intervalle

(in-tèr-va-l') s. m.
   Distance d'un lieu à un autre.
   Il y a peut-être un plus grand intervalle de mer entre les îles Marianes et le Japon qu'entre aucune des terres qui sont au delà de Kamtschatka et celles de l'Amérique, BUFFON Hist. nat. homme, Oeuvres, t. V, p. 215.
   Fig.
   L'on voit peu d'esprits entièrement lourds et stupides ; l'on en voit encore moins qui soient sublimes et transcendants ; le commun des hommes nage dans ces deux extrémités : l'intervalle est rempli par un grand nombre de talents ordinaires, LA BRUY. XI.
   Terme d'art militaire. Espace qui isole les groupes principaux d'une ligne de bataille, par opposition à distance (voy. ce mot).
   Distance d'un temps à un autre Cette comète ne reparaît qu'à de longs intervalles.
   J'ai toujours vu avec chagrin le peu de séjour que M. de Grignan a fait dans son château ; sa dépense ni ses occupations n'ont pas eu d'intervalle, SÉV. 30 oct. 1676.
   Le bon abbé se loue de son vin, et en use plus continuellement que nous ne faisons des eaux ; il ne met point d'intervalle à cette cordiale boisson, SÉV. au comte de Guit. 12 janv. 1683.
   S'il y a eu quelques intervalles de foi, quelques heures et quelques mouvements de grâce, quelques retours vers Dieu, ce sont des retours qui n'ont point eu de suite, MASS. Carême, Mot. de conv..
   Demain on va vous redemander votre âme ; et ce court intervalle qui vous reste, vous le disputez encore à Dieu, MASS. ib..
   L'intervalle entre la fin de la première guerre punique et le commencement de la seconde, qui est environ de vingt-cinq ans, fut pour Hiéron un temps de paix et de tranquillité, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. X, p. 12, dans POUGENS.
   Vous y gagnerez du temps ; eh ! que sait-on ce qui peut arriver dans l'intervalle ?, MARIVAUX Marianne, 6e part..
   Il [Alexis, fils de Pierre le Grand] reprit un peu ses sens, et, dans cet intervalle de vie et de mort, il fit prier son père de venir le voir ; le czar vint ; les larmes coulèrent des yeux du père et du fils infortuné, VOLT. Russie, II, 10.
   Des premiers feux de notre aurore Au crépuscule de nos jours Il est un intervalle encore Que doivent remplir les amours, DESMAHIS Poés. p. 41, dans POUGENS.
   Par intervalles, de temps en temps. La lune se montrait par intervalles et disparaissait de nouveau.
   Il [Philippe] aimait par intervalles qu'on lui dît la vérité, ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. VI, p. 140, dans POUGENS.
   Sans intervalle, sans relâche, sans interruption.
   Il faut que la rigueur.... Frappe sans intervalle un coup sûr et rapide, VOLT. Orphel. III, 4.
   Particulièrement. Bon intervalle ou intervalle lucide, temps pendant lequel un fou jouit momentanément de sa raison.
   Il a, comme je vois, quelques bons intervalles, DESMARETS Visionnaires, III, 2.
   Terme de musique. Différence d'un son grave à un son aigu. Intervalle de tierce, de quarte, de quinte Intervalle consonnant. Intervalle dissonant.
   Intervalle simple, celui qui se renferme dans les bornes d'une octave.
   Intervalle redoublé, celui dont la note aiguë est portée à l'octave au-dessus.
   Intervalle direct, intervalle simple pris de bas en haut, et considéré par opposition à son complément.
   Intervalle renversé, intervalle direct dont la note aiguë est porté au grave. Ut (, mi), fa étant l'intervalle direct, si l'on porte le fa au-dessous, ut (si, la, sol), fa, l'intervalle est renversé. La quinte est un intervalle direct dont le complément est l'intervalle indirect ou inverse appelé quarte.
   Fig. Inégalité de condition sociale.
   Je la voyais franchir cet immense intervalle Qu'a mis entre elle et moi la majesté royale, VOLT. Sémiramis, II, 1.
   Tant de vertus, sans aucun mélange de faiblesse, ont rapproché l'intervalle qui nous sépare, GENLIS Mme de Maintenon, t. II, p. 196, dans POUGENS.
   XIIIe s.
   Garde que tu n'escrises l'un nombre après l'autre sans entreval et sans espasse, Comput, f° 10.
   Selon les entrevaus et le croissement et le descroissement des nombres, ib..
   XIVe s.
   Se ert [s'était] logiez moult près de leur tentes, si que po avoit de intervalle entre les deux os [armées], BERCHEURE f° 36, recto..
   XVIe s.
   Il y en a aucuns, desquels les premiers mouvements n'ont jamais d'intervalle, jusques à ce qu'ils aient mis en effet leur passion, MARG. Nouv. XXXVI.
   D'où vient que les gestes du peuple romain sont tant celebrez de tout le monde, voire de si long intervalle preferez à ceulx de toutes les autres nations ensemble ?, DU BELLAY I, 4, verso..
   Provenç. entreval ; espagn. intervalo ; ital. intervallo ; du lat. intervallum, de inter, entre, et vallus, pieu : proprement, l'espace entre deux palissades.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
INTERVALLE. Ajoutez :
   Terme de fortification. Lignes à intervalles, lignes dans lesquelles les obstacles sont séparés par des étendues de terrain abordable.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intervalle — [ ɛ̃tɛrval ] n. m. • XIIIe; entreval XIIe; lat. intervallum 1 ♦ Distance d un point à un autre, d un objet à un autre. Un étroit intervalle entre deux murs. ⇒ 1. espace. Diminuer, maintenir, augmenter l intervalle. ⇒ 1. écart, éloignement. Arbres …   Encyclopédie Universelle

  • intervalle — INTERVALLE. s. m. Distance, espace qu il y a d un lieu, ou d un temps a un autre. Grand, long intervalle. il y a un intervalle de tant de lieües entre cette ville là & celle là. il n y a que quatre pieds d intervalle entre ces deux colomnes. il y …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intervalle — Intervalle, Interuallum …   Thresor de la langue françoyse

  • INTERVALLE — s. m. Distance d un lieu ou d un temps à un autre. Grand, long intervalle. Il y a un intervalle de tant de lieues entre ces deux villes. Il n y a que quatre pieds d intervalle entre ces deux colonnes. Lorsqu on range une armée en bataille, on… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INTERVALLE — n. m. Distance d’un lieu à un autre. Il y a un intervalle de tant de lieues entre ces deux villes. Il n’y a qu’un mètre d’intervalle entre ces deux colonnes. Franchir un intervalle. Il signifie aussi Période de temps qui sépare un fait d’un autre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Intervalle — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Intervalle », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot intervalle (du latin intervallum)… …   Wikipédia en Français

  • intervalle —    Distance, espace qu il y a d un lieu ou d un temps à un autre. Ce mot est du genre masculin. Il faut dire, un intervalle , et non pas une intervalle . Il est vrai que cette terminaison indique ordinairement le féminin, excepté, dans râle ,… …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • intervalle — interval англ. [и/нтэвэл] Interval нем. [интэрва/ль] intervalle фр. [энтэрва/ль] intervallo ит. [интэрва/ллё] интервал …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • intervalle — intervalas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. interspace; interval; spacing vok. Abstand, m; Intervall, n; Lücke, f; Zwischenraum, m; Zwischenzeit, f rus. интервал, m; промежуток, m pranc. intervalle, m …   Automatikos terminų žodynas

  • intervalle — tarpas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. backlash; clearance; gap; interval; space vok. Freiluft, f; Luft, f; Schlitz, m; Spalt, m; Spiel, n; toter Gang, m rus. зазор, m; интервал, m; люфт, m; промежуток, m pranc. écart, m;… …   Automatikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.