coite

coi, coite
(koi, koi-t') adj.
   Qui se tient là sans se remuer, sans rien dire. Il était coi près du feu.
   Le bon sire le souffre et se tient toujours coi, LA FONT. Fabl. III, 4.
   Dans les visites qui sont faites, Le renard se dispense, et se tient clos et coi, LA FONT. ib. VIII, 3.
   Tenez-vous coi, LA FONT. Rém..
   Il souffre en silence et se tient coi, J. J. ROUSS. Ém. I.
   Chambre coite, chambre bien fermée et bien chaude. Cette locution a vieilli.
   Adv.
   Lors le manant les arrêtant tout coi [tout à coup], LA FONT. Vill..
   Sur ce propos l'autre l'arrête coi, LA FONT. Serv..
   Où règne le repos.
   Ces fertiles vallons, ces ombrages si cois, LA FONT. Joc..
   Qui préférait à la pompe des villes Vos antres cois, vos chants simples et doux, LA FONT. Épître v..
   Sous les ombrages toujours cois De Sully, ce séjour tranquille, VOLT. Lett. en vers et en prose, 7.
   Substantivement.
   Sur le coi de la nuit, LA FONT. Cloch. Locution qui vieillit..
   XIe s.
   Por Pinabel [ils] se contienent plus quei, Ch. de Rol. CCLXXVII.
   XIIe s.
   L'empereor ferez ster à son coi, Ronc. p. 27.
   Je trop redout [redoute] celle qu'amer [je] souloie, La grant, la gente, et la simple et la coie, Couci, p. 125.
   Mout me semont amors que je m'envoise [m'égaye], Quant je plus doi de chanter estre cois, QUESNES Romancero, p. 83.
   Bele Yolans en chambre coie Sur ses genouz pailes desploie, Coust un fil d'or, l'autre de soie, ib. p. 53.
   Courtois ameor, Qui à sejor [en repos] Gisez en chambre coie, ib. p. 68.
   Lireis de Egypte se tint tut coi en sa terre, Rois, 432.
   XIIIe s.
   Et quant Grieu les virent venir, si ordenerent leur batailles, et les atendirent tuit coi devant leur paveillons, VILLEH. LXV.
   Mout [elle] fu taisant et quoie, Berte, CXVII..
   Et il me dit : tenez-vous tout quoy ; car je vous weil demander...., JOINV. 256.
   La mer, qui estoit moult quoye, JOINV. 287.
   XVe s.
   Et conviendroit qu'ils [les Escots] se combatissent à leur meschef, ou ils demeureroient tous coys en Angleterre pris à la trappe, FROISS. I, I, 36.
   Adonc fit-on arrester l'ost tout coi pour avoir autre conseil, FROISS. I, I, 41.
   Le roi Charles de France fut durement sage et subtil, et bien le montra tant comme il vesqui ; car tout quoi estoit en ses chambres et en ses deduits, FROISS. II, II, 45.
   XVIe s.
   Quand marys gardent leurs femelles, Ils ont droit, je m'en tais tout coy, MAROT III, 68.
   Si les ennemis vous courent sus, attendez les de pied coy, MONT. I, 355.
   Nature [caractère] lente, coye et reposée, AMYOT Fab. 2.
   Le peuple se teut et luy donna coye audience pour ouïr ses raisons, AMYOT Cor. 26.
   Le plus desert d'un separé rivage, Et la frayeur des antres les plus cois, RONS. 5.
   Wallon, keût, keûte fém. ; picard, à l'coyette, à l'aise ; Berry, coué, se mettre à la coi, se mettre à l'abri ; provenç. quetz ; catal. quiet ; espagn. et ital. quieto ; du latin quietus, de quies, <
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
COI. Ajoutez :
   De pied coi, sans bouger, en silence.
   Attends là de pied coi que je t'en avertisse, CORN. Lexique, éd. Marty-Laveaux.
Corneille, dans les éditions suivantes, a supprimé de pied coi, et a mis : Attends, sans faire bruit, que je t'en avertisse.
————————
(koi-t') s. f.
   Voy. couette.
   Terme de marine. Les coites sont deux longues pièces de bois qu'on pose parallèles sous un navire pour le porter quand on veut le tirer du chantier et le mettre à l'eau.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coite — coite …   Dictionnaire des rimes

  • coite — COITE. Voyez Couette …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coité — s. m. [Brasil] Cuia pequena …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • coite — ● coi, coite adjectif (latin populaire quetus, du latin classique quietus, qui est au repos) Rester coi, se tenir coi, rester, demeurer calme, tranquille, muet, sous l effet de la surprise, de l émotion, de la crainte, etc. ● coi, coite… …   Encyclopédie Universelle

  • Coite — Recorded in many forms including Coit, Coite, Coyte, Coyett, Coytes, Quoit and Quoite, this is an English surname. Its origin however is very obscure. We believe that it is probably from an Olde English pre 7th century personal name Coyt meaning… …   Surnames reference

  • COITE — s. f. Voyez COUETTE …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • coite — …   Useful english dictionary

  • Coite-Hubbard House — U.S. National Register of Historic Places …   Wikipedia

  • Coité do Nóia — Coordinates: 9°37′55″S 36°34′44″W / 9.63194°S 36.57889°W / 9.63194; 36.57889 …   Wikipedia

  • Coite do Noia — Original name in latin Coit do Nia Name in other language Coite do Noa, Coite do Nois, Coit do No State code BR Continent/City America/Maceio longitude 9.63222 latitude 36.57861 altitude 288 Population 2529 Date 2012 08 03 …   Cities with a population over 1000 database

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.