fée


fée
(fée) s. f.
   Être fantastique à qui l'on attribuait un pouvoir surnaturel, le don de divination et une très grande influence sur la destinée, et que l'on se figurait avec une baguette, signe de puissance.
   On a banni les démons et les fées ; Sous la raison les grâces étouffées Livrent nos coeurs à l'insipidité, VOLT. Ce qui plaît, etc..
   Toute la noblesse vivait alors dans ses châteaux, les soirs d'hiver sont longs, on serait mort d'ennui sans ces nobles amusements ; il n'y avait guère de château où il ne revînt une fée à certains jours marqués, comme la fée Merlusine au château de Lusignan, VOLT. Dict. phil. Possédés..
   Conte de fée, sorte de conte où les fées jouent un rôle. Les contes de Perrault sont souvent appelés contes de fée.
   Fig. On emploie métaphoriquement le mot fée pour désigner quelque chose où les fées semblent avoir mis la main.
   Nous arrivâmes au logis où nous trouvâmes une table qui semblait avoir été servie par les fées, VOIT. Lett. 10.
   Les fées ont soufflé sur toute la campagne [de guerre] du marquis ; il a plu à tout le monde, et par sa bonne contenance dans le péril, et par sa conduite gaie et sage, SÉV. 497.
   C'est une fée, se dit d'une femme qui charme par ses grâces et sa dextérité.
   Ouvrage de fée, ouvrage délicat, fait avec une grande perfection.
   Travailler comme une fée, se dit d'une femme qui travaille avec une adresse admirable.
   Une grande fée, une femme de taille mal gracieuse.
   La femme de Montchevreuil était une grande créature à qui il ne manquait que la baguette pour être une parfaite fée, SAINT-SIMON 4, 64.
   Une vieille fée, une vieille femme revêche, peu aimable.
   Courroucer les fées, réveiller le chat qui dort.
   De peur, comme l'on dit, de courroucer les fées, RÉGNIER Sat. X..
   Par extension, on le dit des muses.
   Filles du ciel, chastes et doctes fées, J. B. ROUSS. dans le Dict. de BESCHERELLE..
   Pris adjectivement pour signifier enchanté. Bayard, cheval de Renaud, était un cheval fée.
   Mais ce sont des escaliers fées Qui sous eux s'embrouillent toujours, V. HUGO Ball. 13.
   XIIIe s.
   El fu si cointe et si tifée, El resembloit deesse ou fée, la Rose, 3438.
   XVe s.
   Et quand elles veulent bien acertes, elles parlent à fées et sont en leur compagnie, FROISS. III, IV, 59.
   Une espée emmanchée de fer, garnie en fason de clef, nommée l'espée de Lancelot du Lac, et dit-on qu'elle est fée, DE LABORDE Émaux, p. 482.
   Génev. fâye ; Berry, fade, fadette ; provenç. fada ; espagn. hada ; portug. fada ; ital. fata ; du latin fata qui se trouve pour parque, et qui est dérivé de fatum, destin (voy. fatal). En normand, on dit aussi au masculin fé : le fé amoureux, héros d'une légende populaire.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   FÉE. - ÉTYM. Ajoutez : Dans le Chablais, fighe, fie ; dans le Jura français, fau ou fé ; dans le canton de Vaud, fatha ou fada.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fée — fée …   Dictionnaire des rimes

  • fée — [ fe ] n. f. • v. 1140; sens fig. XVIIIe; lat. pop. Fata, n. pr., déesse des destinées, de fatum « destin » 1 ♦ Être imaginaire de forme féminine auquel la légende attribue un pouvoir surnaturel et une influence sur la destinée des humains. Bonne …   Encyclopédie Universelle

  • Fee — Fée Take the Fair Face of Woman… de Sophie Anderson Une fée (du latin fata, pluriel neutre de fatum, « destin », interprété comme un féminin) est une créature surnaturelle, issue des croyances populaires (folklore), des mythologies… …   Wikipédia en Français

  • fee — n [Middle English, fief, from Old French fé fief, ultimately from a Germanic word akin to Old High German fehu cattle] 1: an inheritable freehold estate in real property; esp: fee simple compare leasehold; life estate at estate …   Law dictionary

  • Fee — (f[=e]), n. [OE. fe, feh, feoh, cattle, property, money, fief, AS. feoh cattle, property, money; the senses of property, money, arising from cattle being used in early times as a medium of exchange or payment, property chiefly consisting of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • fee — FÉE, fee, s.f. (livr.) Zână. – Din fr. fée. Trimis de LauraGellner, 17.05.2004. Sursa: DEX 98  FÉE s. v. zână. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  fée s. f., art. féea, g. d …   Dicționar Român

  • FEE — steht für Fédération des Experts Comptables Européens, Interessenvertretung der Wirtschaftsprüfer in Europa FEE (Band), Vertreter der Neuen Deutschen Welle Fördergesellschaft Erneuerbare Energien e.V., Vereins zur Wissensverbreitung über… …   Deutsch Wikipedia

  • Fee — Fee, Darstellung von Sophie Gengembre Anderson Feen sind nach romanischer und keltischer Volkssage geisterhafte, mit höheren Kräften begabte Fabelwesen, die sowohl weiblich als auch männlich sein können. Begriff und Name entwickelten sich aus den …   Deutsch Wikipedia

  • fee — (fē) n. 1. A fixed sum charged, as by an institution or by law, for a privilege: »a license fee; tuition fees. 2. A charge for professional services: »a surgeon s fee. 3. A tip; a gratuity. 4. Law See …   Word Histories

  • fee — W2S2 [fi:] n [Date: 1300 1400; : Old French; Origin: fé, fief, from Medieval Latin feudum; FEUDAL] an amount of money that you pay to do something or that you pay to a professional person for their work ▪ school fees ▪ The health club charges an… …   Dictionary of contemporary English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.