peler


peler
peler 1.
(pe-lé. La syllabe pe prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je pèle, je pèlerai) v. a.
   Ôter le poil. Peler des peaux, des cuirs.
   Par extension. Peler la terre, enlever le gazon.
   Se peler, v. réfl. Perdre son poil. Le cou de ce chien se pèle.
   Par extension.
   La terre se pèle et s'écorche sous les pas redoublés et furieux des guerriers, CHATEAUB. Natch. X..
   XIIIe s.
   Se piaus de moutons ou de brebiz de boucherie sont achatées pour peler ou pour draper, Liv. des mét. 325.
   Renart a pelée la pel, Si fu matez...., Ren. 7770.
   Quant il [les clercs] ont bien le pueple à leur pooir pelé, Et il ont de l'avoir assez amoncelé, J. DE MEUNG Test. 633.
   XIVe s.
   Ne ne devoit estre refusés parisis ne tournois, fussent il pelez, mais qu'il y eut connoissance devers croix et devers pile qu'ils fussent parisis ou tournois, Ordonn. 5 janv. 1315.
   C'est dant Espinart l'yreçon ; Pelet le rat ot à garçon [à la cour du roi Noble], J. DE CONDÉ t. III, p. 75.
   XVIe s.
   Là n'estoyent que troys tigneux et ung pelé de legistes, RABEL. Pant. II, 5.
   Les pourceaux estans esgorgés, l'on les pelle, mais par divers ordres, aucuns dans l'eau bouillante et par elle, autres par la flamme, O. DE SERRES 834.
   Aller et venir font le chemin peler, COTGRAVE .
   Provenç et esp. pelar ; ital. pelare, du lat. pilare, ôter le poil, de pilus, poil (voy. poll).
————————
peler 2.
(pe-lé. La syllabe pe prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je pèle, je pèlerai) v. a.
   Ôter la peau d'un fruit, l'écorce d'un arbre.
   Je ne saurais [à cause d'un rhumatisme] couper ni peler des fruits, SÉV. 294.
   En hiver, quand il neige, ils [les cerfs] pèlent les arbres et se nourrissent d'écorces, de mousses...., BUFF. Quadrup. t. II, p. 63.
   V. n. Se dit du corps d'où l'épiderme se soulève. Tout le corps lui a pelé à la suite de sa maladie.
   Se peler, v. réfl. Être pelé. Les pêches de vigne ne se pèlent pas facilement.
   XIe s.
   Plus qu'on ne lance une verge pelée, Ch. de Rol. CCXL.
   XIIIe s.
   Li enherbemens [empoisonnement] ne fu mie à mort, mais li ongle li cheïrent [tombèrent] des piés et des mains, et pela tous, et fu tout l'an malade, Chr. de Rains, p. 49.
   XVIe s.
   La langue me pelle, RAB. Garg. I, 5.
   Avoit il mangé prunes aigres sans peler ?, RAB. Pant. IV, Nouv. prologue..
   Ce meschant lui fit donner du poison dans un potage, qui lui fit faire quatre-vingts selles en un jour, tomber les cheveux, et peler la peau, D'AUB. Vie, XXXVI.
   Lorraine, piller des noix, des fèves ; provenç. pelar, pellar ; espagn. pelar ; ital. pellare ; du lat. pellis, peau (voy. peau).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • peler — [ pəle ] v. <conjug. : 5> • 1080; lat. pilare, avec infl. de l a. fr. pel « peau » 1 ♦ V. tr. Vx ou techn. Dépouiller (une peau) de son poil, (un arbre, une branche) de son écorce. Cour. Dépouiller (un fruit) de sa peau. Peler un fruit, des …   Encyclopédie Universelle

  • peler — Peler, act. acut. Ores vient du Latin Pilus, et signifie tirer et arracher le poil, Glabrare, Vellere pilos, comme, Je luy ay pelé la barbe, Barbam illi detraxi. Et en cette signification est dit Pelis, m. acut. qui signifie le recroist de la… …   Thresor de la langue françoyse

  • peler — obs. form of peeler, pillar …   Useful english dictionary

  • peler — vt. , (é)plucher, ôter la peau (des légumes, fruits, châtaignes, pommes de terre, raves, pommes...) ; tondre /// brouter /// faucher peler à raz ; rendre chauve ; dessécher (un pré) ; rendre chauve ; desquamer. vi. , se desquamer ; devenir chauve …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • PELER — v. a. Ôter le poil. Mettre un cochon de lait dans de l eau bouillante pour le peler. Peler des peaux, des cuirs. On l emploie avec le pronom personnel. Ce velours se pèle promptement. PELER, signifie aussi, Ôter la peau d un fruit, l écorce d un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • peler — I. Peler. v. a. Oster la peau d un fruit, oster l escorce d un arbre. Peler une poire. peler une pomme. peler des chesneaux. les lapins durant les neiges pelent tous les jeunes arbres. Il se dit aussi, Du fromage, des langues de boeuf ou de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PELER — v. tr. Dépouiller du poil. Peler des peaux, des cuirs. Ce velours se pèle promptement. PELER signifie aussi ôter la peau d’un fruit, l’écorce d’un arbre, et en général la surface des choses qui ont une sorte de peau. Peler une poire, une pomme.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • peler — v.t. Faire froid : Ça pèle aujourd hui.. Avoir froid : On pèle ici. □ v.t. Peler le jonc, importuner : Tu me pèles le jonc, avec tes salades …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Villa Peler — (Гарньяно,Италия) Категория отеля: Адрес: Via San Martino 9 (Check in at Piazza Caduti …   Каталог отелей

  • Avoir un œuf à peler avec quelqu'un — ● Avoir un œuf à peler avec quelqu un en Belgique, avoir un compte à régler avec quelqu un …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.