joint

joint, ointe 1.
(join, join-t') part. passé de joindre.
   Il se dit de choses mises à côté l'une de l'autre, de manière à se toucher, à tenir ensemble. Ces pièces de bois n'ont pas été jointes, ne sont pas bien jointes.
   Un voyageur attentif peut se convaincre par ses yeux que les Cyclades, les Sporades faisaient autrefois une partie du continent de la Grèce, et surtout que la Sicile était jointe à l'Apulie, VOLT. Dict. phil. Changements arrivés dans le globe.
   À mains jointes, en appliquant le dedans des mains l'une contre l'autre, ce qui est un signe de supplication.
   Les Huns demandèrent-ils à mains jointes que les Romains daignassent les recevoir ?, VOLT. Moeurs, 12.
   À joints pieds, et, plus ordinairement aujourd'hui, à pieds joints, en rapprochant sur la même ligne les deux pieds afin de sauter. Sauter un fossé à pieds joints.
   Fig.
   Vous avez passé à joints pieds sur toutes les misères, SÉV. 380.
   Pontchartrain s'en tira [du départ de la flotte] à joints pieds et se moqua d'eux tout à son aise, SAINT-SIMON 130, 195.
   Le jeune homme saute à pieds joints par-dessus vos discours préliminaires, J. J. ROUSS. Conf. V.
   Mis ensemble, en parlant de corps de troupes.
   Les maréchaux d'Humières et de Bellefonds sont exilés pour ne vouloir pas obéir à M. de Turenne, quand les armées seront jointes, SÉV. 24 avr. 1672.
   Fig. Uni à, en parlant des choses.
   La mémoire du père, à bon droit respectée, Jointe au grand intérêt que je prends à la soeur, Veut que du moins on tâche à lui rendre l'honneur, MOL. Éc. des mar. III, 4.
   Cette liberté et cette contrainte qui se trouvent jointes selon l'esprit dans tous les véritables enfants de Dieu, BOSSUET Panég. St Victor, 2.
   Lorsque les passions se trouvent jointes avec un pouvoir absolu, FLÉCH. Panég. II, p. 22.
   Que pour vos intérêts tout me sera facile, Quand je les verrai joints avec ceux de Taxile, RAC. Alex. IV, 2.
   Amis, la fermeté, jointe avec la clémence, Peut enfin subjuguer sa fatale inconstance, VOLT. Sophon. V, 1.
   La licence jointe avec la barbarie, De sang et de forfaits inonda nos remparts, SAURIN Spartacus, II, 1.
   Uni à, en parlant des personnes.
   Le ciel pour être joints ne nous fit pas tous deux, MOL. Éc. des mar. III, 10.
   En les voyant joints d'intérêts et d'intrigue avec les jésuites, PASC. Prov. II.
   Absolument. Être joints, vivre dans l'union, la concorde.
   Soyez joints, mes enfants ; que l'amour vous accorde, LA FONT. Fabl. IV, 18.
   Ci-joint, joint ici, ou joint à ceci, en parlant d'un écrit, d'une pièce que l'on joint à une lettre, à un mémoire, etc. Les papiers ci-joints. La déclaration ci-jointe.
   L'usage veut qu'on écrive : Vous trouverez ci-joint copie de ce que vous demandez ; et : Vous trouverez ci-jointe la copie, une copie de l'acte. C'est que, dans le premier cas, le mot copie sans l'article est vague, indéterminé, et l'on fait accorder ci-joint avec ceci sous-entendu : Vous trouverez ceci ci-joint à savoir copie de.... etc.
   Quand ci-joint commence la phrase, l'usage le fait invariable, qu'il y ait ou n'y ait pas l'article avec le substantif. Ci-joint quittance, ci-joint la quittance.
   Joint que, loc. conj. signifiant ajoutez que, outre que.
   Joint que ta vertu passe Tous les rois qui seront, RÉGNIER Sat. I.
   Joint qu'au moindre attentat contre un front couronné, C'est être criminel que d'être soupçonné, ROTR. Bélis. V, 6.
   Ils s'acquirent d'abord un grand crédit par la pureté de leur doctrine et par l'observance exacte de la loi ; joint que leur conduite était douce, quoique régulière, et qu'ils vivaient entre eux en grande union, BOSSUET Hist. II, 5.
   Joint que Dieu sait bien se rendre le maître, et faire des oeuvres que la puissance ennemie ne puisse imiter, BOSSUET ib. II, 12.
   Mais cette vieillesse dans Homère après tout, c'est la vieillesse d'Homère, joint qu'en tous ces endroits-là il y a beaucoup plus de fable que d'action, BOILEAU Traité du subl. VII.
   On dit aussi : joint à ce que, joint à cela que.
   Joint que, vieille liaison qui sent sa chicane ; il n'en faut point user pour tout, MALH. Comment. sur Desportes, t. IV, p. 393.
Cet arrêt de Malherbe est trop sévère, les exemples le prouvent.
————————
joint 2.
(join ; au pluriel, l's se lie : des join-z en bon état) s. m.
   L'endroit où deux os se joignent, articulation. Le joint de l'épaule. Trouver le joint en découpant un poulet.
   Fig. et familièrement. Trouver le joint, trouver la meilleure façon de prendre une affaire ; locution tirée de l'adresse de celui qui découpe une volaille.
   Terme de mécanique. Nom donné aux articulations de diverses formes telles que les fourchettes, charnières, etc.
   Joint brisé ou universel, organe de transmission de mouvement composé de deux axes qui se croisent à angle droit.
   Endroit où se joignent des pierres, des pièces de menuiserie. Remplir les joints des pierres.
   Par extension.
   Il [un minerai] est tout rempli de fentes ou de joints, de façon qu'il se sépare en morceaux, BUFF. Min. t. II, p. 350.
   Terme de construction. Joints se dit des faces par lesquelles deux pierres sont contiguës latéralement ; on appelle lits les faces par lesquelles elles sont superposées.
   Terme de marbrier. Joint démaigri, joint qui n'a qu'une arête vive. Joint perdu, celui que l'on fait à une pièce qui se met à un marbre. Joint brut, joint qui n'est pas dressé au ciseau.
   Terme de menuiserie. La face la plus petite de chaque planche.
   À plat joint, se dit en parlant des cloisons dont les planches sont blanchies et dressées sur l'épaisseur, mais non assemblées.
   Il se dit aussi d'un cadre de porte, de lambris, qui n'a point de rainure ou de languette pour être embrevé dans le bâti.
   Terme de marine. Des pièces de bois sont dites à joints carrés, quand elles sont rapprochées l'une de l'autre par leurs extrémités contiguës, et fixées sans entailles ni feuillures.
   Faux joint, se dit de l'ouverture d'une couture trop large pour contenir l'étoupe.
   Terme de paveur. L'entre-deux de chaque pavé que l'on remplit de sable ou de mortier. Joint en rive, celui qui est entre chaque pavé de la même rangée. Joint en bout, celui qui est entre chaque rangée.
   Terme de géologie. Fissure naturelle qui traverse les roches, souvent en lignes droites et parfaitement nettes.
   Joint de stratification, espace vide qui sépare les strates d'un ensemble de roches stratifiées.
   XIVe s.
   Icellui Monin portant une chose nommée joint [joug], à quoy ou pays l'en lye les buefs, DU CANGE jugum..
   Joint 1.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
2. JOINT.
   Terme de mécanique. Ajoutez :
   Organe employé pour transmettre la rotation d'un arbre à un autre. Joint de Oldham, s'emploie dans le cas où les deux arbres sont parallèles et très rapprochés. Joint de Cardan, ou joint hollandais, ou joint universel ; les deux arbres sont dans un même plan et se coupent sous un angle très obtus.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.