droit

ÔĽŅ
droit
droit, droite 1.
(droi, droi-t' ; le t se lie : un homme droi-t et juste ; au pluriel, l's se lie : les hommes dro√ģ-z et justes ; la prononciation dret, qui est normande, √©tait encore usit√©e, √† c√īt√© de l'autre, dans le XVIIe si√®cle ; Vaugelas √©tait pour dret) adj.
1¬į¬†¬†¬†Qui n'a ni courbure ni flexion ni inclinaison d'aucun c√īt√©. Une ligne droite.
   En droite ligne, directement. Ce chemin vous conduit en droite ligne à la maison du garde.
   Fig.
‚Äʬ†¬†¬†Procr√©ez des enfants Qui puissent h√©riter de vous en droite ligne, REGNARD le L√©gat. V, 8.
   La droite voie, en termes de dévotion, la voie du salut.
   Le droit chemin, le chemin le plus court ; et, figurément, la voie de l'honneur, de la probité. On dit dans le même sens la ligne droite.
   Avoir la taille droite, n'avoir aucune inflexion vicieuse dans la taille.
¬†¬†¬†√ätre droit, se tenir droit, avoir, tenir le corps dans une position o√Ļ il ne soit ni courb√© ni fl√©chi.
‚Äʬ†¬†¬†Levez la t√™te encor, soyez droite, approchez ; Faut-il tendre toujours le dos quand vous marchez ?, REGNARD le Distrait, I, 4.
‚Äʬ†¬†¬†En g√©n√©ral les m√®res exhortent leurs filles √† se conduire avec sagesse ; mais elles insistent beaucoup sur la n√©cessit√© de se tenir droites, d'effacer leurs √©paules...., BARTH√ČLEMY Anacharsis, ch. 26.
   On dit qu'un homme est droit comme un jonc, comme un échalas, comme un cierge, comme un sapin, comme une statue, comme un I, pour signifier qu'il se tient bien droit.
‚Äʬ†¬†¬†Te voil√† sur tes pieds droit comme une statue ; D√©gourdis-toi, courage ! allons, qu'on s'√©vertue, RAC. Plaid. III, 3.
   Ironiquement. Cela est droit comme la jambe d'un chien.
   Terme de botanique. Qui n'a point de courbure ; droit diffère de dressé, en ce qu'il indique seulement que la partie n'a aucune courbure, quelle qu'en soit la direction, verticale, oblique ou horizontale.
   Terme d'anatomie. Se dit des parties dont la direction est de haut en bas, ou de bas en haut, quand le corps se trouve debout.
¬†¬†¬†Dents droites, celles dont la direction est perpendiculaire √† l'axe des m√Ęchoires.
   Les anatomistes donnent ce nom à un grand nombre de muscles. Le muscle droit de l'abdomen.
   Terme de manége. On dit qu'un cheval est droit sur ses jambes, quand, le devant du boulet tombant d'aplomb sur la couronne, le canon et le paturon se trouvent sur une même ligne.
   Terme de marine. Mettre la barre droite, placer la barre du gouvernail parallèlement à la quille.
¬†¬†¬†Terme d'architecture. Oppos√© √† biais. Une porte droite, un berceau droit, sont la porte et le berceau de vo√Ľte dont la direction est perpendiculaire √† l'entr√©e.
2¬į¬†¬†¬†Terme de g√©om√©trie. Une ligne droite, le plus court chemin d'un point √† un autre.
   Substantivement. Une droite, une ligne droite. Deux droites convergentes.
‚Äʬ†¬†¬†Le cercle √©tant compos√© d'une infinit√© de droites infiniment petites, VOLT. Newt. II, 9.
   Angle droit, angle formé par deux lignes perpendiculaires l'une à l'autre.
   Un droit, un angle droit, dans cette phrase ou phrase analogue : les trois angles d'un triangle valent deux droits.
¬†¬†¬†Prisme droit, celui dont les deux bases sont perpendiculaires aux ar√™tes. Cylindre droit, solide form√© par la r√©volution d'un rectangle autour d'un des c√īt√©s. C√īne droit, solide form√© par la r√©volution d'un triangle rectangle autour d'un des c√īt√©s de l'angle droit.
¬†¬†¬†Sph√®re droite, terme d'astronomie ou de cosmographie, signifiant que la sph√®re c√©leste nous para√ģt tourner droit sur nos t√™tes. La sph√®re est droite pour nous, quand notre horizon passe par les p√īles du monde.
3¬į¬†¬†¬†Qui n'est pas couch√©, qui est debout. Il est droit sur ses pieds.
4¬į¬†¬†¬†Qui a le poids voulu, la valeur voulue.
   Monnaie droite de poids, pièce qui a le poids prescrit par les ordonnances.
   Terme de monnayeur. Titre droit, voy. titre.
   Fig. Honnête, équitable, sans détours. Un homme droit et simple. Avoir une intention droite.
‚Äʬ†¬†¬†Il redressera son jugement, pourvu qu'une droite volont√© le rende attentif √† son objet et √† lui-m√™me, BOSSUET Connaiss. I, 17.
‚Äʬ†¬†¬†Comme toute conscience n'est pas droite, tout ce qui est selon la conscience n'est pas toujours droit, BOURDAL. Sur la fausse consc. 1er avent, p. 145.
‚Äʬ†¬†¬†Un homme simple et droit de coeur, qui craint Dieu et fuit le mal, SACI Bible, Job, I, 8.
‚Äʬ†¬†¬†[Il] N'a le coeur assez droit ni les mains assez pures, RAC. Athal. III, 6.
‚Äʬ†¬†¬†Votre coeur n'√©tait pas droit devant le Seigneur, MASS. Avent, Jug..
‚Äʬ†¬†¬†Il faut le dire √† l'honneur des lettres, la philosophie fait un coeur droit, comme la g√©om√©trie fait l'esprit juste, VOLT. Dict. philos. Locke..
   Sain, judicieux. La droite raison. Cet homme a l'esprit droit, le sens droit.
5¬į¬†¬†¬†Droit, adv. En droite ligne, directement. Viser droit. √Čcrire droit. Le coup lui donna droit dans la poitrine.
‚Äʬ†¬†¬†Que notre √Ęme s'envole en paradis tout droit, R√ČGNIER Sat. VI.
‚Äʬ†¬†¬†Je vais droit au s√©nat que je trouve assembl√©, DU RYER Sc√©vole, II, 3.
‚Äʬ†¬†¬†Je m'en allai droit aux Jacobins, PASC. Prov. 2.
‚Äʬ†¬†¬†M√®re √©crevisse un jour √† sa fille disoit : Comme tu vas, bon Dieu ! ne peux-tu marcher droit ?, LA FONT. Fabl. XII, 10.
‚Äʬ†¬†¬†Chez le marchand tout droit il s'en alla, LA FONT. Fabl. VIII, 18.
‚Äʬ†¬†¬†La [chatte] perfide descend tout droit √† l'endroit O√Ļ la laie √©tait en g√©sine, LA FONT. Fabl. III, 6.
‚Äʬ†¬†¬†Une lettre qui m'est venue droit de Paris, S√ČV. 81.
‚Äʬ†¬†¬†Faut-il croire, d'apr√®s Lucain, que les Arvernes descendaient tout droit des Troyens ?, CHATEAUB. Clermont, 100.
   Marcher droit, aller droit devant soi.
‚Äʬ†¬†¬†Marcher droit √† l'ennemi, D'ABLANCOURT Arrien, liv. I, dans RICHELET.
   Fig. Marcher droit, se bien comporter.
‚Äʬ†¬†¬†Vous devez marcher droit pour n'√™tre pas bern√©, MOL. √Čc. des f. I, 1.
‚Äʬ†¬†¬†Tu n'as qu'√† marcher droit quand tu seras sous ma garde, J. J. ROUSS. H√©l. I, 7.
   On dit dans un sens analogue, aller droit.
‚Äʬ†¬†¬†Quel pr√©texte ! cette femme ne va pas droit avec moi, MARIVAUX le Legs, sc. 6.
‚Äʬ†¬†¬†Cent fois je t'ai vu marcher √† la fortune, et jamais aller droit, BEAUMARCHAIS Figaro, III, 5.
   Fig. D'une manière directe. Aller droit à ses fins.
‚Äʬ†¬†¬†Une autre voix allant si droit au coeur, LA FONT. Belph..
‚Äʬ†¬†¬†Cela va droit √† demander des gardes, S√ČV. 453.
‚Äʬ†¬†¬†J'y trouve un petit endroit allant droit au coeur, S√ČV. 43.
   Aller droit au fait, ne pas chercher de circonlocutions, en venir tout de suite à ce qui est essentiel.
‚Äʬ†¬†¬†Le bon abb√©, qui va droit au fait, crut que nous √©tions riches √† jamais, S√ČV. 434.
   Penser droit, ne pas se tromper.
‚Äʬ†¬†¬†Vous n'avez point pens√© droit sur la cassolette, S√ČV. 215.
‚Äʬ†¬†¬†Je vous prie de me mander si je pense droit, S√ČV. 343.
6¬į¬†¬†¬†Terme de pratique. Chacun en droit soi, chacun pour ce qui le concerne et selon les droits qu'il a ; en droit signifiant dans la direction, et, figur√©ment, dans l'appartenance.
7¬į¬†¬†¬†S. m. Terme de man√©ge. Promener un cheval par le droit, le faire aller sur une ligne droite, sans se traverser ni se jeter de c√īt√©.
   Terme de vénerie. Prendre, chasser, avoir ou tenir le droit, se dit du chien qui prend ou suit bien la voie.
¬†¬†¬†Terme de jeu de paume. Les droits, le c√īt√© de la raquette qui est oppos√© au revers et o√Ļ les cordes sont unies.
   Dans le langage des ouvriers, placer une chose au droit d'une autre, les placer de manière qu'elles se répondent exactement.
   On peut dire en parlant à une femme : marchez droit, ou marchez droite, suivant que droit est pris adverbialement ou adjectivement ; mais le sens n'est pas le même : marcher droit, signifie marcher en ligne droite ; marcher droite, signifie marcher en tenant le corps droit.
   XIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Cil qui custivent [cultivent] la terre, ne deit l'um travailler [tourmenter], se de leur droite cense non, Lois de Guill. 33.
‚Äʬ†¬†¬†Menez serez dreit √† Ais le siet [le si√©ge, la demeure], Ch. de Rol. XXXV.
‚Äʬ†¬†¬†Dreiz empereres, veiz me ci en present, ib. XXII.
   XIIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Par droite felonie, Ronc. 10.
‚Äʬ†¬†¬†[Ils ont] Droites les astes [lances] aus bons espiez moulus, ib. p. 45.
‚Äʬ†¬†¬†Droit en sa chambre [elle] en est courant all√©e, ib. p. 146.
‚Äʬ†¬†¬†[Plantes] Belles et droites, fresches et verdoiant, ib. p. 156.
‚Äʬ†¬†¬†Tout droit √† Blaive [ils] en sont devant al√©, ib. p. 166.
‚Äʬ†¬†¬†Puis qu'en vous sont tout mal esteint, Et tout bien √† droit alum√©, Couci, III.
‚Äʬ†¬†¬†Or le doinst [mon coeur] Diex √† droit port arriver ; Car il s'est mis en mer sans aviron, ib. X.
‚Äʬ†¬†¬†Et sachez bien, plus n'en orrez [ou√Įrez] parler ; Car je n'i voi nule droite raison, ib..
‚Äʬ†¬†¬†Se vostre home vous veulent par droite foi aider, Sax. VI.
‚Äʬ†¬†¬†Mais sache tant li rois, nostre empereres drois...., ib. XVIII.
‚Äʬ†¬†¬†Tut dreit devant la sale est √† pi√© descenduz ; Laiens en est entrez...., Th. le mart. 38.
   XIIIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Et chevauchierent les batailles ensi come eles estoient devis√©es, par dessus le port, jusques en droit le palais de Blaquerne, VILLEH. LXXIV.
‚Äʬ†¬†¬†Au droit terme que li dus [le duc] leur dist, il revindrent au palais, VILLEH. XIII.
‚Äʬ†¬†¬†Que droit au point du jour convient qu'ele s'atire [se pare], Berte, XIV.
‚Äʬ†¬†¬†Quant, pour venir droit ci, [tu] me me√Įs en la sente, ib. XLVIII.
‚Äʬ†¬†¬†Qui bien la regardast √† droit et √† loisir, Bien de√Įst que plus belle ne pe√ľst-on choisir [voir], ib. LXIII.
‚Äʬ†¬†¬†Comme droit hoir de France [ils] font Pepin couroner, ib. III.
‚Äʬ†¬†¬†[La couronne] Cent mile mars valoit et plus, √† droite vente, ib. X.
‚Äʬ†¬†¬†[Elle] Ne sait quel part aler pour trouver la plus droite [directe voie], ib. XXIX.
‚Äʬ†¬†¬†[Une robe].... si coillie et jointe [ajust√©e], Qu'il n'i ot une seule pointe Qui √† son droit ne fust assise, la Rose, 1221.
‚Äʬ†¬†¬†Je ferai quanque vous vodrois [voudrez], Fet Bel acueil, car il est drois [juste], Puisque Dangier l'a otroi√©, ib. 3252.
‚Äʬ†¬†¬†C'est de la sainte vile qui tant fait √† loer, Jherusalem l'apele qui droit la veut nomer, Ch. d'Ant. I, 7.
‚Äʬ†¬†¬†Et cil quemin furent fet √† droite ligne, es liex [lieux] o√Ļ ligne se pooit porter sans empeequement [emp√™chement] de tr√®s grant montaigne, BEAUMANOIR XXV, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Il y a bien un autre cas que de droit apel, BEAUMANOIR LXI, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Pour les copz des engins aus Sarrazins, lesquiex avoient seize engins tous drois, JOINV. 220.
   XIVe s.
‚Äʬ†¬†¬†L√† ne se pot tenir de dire sa raison : Bertran, vous alez droit, si ait m'ame pardon, Guesclin. 13575.
   XVe s.
‚Äʬ†¬†¬†Argent fait avoir benefices ; Et fait des drois venir les tors, Et des tors les drois au retors, FROISS. Le dit dou florin..
‚Äʬ†¬†¬†[Eustache de Saint-Pierre √† ses concitoyens] Je, en droit moi, ai si grand esperance d'avoir grace et pardon envers notre Seigneur, si je muir pour ce peuple sauver, que je veuil estre le premier, FROISS. I, I, 321.
‚Äʬ†¬†¬†C'est que vous veuilliez encharger les armes de France et esquarteler d'Angleterre, et vous appeler roi de France, et nous vous tiendrons pour droit roi de France, et obeirons √† vous comme au roi de France...., FROISS. I, I, 95.
‚Äʬ†¬†¬†Et fut chacun arm√© et mont√© √† la droite mie-nuit, FROISS. I, I, 37.
‚Äʬ†¬†¬†Dieu les fit, ainsi comme par droit miracle, detourner [hors de leur chemin], FROISS. I, I, 18.
‚Äʬ†¬†¬†.... Et prirent terre sur le sablon et sur le droit rivage de la mer, sans havre et sans droit port, FROISS. I, I, 18.
‚Äʬ†¬†¬†Ou temps de lors, cil qui mouroient, En enfer tout droit avalloient, Tuit y alloient, c'en est la somme, la Passion de N.S.J.C..
‚Äʬ†¬†¬†. Le roy d'Angleterre, apr√®s avoir receu son argent, se mist √† chemin droit √† Callais, COMM. IV, 11.
   XVIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Les autres exercent droites [vraies] briganderies, en saccageant les maisons...., CALVIN Instil. 1210.
‚Äʬ†¬†¬†Quand on est en doubte du plus court chemin, il fault tenir le droict, MONT. I, 132.
‚Äʬ†¬†¬†Il y avoit une grande isle, droict √† la bouche du destroit, MONT. I, 230.
‚Äʬ†¬†¬†J'ay veu le roy Henri Il ne pouvoir nommer √† droict un gentilhomme de ce quartier de Gascoigne, MONT. I, 344.
‚Äʬ†¬†¬†De biais ou de droict fil, MONT. II, 353.
‚Äʬ†¬†¬†Elle s'appeloit en son droit nom Acca Larentia, AMYOT Rom. 6.
   Berry et picard, dret ; génev. venez droit à midi, à midi juste, le droit d'une étoffe, l'endroit ; provenç. dreit, dreg, dreich, dret, drech ; catal. dret ; espagn. derecho ; portug. dereito, direito ; ital. dritto, diretto ; du latin directus, participe passé de dirigere (voy. diriger).
SUPPL√ČMENT AU DICTIONNAIRE
1. DROIT, TE. Ajoutez :
7¬į¬†¬†¬†S. f. Terme de marine.
‚Äʬ†¬†¬†Droite de hauteur, droite qui, g√©om√©triquement, peut √™tre trac√©e sur une carte marine, et qui offre cette particularit√© d'√™tre normale √† la direction azimutale de l'astre observ√©, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXII, p. 534.
8¬į¬†¬†¬†Terme de numismatique. Au droit, √† la face d'une m√©daille qui porte la figure. Au droit est oppos√© √† : au revers.
‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ
droit, droite 2.
(droi, droi-t') adj.
1¬į¬†¬†¬†Qui est oppos√© √† gauche, c'est-√†-dire oppos√© au c√īt√© o√Ļ est le coeur. Le bras droit. La main droite. L'aile droite d'une arm√©e.
   Fig. Être le bras droit de quelqu'un, être son agent principal, indispensable.
¬†¬†¬†En fait d'aum√īne, il ne faut pas que la main gauche sache ce que fait la droite, ou que votre gauche ne sache point ce que fait votre droite, c'est-√†-dire, √©vitez avec soin de faire conna√ģtre vos bonnes oeuvres, √©vitez l'ostentation de la charit√©.
‚Äʬ†¬†¬†Car toujours leur main gauche ignore Ce que leur main droite a donn√©, LAMARTINE Cantate pour les enfants d'une maison de charit√©.
   La rive droite ou la droite d'une rivière, se dit du rivage placé à la droite d'une personne qu'on suppose être sur la rivière et en descendre le courant.
¬†¬†¬†Le c√īt√© droit d'une assembl√©e, celui qui est √† la main droite du pr√©sident.
   Le ventricule droit du coeur, celui qui reçoit le sang veineux et qui est situé dans la portion du coeur qui regarde le bras droit.
2¬į¬†¬†¬†S. f. La droite, le c√īt√© droit. La droite du tableau.
   Donner la droite à quelqu'un, le placer à sa droite pour lui faire honneur.
   La droite, la main droite.
‚Äʬ†¬†¬†Le fils de l'homme est assis √† la droite de Dieu, MASS. Car√™me, Pass..
   La droite, l'aile droite d'une armée. La droite de l'ennemi.
¬†¬†¬†Dans nos assembl√©es parlementaires, la droite, les membres qui si√©geaient au c√īt√© droit et qui, oppos√©s aux id√©es r√©volutionnaires, soutenaient les choses et les personnes attaqu√©es par la R√©volution.
‚Äʬ†¬†¬†Trouvez-moi une tournure plus propre [que l'apostrophe] √† √©tonner la droite, √† mouvoir le ventre ?, P. L. COUR. I, 219.
3¬į¬†¬†¬†Po√©tiquement ou dans le style biblique, la main.
‚Äʬ†¬†¬†Ce Romain a br√Ľl√© sa droite triomphante, DU RYER Sc√©vole, V, 4.
‚Äʬ†¬†¬†Les minist√®res saints qu'il [un th√©ologien] appelle les ouvrages de la droite, PASC. Prov. 2, r√©futation..
‚Äʬ†¬†¬†Que votre main se fasse sentir √† tous vos ennemis ; que nul de ceux qui vous ha√Įssent n'√©chappe √† votre droite, SACI Bible, psaume XX, 9.
‚Äʬ†¬†¬†Comme un jouet vivant ta droite m'a saisi, LAMART. M√©d. I, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Tous deux [Napol√©on et son fils] sont morts ; Seigneur, votre droite est terrible !, V. HUGO Cr√©p. V.
4¬į¬†¬†¬†√Ä droite, loc. adv. Du c√īt√© droit. Tourner √† droite. Prendre √† droite.
¬†¬†¬†Substantivement, dans le langage militaire, un √† droite, mouvement d'une troupe qui se dirige du c√īt√© droit.
   Terme de danse. à droite, expression abrégée pour chassez à droite, faites un chassé à droite.
¬†¬†¬†√Ä droite et √† gauche, des deux c√īt√©s du corps. Frapper √† droite et √† gauche.
‚Äʬ†¬†¬†La Baguenodi√®re ne put d'abord que les pousser des coudes √† droite et √† gauche, ses mains √©tant embarrass√©es dans sa casaque, SCARRON Roman com. II, 17.
¬†¬†¬†De tous c√īt√©s. Il entend √† droite et √† gauche diff√©rents propos sur son compte.
   Prendre à droite et à gauche, recevoir de toutes mains, tirer de l'argent de différentes personnes.
¬†¬†¬†√Ä droit, parce qu'on sous-entendait c√īt√©, s'est dit, dans le XVIIe si√®cle, au lieu de √† droite, que nous disons aujourd'hui ; c'est un archa√Įsme.
‚Äʬ†¬†¬†Mon coeur ou √† droit ou √† gauche est tout plein de vous, S√ČV. 425.
‚Äʬ†¬†¬†Les voyageurs sans guide assez souvent s'√©garent, L'un √† droit, l'autre √† gauche...., BOILEAU Sat. IV.
   XVIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Le coup declina √† droict par la brusque hastivet√© de Pantagruel, RAB. Pant. II, 29.
‚Äʬ†¬†¬†Cette apparence de verisimilitude qui les faict prendre plustost √† gauche qu'√† droicte, augmentez la, MONT. II, 318.
‚Äʬ†¬†¬†Il estendit sa main droicte sur le feu, AMYOT Publ. 33.
‚Äʬ†¬†¬†Or s'estoient les chevaliers romains tous jettez en la poincte gauche, comme nous avons desja dit, en intention d'envelopper la droite de Caesar par derriere, AMYOT C√©sar, 58.
   Provenç. drech. On a prétendu que droit venait du latin dexter, par permutation de l'r ; mais dexter avait donné destre qui a été usité jusqu'au XVIe siècle, époque à laquelle droit a commencé à l'emporter. Droit en ce sens n'est pas autre chose que le précédent (voy. droit 1), direct ayant été dit pour dextre, comme gauche, qui proprement signifie de travers, a été pris pour senestre. L'italien ritto (du latin rectus) qui signifie droit, opposé à gauche, le prouverait, si autre preuve était nécessaire.
SUPPL√ČMENT AU DICTIONNAIRE
2. DROIT. - HIST. Ajoutez : XVe s.
‚Äʬ†¬†¬†Si la femme enchainte marche au mouvoir plus tost du pied droit que du senestre, √Čvang. des quenouilles.
‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ
droit 3.
(droi ; le t se lie : un droi-t on√©reux ; au pluriel, l's se lie : des dro√ģ-z on√©reux) s. m.
1¬į¬†¬†¬†Ce qui est droit, ce qui est fond√© sur la rectitude du sens ou du coeur. Cela est contre tout droit et raison. J'ai pour moi le droit et la raison.
‚Äʬ†¬†¬†Le droit n'est autre chose que la raison m√™me, et la raison la plus certaine, puisque c'est la raison reconnue par le consentement des hommes, BOSSUET Var. Avert. Ve, ¬ß 33.
   Il ne se dit guère en cet emploi que joint au mot raison.
   Avec droit, conformément au droit.
‚Äʬ†¬†¬†Ma col√®re avec droit condamne ma raison, ROTROU B√©lis. V, 6.
2¬į¬†¬†¬†Ce qui est conforme √† la loi, ce qui a rapport √† la loi. Il a le droit pour lui. Point de droit. Question de droit. Distinguer le droit et le fait. En fait et en droit. En droit il a raison.
‚Äʬ†¬†¬†On examine deux questions, l'une de fait et l'autre de droit, PASC. Provinc. 1.
   Bon droit, mauvais droit, ce qui est bien ou mal fondé en légalité.
‚Äʬ†¬†¬†Je me garderai bien de vouloir qu'on le [un arr√™t] casse ; On y voit trop √† plein le bon droit maltrait√©, MOL. Mis. V, 1.
‚Äʬ†¬†¬†Mais qui voulez-vous donc qui pour vous sollicite ? - Qui je veux ? la raison, mon bon droit, l'√©quit√©, MOL. ib. I, 1.
‚Äʬ†¬†¬†S'il a fait gagner le proc√®s √† celui qui n'a pas bon droit, PASC. Prov. 8.
‚Äʬ†¬†¬†Ce qu'un juge prend d'une des parties qui a mauvais droit, PASC. ib. 8.
   Par extension. à bon droit, selon toute raison. C'est à bon droit qu'on recommande la tempérance.
‚Äʬ†¬†¬†[Je] Leur ai dit la langueur Dont votre majest√© craint √† bon droit la suite, LA FONT. Fabl. VIII, 3.
‚Äʬ†¬†¬†C'est √† bon droit que l'on condamne √† Rome L'√©v√™que d'Ypre, auteur de vains d√©bats, LA FONT. Ball. sur Escobar..
‚Äʬ†¬†¬†Au bout de quelque temps l'homme va voir son or ; Il ne retrouva que le g√ģte, Soup√ßonnant √† bon droit son comp√®re...., LA FONT. Fabl. X, 5.
‚Äʬ†¬†¬†Qu'√† bon droit votre gloire en tous lieux est sem√©e !, RAC. Ph√®d. II, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Qui pourrait en douter ? moi ; cependant j'avoue Que d'un rare savoir √† bon droit on le loue, GILB. le XVIIIe si√®cle..
   Faire droit, rendre bonne justice.
‚Äʬ†¬†¬†Il s'empressait de faire droit √† tous, BOSSUET Pens√©es, 27.
‚Äʬ†¬†¬†Est-ce l√† faire droit ? est-ce l√† comme on juge ?, RAC. Plaid. I, 7.
   Faire droit à une demande, statuer sur une demande, et, en un sens plus général, l'accorder.
   En procédure, avant faire droit, avant de juger définitivement. Jugement avant faire droit.
   Substantivement. Prononcer un avant faire droit.
   Donner droit à quelqu'un, lui donner raison.
   De droit, loc. adv. En vertu de la loi. Possesseur de droit.
   De droit, de plein droit, sans qu'il y ait matière à contester légitimement.
‚Äʬ†¬†¬†Ses gr√Ęces appartiennent de droit aux pauvres, BOSSUET Serm. sept..
‚Äʬ†¬†¬†Les honneurs n'appartiennent de droit qu'√† des √Ęmes mod√©r√©es, FL√ČCH. Mont..
‚Äʬ†¬†¬†La d√©fense est de droit, la vengeance est inf√Ęme, M. J. CH√ČN. Charles IX, IV, 1.
   En jurisprudence. De droit, sans qu'il soit besoin d'une décision judiciaire, ou d'une sommation préalable.
   Familièrement. Plus que de droit, plus qu'il ne convient.
‚Äʬ†¬†¬†Si la belle Plus que de droit ne se montrait cruelle, LA FONT. Orais..
   À qui de droit, à une personne ayant droit spécial ou confiance. L'héritage échut à qui de droit.
3¬į¬†¬†¬†Facult√© reconnue, naturelle ou l√©gale, d'accomplir ou de ne pas accomplir un acte. Droit de chasse, de p√™che. Droits civils. Droits politiques. Droits imprescriptibles. Les droits des peuples. Le droit de propri√©t√©. Transporter ses droits. Rel√Ęcher de son droit. Les droits d'un prince sur un tr√īne.
‚Äʬ†¬†¬†Lui qui n'a pour l'empire autre droit que ses crimes, CORN. H√©racl. I, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Chacun a le droit de d√©fendre son bien, PASC. Prov. 7.
‚Äʬ†¬†¬†La seconde [part] par droit me doit √©choir encor, LA FONT. Fabl. I, 6.
‚Äʬ†¬†¬†Ce que cette chaire, ce que ces autels, ce que l'√Čvangile que j'annonce et l'exemple du grand ministre dont je c√©l√®bre les vertus, m'oblige √† recommander plus que toutes choses, c'est les droits sacr√©s de l'√Čglise, BOSSUET le Tellier..
‚Äʬ†¬†¬†Madame, j'ai sur lui de v√©ritables droits, Que je saurais sauver du caprice des lois, RAC. Ph√®d. II, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Rome me fit jurer de maintenir ses droits, RAC. B√©r√©n. IV, 5.
‚Äʬ†¬†¬†Leurs usages, leurs droits ne sont point mon exemple, VOLT. Za√Įre, I, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Quel droit as-tu re√ßu d'enseigner, de pr√©dire ? - Le droit qu'un esprit vaste et ferme en ses desseins A sur l'esprit grossier des vulgaires humains, VOLT. Fanat. II, 5.
‚Äʬ†¬†¬†Il pense, en m'immolant √† ses secrets desseins, Appuyer de mes droits ses droits trop incertains, VOLT. S√©miram. II, 1.
‚Äʬ†¬†¬†Je perds le plus beau droit, celui de faire gr√Ęce, VOLT. Gu√®b. IV, 2.
   Droit de copie, droit de propriété qu'un libraire acquiert sur un ouvrage littéraire, imprimé ou manuscrit.
   Avoir droit de, avoir qualité légale ou autre pour quelque chose.
‚Äʬ†¬†¬†Lui seul a droit d'entrer dans le sanctuaire v√©ritable, MASS. Myst. Pur. disp..
‚Äʬ†¬†¬†Et qu'elle [Rome] seule a droit sur l'empire du monde, MAIR. Mort. d'Asdr. II, 1.
¬†¬†¬†Aller sur les droits de quelqu'un, lui √īter ce qui lui appartient.
‚Äʬ†¬†¬†Ce serait aller sur les droits de ma fille, S√ČV. 2.
   Dans la philosophie morale, droit se dit par opposition à devoir.
   Terme de pratique. Une fille usante et jouissante de ses droits, une fille majeure qui a la disposition de son bien.
   Déclaration des droits de l'homme, manifeste publié par la Constituante en 1789 et exposant les droits que l'on regardait alors comme devant appartenir à tous les hommes, à tous les citoyens ; tout exposé semblable qui précède une constitution.
   Droits acquis, ceux qui viennent du fait de l'homme ou de conventions, par opposition à droits naturels.
   Droits naturels, ceux que l'on regarde comme appartenant à tout homme en sa simple qualité d'être humain.
   Droit de cité, la bourgeoisie, les droits qui appartiennent à un citoyen, à un bourgeois.
¬†¬†¬†Droit d'a√ģnesse, droit qui fait passer l'h√©ritage entre les mains de l'a√ģn√© d'une famille.
   Fig.
‚Äʬ†¬†¬†L'invention des arts √©tant un droit d'a√ģnesse, LA FONT. Fabl. III, 1.
¬†¬†¬†Les droits f√©odaux, les droits qui appartenaient aux seigneurs sur leurs vassaux et leurs serfs. Droit de glaive, droit de conna√ģtre des crimes qui m√©ritent la peine de mort ou une autre peine afflictive.
   Droit du seigneur, droit par lequel un seigneur avait la première nuit d'une nouvelle mariée.
‚Äʬ†¬†¬†Et tous vos tendrons Subiront l'honneur Du droit du seigneur, B√ČRANG. Carab..
   Avoir droit sur la vie de quelqu'un, pouvoir en disposer.
‚Äʬ†¬†¬†Et jamais on n'a droit sur ceux [les jours] du souverain, CORN. Cinna, V, 2.
‚Äʬ†¬†¬†....Quel droit aviez-vous sur cette illustre vie ?, CORN. Pomp. III, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Il a sur nous un droit et de mort et de vie, CORN. Hor. V, 2.
‚Äʬ†¬†¬†Un particulier n'a pas droit sur la vie d'un autre, PASC. Prov. 14.
‚Äʬ†¬†¬†La Gr√®ce a-t-elle encor quelque droit sur sa vie ?, RAC. Androm. I, 2.
   Le droit du plus fort, la violence.
‚Äʬ†¬†¬†Il usait du droit de la force avec autant d'assurance, avec aussi peu de remords, que s'il avait connu le droit divin, le droit politique et le droit civil, RAYNAL Hist. phil. XIV, 37.
   Dans le même sens.
‚Äʬ†¬†¬†.... Rome est dessous vous par le droit de la guerre, CORN. Cinna, II, 1.
‚Äʬ†¬†¬†Ces montagnes de morts.... Sont les titres affreux dont le droit de l'√©p√©e, Justifiant C√©sar, a condamn√© Pomp√©e, CORN. Pomp. I, 1.
   De quel droit ? ... en vertu de quel droit, c'est-à-dire de quelle raison, de quelle autorité....
‚Äʬ†¬†¬†De quel droit les Fran√ßais portant partout leurs pas... ?, VOLT. Tancr. I, 1.
   Corneille a dit : à quel droit ?
‚Äʬ†¬†¬†√Ä quel droit voulez-vous vous emparer du mien [bien] ?, CORN. Th√©od. V, 5.
   Prendre droit sur, s'appuyer sur, s'autoriser de.
‚Äʬ†¬†¬†Je prends droit l√†-dessus contre le bramin m√™me, LA FONT. Fabl. IX, 7.
‚Äʬ†¬†¬†Ils prendront droit de me pers√©cuter, MOL. 2e placet..
‚Äʬ†¬†¬†Je prends droit sur ce qu'il nous a lui-m√™me avou√©, BOSSUET D√©f. comm..
   Fig. En parlant des choses.
‚Äʬ†¬†¬†De qui le faux brillant prend droit de m'√©blouir, CORN. Hor. III, 1.
   Être en droit de, avoir le droit de.
‚Äʬ†¬†¬†Vous m'aurez mise en droit de disposer de moi, TH. CORN. Ariane, IV, 4.
‚Äʬ†¬†¬†.... Oui vous pouvez tout dire, Vous en √™tes en droit...., MOL. Mis. V, 7.
‚Äʬ†¬†¬†Pour √™tre en droit de lui dire mes sentiments, S√ČV. 44.
‚Äʬ†¬†¬†L'honneur qu'il vous a fait vous met en droit de le remercier, S√ČV. 490.
‚Äʬ†¬†¬†Elle n'√©tait plus en droit d'en faire [des reproches], HAMILT. Gramm. 11.
‚Äʬ†¬†¬†Le p√®re est en droit de punir ses enfants, F√ČN. T√©l. VIII.
‚Äʬ†¬†¬†O√Ļ chaque famille se crut en droit de se faire justice, F√ČN. ib. XXIII.
¬†¬†¬†√ätre en droit, au XVIIIe si√®cle, se disait des choses, et Voltaire bl√Ęme avec raison cette locution.
‚Äʬ†¬†¬†Vous lirez dans nos livres nouveaux de philosophie que les √©clipses sont en droit d'effrayer le peuple, VOLT. Dict. phil. Langues..
4¬į¬†¬†¬†Ce qui donne une influence, une autorit√© morale, etc. Ne pas m√©conna√ģtre les droits du sang, de l'amiti√©.
‚Äʬ†¬†¬†Mais vous ne savez pas ce que c'est qu'une femme, Vous ignorez quels droits elle a sur toute l'√Ęme, CORN. Poly. I, 1.
‚Äʬ†¬†¬†La nature en tout temps garde ses premiers droits, CORN. Hor. III, 4.
‚Äʬ†¬†¬†Je d√©fendrai mes droits fond√©s sur vos serments, RAC. Iphig. IV, 6.
‚Äʬ†¬†¬†Elle √©tait en √©tat de reprendre ses premiers droits sur le coeur du roi, HAMILT. Gramm. 11.
‚Äʬ†¬†¬†De l'hymen, de l'amour il faut venger les droits, VOLT. Alz. III, 5.
‚Äʬ†¬†¬†Qui connaissaient les droits de l'hospitalit√©, VOLT. Oreste, IV, 5.
‚Äʬ†¬†¬†Il n'y avait plus pour les vestales qu'√† descendre de ce haut point de consid√©ration, par ce droit √©ternel des r√©volutions qui entra√ģnent les empires et les religions m√™mes, Hist. des vestales, dans DESFONTAINES.
‚Äʬ†¬†¬†Je fais le philosophe ici ; mais si j'avais affaire √† lui, je verrais si cet homme a tort de s'habiller ainsi, et si ces habits superbes ne reprendraient pas sur mon imagination les droits que ma morale leur dispute, MARIVAUX dans DESFONTAINES.
‚Äʬ†¬†¬†Cet avantage n'a point de droit sur mon esprit, LAMOTTE dans DESFONTAINES.
‚Äʬ†¬†¬†Je me fais de vos √©loges un droit sur votre loisir, L'ABB√Č HOUTEVILLE dans DESFONTAINES.
   Avoir droit de, avoir lieu, sujet de.
‚Äʬ†¬†¬†Le Capitole a droit d'en craindre un coup de ma√ģtre, CORN. Nicom. III, 2.
   Il se dit aussi des choses.
‚Äʬ†¬†¬†Sans doute un tel service aura droit de me plaire, CORN. Sertor. II, 4.
‚Äʬ†¬†¬†Sa pr√©sence toujours a droit de vous charmer, CORN. Polyeucte, V, 3.
‚Äʬ†¬†¬†Ce traitement, madame, a droit de vous surprendre, RAC. Alex. V, 3.
5¬į¬†¬†¬†Ensemble des r√®gles qui r√©gissent la conduite de l'homme en soci√©t√©, les rapports sociaux.
   Ensemble des lois et des coutumes qui régissent chaque peuple. Droit français. Droit romain.
   Ensemble des règles propres à une partie de la législation. Droit commercial. Droit maritime. Droit rural.
¬†¬†¬†Droit canonique ou droit canon, ensemble des lois de l'√Čglise.
‚Äʬ†¬†¬†Comme j'avais pris, √† deux fins, mes premi√®res inscriptions √† l'√©cole du droit canon...., MARMONT. M√©m. II, p. 172.
   Droit naturel, ensemble des règles communes à tous les hommes, règles qui dérivent de la nature de l'homme.
‚Äʬ†¬†¬†Le droit naturel se lie √† la morale ; l'un et l'autre ont le m√™me fondement et √† peu pr√®s le m√™me objet, BONNET Oeuvres m√™l√©es, t. XVIII, p. 178, dans POUGENS.
   Droit naturel, droit idéal vers lequel doivent tendre les législations.
   Droit positif, droit établi par le pouvoir social chez chaque peuple.
   Droit des gens, droit commun à tous les hommes et admis pour tous.
   Droit des gens, droit qui règle les rapports des différentes nations, ou d'individus de différentes nations.
‚Äʬ†¬†¬†Le droit des gens est naturellement fond√© sur ce principe : que les diverses nations doivent se faire dans la paix le plus de bien, et dans la guerre le moins de mal qu'il est possible, sans nuire √† leurs v√©ritables int√©r√™ts, MONTESQ. Espr. I, 3.
   Droit des neutres, règles que les puissances belligérantes doivent observer à l'égard de celles qui ne prennent pas part à la guerre, surtout dans ce qui a rapport au commerce.
   Droit civil, droit qui règle les intérêts privés. Il se prend par opposition à droit canonique, droit public, droit criminel, droit commercial.
¬†¬†¬†Droit public, droit qui r√®gle l'organisation de l'√Čtat, les rapports de l'√Čtat et des citoyens, les rapports des nations entre elles.
   Droit constitutionnel ou politique, droit qui concerne la forme du gouvernement et les pouvoirs publics.
   Droit administratif, droit qui règle l'application du droit public.
   Droit divin, droit considéré comme établi par Dieu.
   Droit divin, droit par lequel les princes tiennent leur autorité de Dieu et non de la volonté des peuples qu'ils gouvernent. Monarchie de droit divin.
   Droit humain, droit fondé uniquement sur la nature des hommes et sur leurs conventions, sans intervention divine ou religieuse.
‚Äʬ†¬†¬†Ses titres n'√©tant pas de droit humain, il pr√©tend qu'ils sont de droit divin ; mais nous sommes assur√©s qu'ils sont de droit diabolique, VOLT. Lett. Mille, 13 sept. 1771.
   Droit social, droit positif et conventionnel de l'homme en société, par opposition au droit naturel.
   Droit international, ensemble des lois qui régissent les nations entre elles.
   Droit diplomatique, ensemble de tous les rapports qui peuvent s'établir entre les diverses nations par suite de contrats formels ; réunion de toutes les stipulations faites de peuple à peuple.
   Droit politique, synonyme de droit public.
   Droit privé, synonyme de droit civil.
   Droit domestique ou de famille, partie du droit civil réglant tout ce qui se rapporte aux intérêts des époux, des enfants, en un mot de la famille.
   Droit criminel, ensemble des lois qui définissent les infractions contre la paix et la sécurité du pays et des habitants, en règlent la poursuite et en fixent les peines.
   Droit commercial, ensemble des coutumes et des lois écrites destinées à régler les relations des négociants entre eux pour les opérations de leur commerce.
   Droit maritime, ensemble des lois, règlements et usages, suivis pour la navigation, le commerce par mer, et dans les rapports soit de paix, soit d'hostilité des puissances navales entre elles.
   Droit judiciaire, collection des lois concernant l'organisation de la justice et les formes de la procédure.
   Droit militaire, ensemble des règles qui établissent les devoirs de l'homme de guerre et punissent toutes les infractions à ces devoirs.
   Droit religieux, partie de la législation qui règle la célébration extérieure du culte.
   Droit romain, règles prescrites dans la république romaine et dans l'empire romain par les lois proprement dites, par les plébiscites, les sénatus-consultes, les constitutions des princes, les édits des magistrats, etc.
   Droit français, ensemble des lois, des coutumes et des institutions qui ont été ou qui sont encore en vigueur en France.
   Droit écrit, droit rédigé et promulgué par le législateur. Droit non écrit, droit établi par l'usage et la coutume.
   Droit écrit, nom donné au droit romain, qui s'observait dans plusieurs provinces de France. Le Dauphiné, la Provence, le Languedoc, la Guyenne, le Lyonnais étaient des pays de droit écrit.
   Droit coutumier, droit fondé sur la coutume. Un avocat devait savoir le droit coutumier.
   Droit féodal, partie de la science du droit qui avait pour objet de régler les rapports des seigneurs féodaux, soit avec le suzerain, soit entre eux, soit avec leurs vassaux.
   Droit ancien, droit antérieur à 1789.
   Droit nouveau, droit postérieur à 1789.
   Droit intermédiaire, lois rendues depuis 1789 jusqu'au code civil.
   Droit commun, celui qu'on observe généralement, ainsi dit par opposition aux dispositions qui l'abrogent en certains cas, et que par ces motifs on nomme exceptionnelles.
   Droit de la guerre, certaines règles qu'on doit observer en faisant la guerre.
   On dit que telle disposition ou partie de la législation est de droit étroit, c'est-à-dire qu'il faut rigoureusement en appliquer les termes et le texte, parce qu'elle s'éloigne des principes généraux et du droit commun. Les nullités et les incapacités sont de droit étroit.
6¬į¬†¬†¬†Connaissance, science des lois. √Čtudier le droit. √Čcole de droit. Professeur en droit. Les √©tudiants, les √©l√®ves en droit. √Čtudier en droit, faire son droit, fr√©quenter les √©coles o√Ļ l'on enseigne le droit.
‚Äʬ†¬†¬†Un homme admirable pour enseigner le droit, S√ČV. 436.
   Connaissance de ce qui est juste et équitable.
7¬į¬†¬†¬†Imp√īt, taxe. Droits d'octroi, de douane, d'enregistrement.
‚Äʬ†¬†¬†Un fou de cour prenait un droit sur les filous et sur les filles publiques, VOLT. Moeurs, 82.
   Demi-droit, amende fixée à la moitié du droit, et de laquelle sont passibles ceux qui n'ont point fait, dans le délai voulu, la déclaration des biens à eux transmis, ou qui n'ont pas payé dans le délai voulu les droits auxquels cette transmission est soumise.
¬†¬†¬†Droit d'ancrage, somme pay√©e par un navire qui jette l'ancre dans un port ou sur une rade. Sa Majest√© a vu ce qu'il √©crit concernant le droit d'ancrage ; et, comme il n'y a rien de plus l√©gitime que le droit de M. l'amiral, c'est audit sieur Demuyn √† examiner si, du temps de M. le duc de Vend√īme et de M. le duc de Beaufort, le droit d'ancrage ne se payait pas pour les b√Ętiments qui √©taient charg√©s de marchandises pour les arsenaux, Lettre du 4 juin 1679, dans JAL.
¬†¬†¬†Droits r√©unis, sous le premier empire, les imp√īts qui portent maintenant le nom de contributions indirectes. L'administration des droits r√©unis.
   Fig.
‚Äʬ†¬†¬†Sur tous ses compagnons Atropos et Neptune Recueillirent leur droit...., LA FONT. Fabl. VII, 14.
8¬į¬†¬†¬†Salaire donn√© √† quelqu'un par la taxe, par un r√®glement. Droit de signature. Droit de pr√©sence.
   Droit d'avis, ce que l'on donne à une personne pour des instructions utiles qu'elle a fournies. Cette locution a vieilli.
   Terme de chasse. Droit des chiens, nom de quelques morceaux qu'on leur donne en curée, tels que la cervelle et le col. Menus droits, les parties intérieures de l'animal, qu'on attache à la fourche pour le dernier salaire des chiens.
9¬į¬†¬†¬†√Ä droit ou √† tort, loc. adv. Justement ou injustement.
   À tort et à droit, sans examiner si la chose est juste ou injuste. Il veut ce qu'il veut, à tort et à droit.
PROVERBES
¬†¬†¬†O√Ļ il n'y a pas de quoi, le roi perd son droit, signifie qu'il est inutile de rien r√©clamer aux insolvables.
   Bon droit a besoin d'aide, veut dire qu'il ne faut pas négliger la sollicitation dans les meilleurs procès.
   Abondance ou surabondance de droit ne nuit pas.
   C'est le droit du jeu, signifie que la coutume est d'agir ainsi.
   Dans la locution avoir droit, le mot droit, étant sans article, ne peut, à la rigueur, être représenté par le pronom le.
‚Äʬ†¬†¬†Cependant on ne condamnera pas des phrases aussi claires que celle-ci : Chacun croit toujours avoir droit, lors m√™me qu'il ne l'a pas, BOURDAL. 12e dim. apr√®s la Pentec. Dominic. t. III, p. 310.
   IXe s.
‚Äʬ†¬†¬†Si cum om per dreit son fradra [fr√®re] salvar dist [doit]...., Serment.
   XIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Conseil d'orguel n'est dreiz que √† plus mont [monte], Ch. de Rol. XV.
‚Äʬ†¬†¬†Paien ont tort, et chrestien ont dreit, ib. LXXVII.
‚Äʬ†¬†¬†Tu me saisis ne √† dreit ne √† tort, ib. CLXVII.
‚Äʬ†¬†¬†Conseillez-mei √† dreit et √† honur, ib. CLXXIV.
‚Äʬ†¬†¬†De Guenelon car me jugez le dreit, ib. CCLXXIII.
‚Äʬ†¬†¬†[Il] Fait ceus garder tres que dreiz en sera, ib. CCLXXX.
‚Äʬ†¬†¬†Deus face hui entre nous deus le dreit, ib. CCLXXXV.
   XIIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Son bon droit, Ronc. p. 12.
‚Äʬ†¬†¬†Bers [vaillant] est li rois, drois est que l'on le sache, ib. p. 159.
‚Äʬ†¬†¬†Ancui verrons nostre grant droit monstr√© [prouv√©], ib. p. 188.
‚Äʬ†¬†¬†Bien [je] sai qu'en vous amer n'ai droit, S'amor ne m'i e√ľst don√©, Couci, III.
‚Äʬ†¬†¬†Dont [donc] doi-je bien par droit estre joieus, ib. VII.
‚Äʬ†¬†¬†Je ne tieng pas l'amor √† droit partie, Dont il convient mourir ou trop amer [aimer], ib. XXI.
‚Äʬ†¬†¬†[Ce roi] Qui servise et chevage nous requiert tantes fois ; De chevage est pechi√©s ; mais du servir est drois, Sax. XVIII.
‚Äʬ†¬†¬†.... Ne t'esmaier mie, empereres courtois ; Toujours te conduira ta creance et tes drois [ton droit], ib..
   XIIIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Nostre droit ne seroit mie cont√© par tout [nos raisons ne seraient pas expliqu√©es partout], VILLEH. XXXVIII.
‚Äʬ†¬†¬†Ne doit mourir qui, de tout pris, se rent : Non voir [vraiment] par droit...., EUSTACHE LE PEINTRE dans Couci..
‚Äʬ†¬†¬†Dolens en fu rois Flores, ce fu raison et drois, Berte, LXI.
‚Äʬ†¬†¬†Bons rois, faites qu'il soient tost √† leur droit offert [qu'ils aient ce qu'ils m√©ritent], ib. XCIII.
‚Äʬ†¬†¬†Me sire li rois vous semont et ajorne √† Paris, sa cit√©, d'ui en quarante jours, pour faire droit par vos pers de √ßou [ce] qu'il vous demandera come son home lige, Chron. de Rains, 132.
‚Äʬ†¬†¬†Quant li derreniers jors vendra, Que mors son droit des cors prendra, Car icel jor, bien le recors, Ne nous toldra [√ītera] fors que le cors, la Rose, 8170.
‚Äʬ†¬†¬†Chascuns qui de droit escript use, ib. 8226.
‚Äʬ†¬†¬†Et que ses homes et son pueple et totes manieres de gens alant et venant.... fussent men√©s et justizi√©s √† dreit et √† raison, Ass. de J. I, 22.
‚Äʬ†¬†¬†La reson porquoi sainte Eglise ne doit pas garantir les robeors de cemins, si est tele que tuit crestien, de droit commun, doivent sauf aler et sauf venir par les cemins, BEAUMANOIR XI, 20.
‚Äʬ†¬†¬†Selon le droit naturel, cascuns est frans, BEAUMANOIR XLX, 19.
‚Äʬ†¬†¬†Nus drois ne doit estre vendus, BEAUMANOIR XXXIV, 33.
‚Äʬ†¬†¬†Nous Looys, par la grace de Dieu, roy de France, establissons que touz nos baillifs.... facent serement que.... il feront droit √† chascun sans excepcion de persones, JOINV. 294.
‚Äʬ†¬†¬†Et je li diz : Sire, il seroit √† bon droit que il vous en avenist aussi comme il fist √† Madame de Bourbon, JOINV. 287.
   XIVe s.
‚Äʬ†¬†¬†Et juste legal ou droit positif est ce en quoy il ne avoit pas difference ou comancement, ORESME Eth. 156.
‚Äʬ†¬†¬†En ceste vie humaine, ceulx qui font operacions de bonnes choses et de tres bonnes oeuvres, il sont, √† droit dire, nobles, excellens et beneur√©s, ORESME ib. 19.
‚Äʬ†¬†¬†Et √† ce sunt pluseurs droit canons et civils, ORESME ib. 162.
‚Äʬ†¬†¬†Superhabundance est vicieuse, et deffaute est vituper√©e et blasm√©e, et le moien est lo√© et √† droit mis, ORESME ib. 44.
‚Äʬ†¬†¬†Ce appartient plus √† la science de droit, ORESME ib. 61.
‚Äʬ†¬†¬†Mais on dit, il est vrai, et li sages l'afie, Que li droiz √† la fois [parfois] a bien mestier d'a√Ņe [besoin d'aide], Guesclin. 5462.
   XVe s.
‚Äʬ†¬†¬†Le heraut a droit ; j'ai eu tort de lui blasmer, FROISS. II, II, 212.
‚Äʬ†¬†¬†Or me laissez, dit Galand, faire avant le droit de l'esp√©e ; car nul ne la doit avoir qui n'en puisse le poing [la poign√©e] empoigner, et lors pourrez vous bien veoir se elle sera mienne, Lancelot du lac, f¬į 107, dans LACURNE.
‚Äʬ†¬†¬†Et le roy, regardant le faict, en vouloit faire justice, comme appartient de droict √† un chascun faire, AL. CHARTIER Charles VII.
‚Äʬ†¬†¬†.... La beault√© De celle que l'on doit nommer Par droit la plus belle de France, CH. D'ORL. Bal. 35.
‚Äʬ†¬†¬†Si le contraignit nature, qu'elle eut ses droits de repos, et de fait, bien fermement s'endormit, LOUIS XI Nouv. XI.
   XVIe s.
‚Äʬ†¬†¬†Morgant, pour son proficiat et menuz droictz, lui donna neuf muiz de biere, RAB. Pant. II, 30.
‚Äʬ†¬†¬†Faire droict √† un chascun, RAB. ib. III, 1.
‚Äʬ†¬†¬†Bon droict ha mestier d'aide, RAB. ib..
‚Äʬ†¬†¬†√Ä tort ou √† droict, MONT. I, 22.
‚Äʬ†¬†¬†Par ce moyen ils aiguisoient ensemble leur entendement, et apprenoient le droict [le juste], MONT. I, 151.
‚Äʬ†¬†¬†Le membre moins malade s'appelle sain, et √† bon droict, MONT. IV, 134.
‚Äʬ†¬†¬†Je suis ici pour te faire droit, et non pas √† moy, AMYOT Arist. 9.
‚Äʬ†¬†¬†Quand le prince est absent, tousjours le droict a tort, RONS. 880.
‚Äʬ†¬†¬†√Ä bon droit aider on doit, LEROUX DE LINCY Prov. t. II, p. 226.
‚Äʬ†¬†¬†Force passe droit, LEROUX DE LINCY ib. p. 300.
‚Äʬ†¬†¬†Force n'est pas droit, LEROUX DE LINCY ib..
‚Äʬ†¬†¬†Droict escript est ce qui est baill√© par escript, comme les loix et les statuts ou establissemens qui sont baill√©s au peuple, et sont les loix appell√©es droict civil, et les decretales droict canon. Droict non escript est ce que long usage a conferm√©, ou les longues coustumes qui sont conferm√©es par l'assentement de ceux qui en usent, et sont tenues comme droict, Gr. cout. de Fr. p. 102, dans LACURNE.
   Droit 1 ; provenç. dreit, dreich, dret ; catal. dret ; espagn. derecho ; portug. dereito, direito ; ital. dritto, diritto.
SUPPL√ČMENT AU DICTIONNAIRE
3. DROIT. Ajoutez :
1¬į¬†¬†¬†Terme juridique. S'en rapporter √† droit, s'en rapporter √† ce que le tribunal d√©cidera.
‚Äʬ†¬†¬†Attendu que les autres coh√©ritiers de R.... appel√©s en cause par D.... s'en rapportent √† droit ; par ces motifs, le tribunal donne acte aux coh√©ritiers de ce qu'ils d√©clarent s'en rapporter √† droit, Gaz. des Trib. 4 sept. 1874, p. 848, 3e col..
2¬į¬†¬†¬†Payer le droit √† la nature, mourir.
‚Äʬ†¬†¬†Avant que de payer le droit √† la nature, CORN. Lexique, √©d. Marty-Laveaux..

Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • DROIT ‚ÄĒ LE DROIT occupe, dans le monde ¬ę occidental ¬Ľ, une place de premier plan. Il est regard√© comme le grand r√©gulateur de la vie sociale. H√©ritiers de Rousseau et de Montesquieu, Kant et les r√©dacteurs de la D√©claration des droits de l‚Äôhomme et du… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • DROIT ‚ÄĒ des gens, droit naturel. SECTION PREMI√ąRE. ¬†¬†¬†¬†Je ne connais rien de mieux sur ce sujet que ces vers de l Arioste, au chant XLIV (st. 2): ¬†¬†¬†¬† Fan lega oggi re, papi e imperatori, ¬†¬†¬†¬†Doman saran nimici capitali: ¬†¬†¬†¬†Perch√®, qual l apparenze… ‚Ķ   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Droit ‚ÄĒ ¬† [drwa, franz√∂sisch] das, / s, Recht. Droit √©crit, das geschriebene Recht, besonders das r√∂mische Recht, das teilweise bis zum Code civil (Code, Recht) galt; Droit coutumier, das Gewohnheitsrecht in Frankreich (Coutume, Recht); Droit civil,… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • Droit ‚ÄĒ (droit), n. [F. See {Direct}.] A right; law in its aspect of the foundation of rights; also, in old law, the writ of right. Abbott. [1913 Webster] {Droit d aubaine}. See under {Aubaine}. {Droits of the Admiralty} (Eng. Law), rights or perquisites ‚Ķ   The Collaborative International Dictionary of English

  • droit ‚ÄĒ I noun appurtenance, authority, authorization, birthright, certification, claim, due, dueness, easement, eligibility, empowerment, entitlement, faculty, franchise, just claim, legal power, legal right, legal title, license, licitness, power,… ‚Ķ   Law dictionary

  • droit ‚ÄĒ droit; mal¬∑a¬∑droit; mal¬∑a¬∑droit¬∑ly; mal¬∑a¬∑droit¬∑ness; ‚Ķ   English syllables

  • Droit ‚ÄĒ ist der Name folgender Personen: Michel Droit (1923‚Äď2000), franz√∂sischer Autor und Journalist Roger Pol Droit (* 1949), franz√∂sischer Journalist, Akademiker und Philosoph Diese Seite ist eine Begriffskl√§rung zur Unterscheidu ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Droit ‚ÄĒ ¬†¬†¬†Droit objectif: ensemble des r√®gles r√©gissant la vie en soci√©t√© et sanctionn√©es par la puissance publique ¬†¬†¬†Droit subjectif: pr√©rogative attribu√©e √† un individu dans son int√©r√™t lui permettant de jouir d une chose d une valeur ou d exiger d… ‚Ķ   Lexique de Termes Juridiques

  • Droit au cŇďur ‚ÄĒ ou Reviens moi (titre Fran√ßais au Canada) (Return to Me dans la version originale) est un film am√©ricain de Bonnie Hunt r√©alis√© en 2000. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Droit ‚ÄĒ Le nom est port√© dans l Aisne. On le trouve aussi dans la Haute Sa√īne et la Haute Marne. Il d√©signe en principe celui qui est droit, juste ‚Ķ   Noms de famille


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.