   Voyage de prime, le premier voyage de l'année, fait par les pêcheurs au banc de Terre-Neuve, et qui fournit une pêche plus abondante que le second.
   Orge de prime, escourgeon.
   XIVe s.
   Si come il semble de prime face, ORESME Eth. 187.
   XVe s.
   De prime face fut advisé que tout se mettroit à pied...., COMM. I, 2.
   De prime saut, LOUIS XI Nouv. XIV.
   XVIe s.
   Du prinsault [du saut de terre], il a laissé en memoire de petits miracles [à propos de l'agilité de son père], MONT. I, 17.
   Estre le premier de la Grece, c'est facilement estre le prime du monde, MONT. III, 194.
   Les passions ne nous saultent pas tousjours au collet de prinsault, MONT. IV, 246.
   Lorsque le cors dort, l'ame receoypt participation insigne de sa prime et divine origine, RAB. Pant. III, 13.
   De la prime cuvée, RAB. ib. III, 38.
   De prime arrivée ilz nous feirent quasy paour, RAB. ib. V, 19.
   Aristoteles, prime homme et paragon de toute philosophye, RAB. ib..
   On les eust prins à la prime [au premier abord] pour de petits anges, YVER. p 573.
   C'est une prime fleur encore toute tendre : Espoux, garde toy bien brusquement de la prendre, RONS. 737.
   Provenç. prim ; espagn. et ital. primo ; du lat. primus, qui paraît être un superlatif comparable au grec, et au sanscr. pratama. L'ancienne langue avait aussi un adverbe primes, fait comme certes, et signifiant d'abord.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
1. PRIME.
   De prime abord. Ajoutez :
   Au sens propre. À l'endroit où l'on aborde, arrive d'abord.
   Par déclaration primitive, on entend la déclaration en détail faite au bureau de prime abord.... Lorsqu'il s'agit d'expéditions en transit international, on considère comme bureau de prime abord le bureau où s'effectue la vérification de la marchandise, Douanes, Tarif de 1877, p. XXXVII.
————————
prime 2.
(pri-m') s. f.
   Terme de liturgie catholique. La première des heures canoniales ; elle commence à six heures du matin. Chanter prime. Dire prime. Assister à prime.
   Terme de vénerie. De haute prime, sur-le-champ.
   Terme d'astronomie ancienne. La première apparition d'un astre.
   La lune est en prime, son croissant commence à se montrer.
   XIIIe s.
   As uns taut [ôte] et as autres done ; Sept fois mue entre prime et none, Fl. et Bl. 2509.
   XIVe s.
   Helas ! que tu dis de paroles à prime, dont il ne te souvient à tierce, Ménagier, I, 3.
   XVe s.
   Et le roi d'Angleterre s'en estoit parti à petite prime, FROISS. I, I, 278.
   XVIe s.
   Beaulx jambons, et force souppes de prime, RAB. Garg. I, 21.
   Lat. prima, sous-entendu hora, la première heure (voy. prime 1).
————————
prime 3.
(pri-m') s. f.
Terme d'escrime. La première garde ou position, qui est celle où le corps se rencontre en achevant de tirer l'épée.
   Ainsi dite parce que c'est la prime (voy. prime 1) position.
————————
prime 4.
(pri-m') s. f.
La laine la plus fine. Prime de Ségovie.
   Ainsi dite parce que c'est la prime (voy. prime 1) laine.
————————
prime 5.
(pri-m') s. f.
Dans la division du marc d'argent, la vingt-quatrième partie d'un grain.
————————
prime 6.
(pri-m') s. f.
   Somme donnée pour prix d'une assurance.
   La prime, ou coût de l'assurance, sera payée en son entier lors de la signature de la police, Ordonn. août 1681.
   Somme accordée à titre d'encouragement à l'agriculture et à l'industrie ; par exemple aux propriétaires ou fermiers qui ont produit les plus beaux chevaux, les laines les plus fines, engraissé avec le plus de succès des boeufs, des moutons, perfectionné la culture, etc. On donne également des primes aux possesseurs d'étalons ou de juments approuvés, autorisés. Les primes sont distribuées par le gouvernement, les sociétés savantes, les comices agricoles, les associations spéciales, etc.
   En 1641, on équipa des busses dont le port fut limité à 60 tonneaux ; on leur accorda des primes d'encouragements, NOËL Instit. Mém. scienc. phys. et math. Sav. étrang. t. I, p. 336.
   Il est également accordé des primes pour la destruction des animaux malfaisants.
   Se dit des encouragements que le gouvernement accorde pour différentes pêches, telles que celles de la baleine, du cachalot, de la morue.
   Ouvrages ou objets que les journaux donnent pour encourager aux abonnements.
   Terme de bourse. à la bourse de Paris, on cote les actions et les obligations d'après le pair ; quand le prix est supérieur au pair, l'excédant prend le nom de prime.
   L'or était à prime, et la banque de France n'avait que de l'argent, D'EICHTHAL Enquête sur la banque, 1867, p. 170.
   L'indemnité donnée au vendeur par l'acheteur quand ce dernier annule le marché. Ainsi, le 2 janvier, X.... achète à Z.... 3000 fr. de rente 3 p. 100 à 71, dont un franc de prime fin janvier. Si, à l'échéance, X.... résilie le marché, droit qu'il a grâce à la prime et que n'a pas le vendeur, il paye à Z.... 1000 fr. pour la prime sur 3000 fr. de rente.
   Réponse des primes, résolution que prend l'acheteur à l'échéance. Elle se fait sur les cours de la dernière bourse du mois au coup de cloche de une heure et demie pour les liquidations mensuelles, et le 15 pour les liquidations de quinzaine.
   Prime à recevoir, marché libre ou à prime de Londres, dans lequel c'est le vendeur et non l'acheteur qui a droit d'annuler l'affaire, moyennant l'abandon, au profit de l'acheteur, de la prime convenue.
   Prime contre ferme, vente à prime et achat ferme.
   Prime contre prime, achat et vente à prime, mais avec des différences dans le taux de la prime.
   Prime se dit, au théâtre, d'une somme d'argent qu'un directeur qui demande une pièce à un auteur en renom, donne à cet auteur indépendamment des droits d'auteur.
   Angl. premium (prononcé primium), prime d'encouragement, prime de bourse ; c'est le latin praemium, récompense.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
6. PRIME. Ajoutez :
   Billet de prime, celui par lequel l'assuré s'engage à payer la prime à l'assurance (DALLOZ).
   Ajoutez : M. Vigié, professeur à la Faculté de droit de Grenoble, communique une note, où il conteste que l'anglais premium soit l'origine de prime ; il dit qu'il faut la chercher dans prima pars, première partie, c'est-à-dire prélèvement que, au début, les commerçants armateurs s'engageaient à faire sur les bénéfices de la traversée, pour constituer l'assurance et sa prime. Le doute ainsi soulevé a obligé à un nouvel examen. Et tout d'abord, voyant prime employé dans une ordonnance de 1681, il a paru fort problématique qu'à la fin du XVIIe siècle un mot usuel eût été emprunté à la langue anglaise. De plus, prime se dit en italien premio, il est vrai, mais aussi prima ; et, si premio vient de praemium, prima, en italien, n'en peut venir. En allemand, prime se dit Praemie, qui dérive de praemium. De tout cela il apparaît qu'il y a deux origines dans la dénomination de ce prélèvement pour l'assurance : l'une qui a donné prime et prima et qu'on doit rattacher à primus, et l'autre qui dérive de praemium et a produit l'angl. premium, l'ital. premio et l'all. Praemie.
————————
prime 7.
(pri-m') s. f.
Jeu où l'on ne donne que quatre cartes, ainsi dit de ce que celui dont les quatre cartes sont des quatre couleurs gagne la prime.
   Je plains la pauvre Mongobert ; mandez m'en toujours des nouvelles et de votre jeu : il me semble que je vous vois, avec vos petits doigts, tirer des primes ; tous ces temps sont derrière nous, SÉV. 236.
   Avoir prime, avoir ses quatre cartes de couleur différente.
   Il y avait deux sortes de jeu de prime, la grande et la petite, qui différaient l'une de l'autre par le nombre de points dont elles se composaient.
   C'est brûler à petit feu que de savourer ainsi dix ou douze jours une violente inquiétude ; c'est tirer son jeu à petite prime, SÉV. 14 août 1676.
   Il ne joue ni à grande ni à petite prime, LA BRUY. XII.
   XVIe s.
   Le roy, le pape et le prince germain Jouent un jeu de prime assez jolie : D'arme est leur vade, et l'envy l'Italie ; Et le roy tient le grand poinct en sa main, ST-GEL. 66.
   J'ay ouy dire que le plus grand sujet que le roy [d'Espagne] prit de l'aimer [Ruy Gomez] fut qu en jouant un jour en Flandres à la prime avec deux autres, un grand reste y allant du tout, qui montoit à vingt mille escus ; ce roy d'Espagne, allant d'affection à la prime, la vint à rencontrer, dont il fut très aise ; car qui que ce soit, et mesme un grand seigneur et liberal, est avare au jeu ; soudain s'escriant qu'il avoit prime, Ruy Gomez avoit cinquante cinq. le quel, pour n'empescher la joye que le roy son maistre avoit d'avoir rencontré prime, en monstrant son jeu au tiers et au quart, il jette ses cartes, et les mesle parmy les autres, disant seulement : je le quitte, BRANT. Cap. étrang. t. II, p. 147, dans LACURNE.
   Jeanne de Sicile, qui fit mourir son mari Andreas qui vouloit la faire mourir, gaigna le devant et gaigna à la prime, ainsi que le droit de nature le permet, BRANT. Dames ill. p. 353, dans LACURNE.
   D'après la définition du jeu, il semble que prime est équivalent à prime 6.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
7. PRIME. - ÉTYM. Ajoutez : Il est dit que, d'après la définition du jeu, il semble que prime est équivalent à prime 6, c'est-à-dire somme donnée pour assurance ou pour encouragement. C'est une erreur ; d'après la définition du jeu, faire prime, c'est avoir les quatre cartes des quatre couleurs, c'est donc être premier, primer, et il faut rattacher la prime jeu à prime premier (voy. prime 1).
————————
prime 8.
(pri-m') s. f.
Terme de lapidaire. Cristal de roche coloré qui prend le nom de la pierre fine dont il se rapproche le plus par sa nuance.
   Les grands vases ou morceaux d'émeraude que l'on montre encore aujourd'hui dans quelques endroits, tels que la grande jatte du trésor de Gênes, la pierre verte pesant vingt-neuf livres, donnée par Charlemagne au couvent de Reichenau, ne sont que des primes ou des prases ou même des verres factices, BUFF. Min. t. VI, p. 205.
   La pierre que je viens de décrire a reçu différents noms ; quelques auteurs l'ont nommée prime d'émeraude ; M. de Born l'a appelée schorl feuilleté verdâtre en grandes lames ; M. Blumenbach, smaragdspath, SAUSSURE Voy. Alpes, t. v, p. 200. dans POUGENS.
   XIVe s.
   Uns tableaux de presme d'esmeraude, DE LABORDE Émaux, p. 474.
   XVe s.
   Une grant prasme d'esmeraude, DE LABORDE ib..
   Le même que prisme.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Prime — can refer to: * Prime number, an integer greater than 1 which is only divisible by 1 and itself * Prime (symbol), the ′ mark ** 3′ end and 5′ end ( three prime end , five prime end ) in biochemistry * Prime (liturgy), a liturgical office (service …   Wikipedia

  • Prime — Prime, a. [F., fr. L. primus first, a superl. corresponding to the compar. prior former. See {Prior}, a., {Foremost}, {Former}, and cf. {Prim}, a., {Primary}, {Prince}.] 1. First in order of time; original; primeval; primitive; primary. Prime… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Prime — • Article on the office of Prime, now suppressed Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Prime     Prime     † …   Catholic encyclopedia

  • Prime — Prime, n. 1. The first part; the earliest stage; the beginning or opening, as of the day, the year, etc.; hence, the dawn; the spring. Chaucer. [1913 Webster] In the very prime of the world. Hooker. [1913 Webster] Hope waits upon the flowery… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • prime-1 — [ˌpraɪm ˈwʌn] noun [singular] FINANCE a rating given by some credit showing that the risk of non payment of a loan etc is very low. Prime 1 is the best rating, followed by prime 2 and prime 3: • Moody s assigned their top ratings prime 1 and A 1… …   Financial and business terms

  • prime — [prīm] adj. [ME < MFr < L primus, first < OL pri, before < IE base * per , beyond > FAR, FIRST] 1. first in time; original; primitive; primary 2. first in rank or authority; chief [the prime minister] 3. first in importance or… …   English World dictionary

  • PRIME — (Privacy and Identity Management for Europe / Datenschutz und Identitätsmanagement für Europa) ist der Name eines Projektes innerhalb des 6. EU Rahmenprogramms. Der Start des PRIME Projektes fand in Brunnen, Schweiz, vom 8. bis 12. März 2004… …   Deutsch Wikipedia

  • prime — PRIME. s. f. La premiere des heures Canoniales. Chanter Prime. assister à Prime. Il se dit aussi d une sorte de Jeu aux cartes. Il y a deux sortes de prime. la grand prime. la petite prime. cartes de prime. joüer à la prime. il a perdu son argent …   Dictionnaire de l'Académie française

  • prime — 1 n 1: prime rate 2: general contractor prime 2 vt primed, prim·ing: to have priority over a perfected security …   Law dictionary

  • Prime-2 — Prime 1/Prime 2/Prime 3 ► FINANCE a rating (= measurement of how good something is) given to a loan to show how much of a risk there is that the loan will not be paid back. A Prime 1 rating means that the risk is very low. A Prime 2 or Prime 3… …   Financial and business terms

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.