affectionnément
(a-fè-ksi-o-né-man) adv.
D'une manière affectionnée.
   XVIe s.
   Il n'y a homme, s'il est aimé d'une dame, mais qu'il sache poursuivre sagement et affectionnément...., MARG. Nouv. 9.
   Affectionné par contraction pour affectionnée, et ment (voy. ment).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affectionnément — ⇒AFFECTIONNÉMENT, adv. Vieilli. ,,Avec affection. (Ac. Compl. 1842); ,,D une manière affectueuse, aimante, dévouée. (BESCH. 1845). Rem. Attesté ds Lar. 19e, LITTRÉ, DG, Lar. 20e; Lar. encyclop. enregistre le mot en précisant qu il appartient à la …   Encyclopédie Universelle

  • affectionnement — (entrée créée par le supplément) Ajoutez : •   La dévotion n est autre chose qu une agilité et vivacité spirituelle, par le moyen de laquelle la charité fait les actions en nous, ou nous par elle, promptement et affectionnément, ST FRANÇOIS DE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affectueusement — (a fè ktu eû ze man) adv. D une manière affectueuse. Il m a parlé affectueusement. •   C est par le sentiment et l impression de ce désir du salut que le saint roi David s écriait si souvent et disait si affectueusement à Dieu...., BOURD. Pensées …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affecter — 1. affecter [ afɛkte ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; lat. affectare « rechercher, poursuivre » 1 ♦ Prendre, adopter (une manière d être, un comportement) de façon ostentatoire, sans que l intérieur réponde à l extérieur. ⇒ afficher, 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • affectionner — [ afɛksjɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; de affection 1 ♦ Vx Attacher, intéresser (à qqn ou qqch.). Pronom. « Nous nous affectionnons aux gens qui nous consolent » (Marivaux). 2 ♦ Vieilli Être attaché à, aimer, chérir. « Il affectionne… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”