amer

amer, ère
(a-mèr, mê-r') adj.
   Qui a une certaine saveur désagréable, comme l'absinthe ou le quinquina. Avoir la bouche amère, sentir dans la bouche un goût d'amertume.
   En poésie, l'onde amère, l'eau de la mer.
   Les chevaux du soleil sortant de l'onde amère, FÉN. Tél. IV.
   Fig. Triste, pénible. Une douleur amère.
   Sa perte, que je veux, me deviendrait amère, CORN. Cinna, I, 2.
   Cependant mon destin est à ce point amer, CORN. Agésil. V, 5.
   Ce sont des répugnances qui ne sont amères qu'aux sens, MASS. Car. Dégoûts..
   La piété et la vie chrétienne sont trop amères à la nature pour être jamais le parti du plus grand nombre, MASS. Car. Élus..
   Les dégoûts de la vertu ne sont pas si amers que ceux du monde, MASS. Dégoûts..
   Pour épargner les moments les plus amers d'une sainte tristesse, MASS. Mélanges..
   Ils menèrent une vie pauvre, dure, amère, MASS. Confér. Revenus..
   Ce bonheur amer que la crainte empoisonne, DELAV. Paria, I, 2.
   Mes premières paroles furent amères à mon père..., MONTESQ. Lett. pers. 67.
   En style marotique et en parlant d'une maîtresse, cruelle.
   Depuis le jour qu'amour trouva Celle qui me fut tant amère, CHAUL. t. I, 210.
   Larmes amères, celles qu'une profonde douleur fait répandre.
   Je versais des larmes amères, FÉN. Tél. IV.
   Malgré les pleurs amers dont j'arrose ces lieux, CRÉB. Électre, I, 6.
   Dur, offensant. Une raillerie amère. Un reproche amer.
   Le zèle des saints Pères était encore bien plus amer, SÉV. 344.
   Familièrement, il est d'une bêtise amère il est extrêmement sot.
   S. m. Ce qui est amer. L'amer et le doux sont deux qualités contraires.
   Fiel de quelques poissons. L'amer d'une carpe. L'amer d'un brochet. On le dit aussi en parlant du boeuf : l'amer du boeuf.
   S. m. plur. Les amers. Terme de médecine. Groupe de médicaments remarquables par leur amertume plus ou moins prononcée.
PROVERBES
   Qui est amer à la bouche est doux au coeur ; c'est-à-dire des choses désagréables peuvent être salutaires.
   On ne peut mâcher amer et cracher doux ; c'est-à-dire les mauvais traitements aigrissent le caractère.
   XIIe s.
   Puis il fu en Egipte asez plus qu'emperere, E guardi ses parenz de la famine amere, Th. le Mart. 65.
   XIIIe s.
   Li nature a une vesie qui se tient à une des brances du foie, qui est apelée l'amer, ALEBRAND f° 39.
   Ne soiez vers les pauvres ne sure ne amere, Berte, IV.
   Lasse ! com j'ai trouvé gent mauvaise et amere, ib. XVIII.
   Car la nuit qu'ai passée, [j'] ai trouvé mout amere, ib. XLIV.
   Se vers moi [vous] eüssiez eü pensée amere Si comme avoit Tybers, ib. CXI.
   Ysengrin a fet sor Renart Fol jugement et fol esgart ; Trop est d'aus deus la guerre amere, Ren. 18031.
   Certes, Honte, ja n'amerai Ne vous, ne Raison votre mere, Qui tant est as amans amere, la Rose, 20982.
   Amant sentent les maulx d'amer [aimer], Une hore dous, autre hore amer, ib. 2193.
   Comment le maulvais empereur Neron, par sa grande fureur, Fist devant luy ouvrir sa mere, Et la livrer à mort amere, Parceque veoir il vouloit Le lieu où conceü l'avoit, ib. 6198.
   XIVe s.
   Et les choses qui sont douces selon verité leur semblent aucune foiz ameres, ORESME Eth. 70.
   XVe s.
   Vrais Diex, en qui n'a point d'amer, Vueilles nous secourir, sy te plaist ; Perdu avons, dont nous desplait, L'estoille qui nous conduisoit, le Jeu des trois rois.
   XVIe s.
   À vous elle est trop plus douce que miel, Aux desloyaux plus amere que fiel, MAROT I, 287.
   Le sens est une puissance naturelle de discerner et cognoistre autant le blanc comme le noir, et non plus le doulx que l'amer, ou le mol et enfondrant comme le dur et le ferme, AMYOT Démétr. 1.
   Berry, amar ; provenç. amar ; espagn. amargo ; ital. amaro ; d'amarus.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   AMER. Ajoutez :
   Synonyme de bitter, liqueur.
   Je n'étais pas ivre ; j'avais seulement bu deux verres d'amer, Gaz. des Trib. 28 mars 1875, p. 302, 2e col..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amer — amer·ci·a·ble; amer·ci·a·ment; amer·i·ca; amer·i·cana; amer·i·can·ese; amer·i·can·ess; amer·i·ca·ni; amer·i·can·ism; amer·i·can·ist; amer·i·can·is·tic; amer·i·can·ite; amer·i·can·itis; amer·i·can·i·za·tion; amer·i·can·ize; amer·i·can·iz·er;… …   English syllables

  • Amer — * Amer River * Amer Sports * Beni Amer tribe;people * Amer el Maati * Amer Mohammad Rashid * Abdel Hakim Amer * Amer Delic * Amer Kamfar * Amer Jukan * Amer Alwan * Amer Sabah * Amer Haddara * Amer Latif * Amer Mohammon* Mohamed Amer Al Malky *… …   Wikipedia

  • amer — AMER, ÈRE. adject. (l R finale se prononce.) Qui a une saveur rude et ordinairement désagréable, telle que celle de l absinthe ou de l aloès. Être amer, devenir amer, amer comme suie, comme de la suie. Des herbes amères. Un suc amer. Cela est d… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amer — AMER, [am]ere. adj. l r se prononce. Qui a une saveur, un goust tel qu est celuy de l absinthe ou de l aloés. Estre amer. devenir amer. amer comme suye, comme de la suye. Amer, Se dit figurement de ce qui cause de la tristesse, de la peine d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Amer — Saltar a navegación, búsqueda Amer Bandera …   Wikipedia Español

  • Amer — ist der Name von: Amer (Fluss), ein Fluss in der Provinz Nordbrabant, Niederlande Amer (Spanien), eine katalanische Gemeinde in der Provinz Girona, Spanien Amer (Film), ein franko belgischer Film aus dem Jahr 2009 von Hélène Cattet und Bruno… …   Deutsch Wikipedia

  • amer — Amer, Amarus. L amer ou fiel, Bilis, huius bilis. Aucunement amer, Subamarus. Fort amer, Amarulentus. Suc amer, Succus tristis. Aluyne amere, Absynthium graue. Devenir amer, Amarescere …   Thresor de la langue françoyse

  • Amer — abbrev. American * * * ▪ India also called  Amber        town, east central Rajasthan (Rājasthān) state, northwestern India. Amer is part of the Jaipur urban agglomeration and is noted for its magnificent palace. The town is entirely surrounded… …   Universalium

  • Amer — abbrev. American …   English World dictionary

  • amer — 1. amer, ère [ amɛr ] adj. et n. m. • XIIe; lat. amarus 1 ♦ Qui produit au goût une sensation caractéristique le plus souvent désagréable (ex. la bile), parfois stimulante (ex. l écorce de citron, les endives, etc.). C est amer comme chicotin.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.