matines

(ma-ti-n') s. f. pl.
   Terme de liturgie catholique. La première partie de l'office divin, qui se dit ordinairement la nuit. Matines sont sonnées.
   La coutume de dire matines dès le soir vers les quatre à cinq heures pour le lendemain, est si répandue, que je ne crois pas qu'on en doive faire aucun scrupule, BOSSUET Lett. abb. 39.
   Je finis hier ma journée par les matines pour le service du roi [Louis XIV mort) ; jugez de l'état où je suis, MAINTENON Lett. à Mme de Caylus, 30 août 1716.
   Sans sortir de leurs lits, plus doux que leurs hermines, Ces pieux fainéants faisaient chanter matines, BOILEAU Lutr. I.
   Il est étourdi comme le premier coup de matines, locution prise de ce qu'au premier coup de matines on est encore à demi endormi.
   Le magnificat à matines, voy. magnificat.
   Livre d'église contenant les prières du matin, et surtout l'office de la Vierge.
   Matines de Paris, le massacre de la Saint-Barthélemy, ainsi dit à cause de l'heure à laquelle il commença.
PROVERBES
   Des matines bien sonnées sont à demi dites.
   Le retour est pire, est pis que matines, que les matines, c'est-à-dire les suites d'une mauvaise affaire sont plus fâcheuses que les commencements. Le retour vaudra bien matines, le retour vaudra pis que matines, c'est-à-dire la vengeance qu'on prendra d'une offense sera sévère.
   Dans un sens contraire, le retour vaudra mieux que matines.
   Donner du retour de matines, mettre à mal.
   Tant lui donna du retour de matines...., LA FONT. Herm..
   XIe s.
   Messe et matines a li reis escouté, Ch. de Rol. XI.
   XIIe s.
   Einsi fu sainte iglise hunie et violée ; Ne matines, ne vespres, messe n'i fu chantée, Ne Deus n'i fu serviz ne chandeille allumée, Th. le mart. 153.
   XIIIe s.
   Mi ami de l'ordene de Cystiaus sont relevé pour canter matines et pour proier pour nous, Chr. de Rains, 49.
   XVe s.
   Lesquelz du dit colleige diront et chanteront toutes les heures canoniales, savoir est, matines, prime, tierce, midi, nonne, vespres et complies, la grand messe devotement et convenablement, Ordonn. mai 1482.
   Ne s'en souvient-on non plus que des vieilles matines, Aresta amorum, p. 291, dans LACURNE.
   XVIe s.
   L'heure doncques de la nuict et des matines de ceste sanglante feste [la Saint-Barthélemy] estant venue..., BRANTÔME l'Admiral de Chastillon..
   Matin ; bourg. mattaigne ; provenç. matinas ; esp. maytines ; port. matinas.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • matines — [ matin ] n. f. pl. • 1080; de matin, adapt. du lat. ecclés. matutinæ (vigiliæ) « (veilles) matinales » ♦ cathol. Office nocturne, la plus importante et la première des heures canoniales, entre minuit et le lever du jour. ⇒ 1. vigile. Chanter… …   Encyclopédie Universelle

  • matines — Matines. s. f. plur. La premiere partie de l Office divin, qui contient certain nombre de Pseaumes & de Leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisiesme Nocturne des Matines. assister à Matines. il ne va point à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • matines — (ant.) m. pl. Maitines. * * * matines. m. pl. desus. maitines …   Enciclopedia Universal

  • matines — de minuict, Antelucanae precationes, Concubiales precationes, siue psalmodiae. B …   Thresor de la langue françoyse

  • matines — m. pl. desus. maitines …   Diccionario de la lengua española

  • MATINES — s. f. pl. T. de Liturgie cathol. La première partie de l office divin, contenant un certain nombre de psaumes et de leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisième nocturne des matines. Aller, assister à matines.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Matines — En Occident, l office de matines ou des vigiles est le premier office du cursus de l office divin, destiné à sanctifier le temps de la nuit. Il est caractérisé par une psalmodie prolongée (récitation de psaumes alternés), entrecoupée de lectures… …   Wikipédia en Français

  • MATINES — n. f. pl. T. de Liturgie catholique La première partie de l’office divin, contenant un certain nombre de psaumes et de leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisième nocturne des matines. Aller, assister à matines …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • matines — ma|ti|nes Mot Pla Nom femení plural …   Diccionari Català-Català

  • matines — nfpl. (office religieux) : MATINE (Albanais, Annecy), matene (Arvillard, Chambéry), R. Matin …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.