emplâtre

(an-plâ-tr') s. m.
Terme de pharmacie. Topique glutineux qui, se ramollissant par la chaleur, adhère à la partie sur laquelle on l'applique. Mettre, lever un emplâtre.
   Il avait un grand emplâtre sur le visage, SCARR. Rom. com. ch. I.
   Fig. Mettre un emplâtre à une affaire, couvrir, réparer ce qu'il y a de défectueux dans une affaire.
   Nos petites consolations ne sont que des emplâtres sur les blessures de la vie, VOLT. Lett. en vers et en prose, 162.
   Personne infirme et maladive, et, ironiquement, personne sans activité, sans énergie. C'est un emplâtre que cet homme-là. Quel pauvre emplâtre !
PROVERBE Où il n'y a point de mal, il ne faut point d'emplâtre.
   Le genre d'emplâtre a été longtemps indécis entre le genre du latin et la terminaison féminine, et dans le XVIIe siècle on le faisait souvent féminin :
   Une cicatrice que couvrait une petite emplâtre en losange, HAMILT. Gramm. 7.
   XIIe s.
   Isaias le fist tut issi, puis cumandad que l'um figes [figues] li portast, si en fist une emplastre, e fist la mettre sur un clou que li reis out où il se duleit, Rois, p. 417.
   XIIIe s.
   [Le medecin] Tex [tels] emplastres dessus [les plaies] lia, Qu'en quatre jours que Jehans fu à Boulogne, tous garis fu, Bl. et Jeh. V. 4517.
   [La fortune] Et leur assiet comme marastre Au cuer un doloreux emplastre Destrempé non pas de vin aigre, Mais de povreté lasse et maigre, la Rose, 4914.
   XIVe s.
   Haro ! metés moi une emplastre Sur le coer ; car, quant m'en souvient, Certes souspirer me convient, FROISS. Buiss. de jonece..
   L'emplastre de nonchaloir Que sus mon coer pieça mis, M'a gueri, pour dire voir, CH. D'ORL. Ball. 75.
   XVIe s.
   Il y adjousta cette invention, de contrefaire le borgne.... quand il voulut desfaire l'emplastre qu'il avoit longtemps porté sur son oeil, il trouva que sa vue estoit effectuellement perdue sous le masque, MONT. III, 105.
   Mettre l'emplastre près de la playe, GÉNIN Récréat. t. II, p. 244.
   Wallon, èplâse ; namur. èplause ; provenç. emplastre, empastre, emplaut, emplaust ; espagn. emplasto ; ital. empiastro ; du latin emplastrum, venu lui-même du grec dont l'origine vient des mots se traduisant par en et former.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   EMPLÂTRE. Ajoutez :
   Emplâtre brûlé, emplâtre pour lequel la fusion des corps gras, au lieu d'être faite au bain-marie ou en ajoutant un peu d'eau au mélange, est faite à feu nu ; le corps gras se trouve en partie décomposé, et le carbone colore l'emplâtre.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • emplâtre — [ ɑ̃platr ] n. m. • fin XIIe; lat. d o. gr. emplastrum 1 ♦ Préparation pour usage externe destinée à adhérer à la peau (en se ramollissant légèrement au contact de la chaleur corporelle). ⇒ cataplasme, diachylon, sparadrap. Loc. fig. Un emplâtre… …   Encyclopédie Universelle

  • emplâtre — EMPLÂTRE. s. m. Onguent étendu sur un morceau de linge, de peau, etc. pour être appliqué sur la partie malade et affligée. Appliquer un emplâtre. Mettre un emplâtre. ter un emplâtre. Lever un emplâtre. Un emplâtre qui résout, qui attire, qui… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • EMPLÂTRE — s. m. Il se dit de Médicaments solides et glutineux, qui se ramollissent par la chaleur, et qu on emploie à l extérieur du corps, après les avoir étendus sur de la toile ou sur de la peau. Appliquer, mettre, ôter, lever un emplâtre. Prov., Où il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EMPLÂTRE — n. m. Médicament solide et glutineux, qui se ramollit par la chaleur et qu’on applique sur telle ou telle partie du corps, après l’avoir étendu sur de la toile. Appliquer, mettre, ôter un emplâtre. Il se dit figurément et familièrement d’une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • emplâtre — n.m. Coup …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • emplâtre — nm., cataplasme ; cautère ; fig., gifle ; fig., empoté, maladroit: anplâtro (Cordon, Saxel, Thonon), êpl(y)âtro (Bellecombe Bauges | Albanais), inplâtro (Arvillard, Chambéry, Villards Thônes). E. : Percuter, Salir (Se), Tomber …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • emplâtre médicamenteux — vaistinis pleistras statusas Aprobuotas sritis farmacinės formos apibrėžtis Lankstus vienadozis preparatas, skirtas vartoti ant odos siekiant gauti dažniausiai vietinį poveikį. Vaistiniai pleistrai gaminami iš veikliosios medžiagos turinčio… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • battre comme emplâtre —    Dites, battre comme plâtre ; expression proverbiale …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • emplâtrer — ⇒EMPLÂTRER, verbe trans. Fam. Recouvrir d un emplâtre et p. anal. d une substance compacte et gluante comme un emplâtre. La pommade dont Madame Boche emplâtrait tout son linge (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 507). Rem. On rencontre ds la docum. a) Le… …   Encyclopédie Universelle

  • Injures du Capitaine Haddock — Vocabulaire du capitaine Haddock Cet article contient la liste des jurons et insultes, ainsi que quelques autres vocables pittoresques, du capitaine Haddock, personnage de la bande dessinée Les Aventures de Tintin et Milou. Y figurent aussi, dans …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.