affectation
(a-fè-kta-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
   Manière qui s'éloigne du naturel. Affectation dans la parure, dans le langage, dans le style. Sans affectation.
   Il avait de l'affectation dans le port et dans les manières, HAMILT. Gramm. 6.
   Ne montrez aucune affectation en quoi que ce soit, BOSSUET Lett. Corn. 59.
   On remarqua que les hérétiques le faisaient par affectation, BOSSUET Comm..
   Que dirai-je de ces affectations de voir et d'être vues ?, FLÉCH. t. III, p. 59.
   L'affectation dans le geste, dans le parler et dans les manières est souvent une suite de l'oisiveté ou de l'indifférence ; et il semble qu'un grand attachement ou de sérieuses affaires jettent l'homme dans son naturel, LA BRUY. 11.
   La mignardise et l'affectation l'accompagnent [une femme coquette] dans la douleur et dans la fièvre, elle meurt parée et en rubans de couleur, LA BRUY. 3.
   Imitation, faux-semblant. Affectation de douleur, de vertu. L'affectation de l'archaïsme est sensible chez cet écrivain. Il n'y a dans ce discours qu'affectation et mensonge.
   La réflexion de saint Augustin est bien vraie, qu'il n'y a personne qui se pare avec plus d'affectation ni plus d'ostentation de l'apparence de la vérité et de son nom, que les docteurs du mensonge et les partisans de l'hérésie, BOURD. Pensées, t. I, p. 276.
   Il a du bon et du louable, qu'il offusque par l'affectation du grand et du merveilleux, LA BRUY. 11.
   Attribution, imputation. L'affectation de cette somme aux dépenses courantes.
   En droit canon, attribution exclusive d'une place, d'un bénéfice ou d'une prébende à certains sujets.
   En jurisprudence, obligation dont un héritage est chargé par hypothèque.
   Faculté que l'on accorde à un établissement d'industrie de prendre, à un prix modique et pendant un certain temps, les bois nécessaires à l'alimentation de cet établissement.
   AFFECTATION, AFFÉTERIE. Avoir de l'affectation ou de l'afféterie, c'est s'éloigner du naturel ; mais ce qui les distingue, c'est que affectation est un terme général qui exprime toutes les manières par lesquelles on peut s'éloigner du naturel ; tandis que l'afféterie est spécialement l'affectation des grâces. L'affectation est fausse ; l'afféterie est mignarde.
   XVIe s.
   Affectation [désir], RAB. Nouv. prol. liv. IV.
   Toute affectation, nomméement en la gayeté, est mesadvenante au courtisan, MONT. I, 192.
   Le trop d'affectation servit aux François à faire voir le but du livret, D'AUB. Hist. II, 64.
   Affectatio, de affectare (voy. affecter).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affectation — Affectation. s. f. v. Passion que l on a pour certaines manieres d agir ou de parler. Affectation vicieuse. affectation de langage. certaine affectation de parler, de marcher, de rire &c. il y a de l affectation en tout ce qu il dit, en tout ce… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • affectation — AFFECTATION. s. f. Attachement vicieux à dire ou à faire certaines choses d une manière singulière. Il y a de l affectation en tout ce qu il fait, en tout ce qu il dit. Affectation marquée. Affectation de langage. Il n y a rien de naturel en elle …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Affectation — Af fec*ta tion, n. [L. affectatio: cf. F. affectation.] 1. An attempt to assume or exhibit what is not natural or real; false display; artificial show. An affectation of contempt. Macaulay. [1913 Webster] Affectation is an awkward and forced… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • affectation — (n.) studied display, 1540s, from Fr. affectation (16c.) or directly from L. affectationem (nom. affectatio) a striving after, a claiming, noun of action from pp. stem of affectare to strive for (see AFFECT (Cf. affect) (v.2)) …   Etymology dictionary

  • Affectation — (v. lat.), Verstellung, Ziererei …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Affectation — Affectation, Künstelei, Verstellung …   Herders Conversations-Lexikon

  • affectation — index bombast, color (deceptive appearance), false pretense, fustian, histrionics, pretense (ostentation), pretext …   Law dictionary

  • affectation — *pose, air, mannerism Analogous words: *pretense, pretension: pretentiousness, ostenta tion (see corresponding adjectives at SHOWY) Antonyms: artlessness Contrasted words: naturalness, simplicity, ingenuousness, naivete, unsophistication (see… …   New Dictionary of Synonyms

  • affectation — [n] pretended behavior to make an impression air, airs, appearance, artificiality, facade, false front*, front, going Hollywood*, imitation, insincerity, mannerism, pose, pretense, pretension, pretentiousness, put on, putting on airs*, sham*,… …   New thesaurus

  • affectation — Affectation, Affectatio, Quintil …   Thresor de la langue françoyse

  • affectation — ► NOUN ▪ behaviour, speech, or writing that is artificial and designed to impress …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”