brouée
(brou-ée) s. f.
Brouillard.
   Et la brouée et les frimas, SCARR. Virg. travesti, liv. I.
   XIVe s.
   Brouas, gelée du matin, DU CANGE bruma..
   XVe s.
   Que cuidez-vous qu'on verra, Avant que passe l'année ? Mainte chose demenée Estrangement çà et là, Veu que des cy et des jà Court merveilleuse brouée, CH. D'ORL. Rond..
   XVIe s.
   Ils abusent de l'ignorance des hommes, comme d'une brouée pour cacher leur impieté, CALV. Instit. 23.
   Qu'il ne chasse toutes ces brouées de calomnies, CALV. ib. 163.
   Lui donnant, au matin, Du jus incarnadin Pour charmer la brouée, J. LE HOUX IV.
   Il demandoit si c'estoit de peur que les ennemis ne le trouvassent, qu'il s'alloit ainsi cachant dedans les nues et les brouées, AMYOT Fab. 13.
   Et se leva de la riviere un gros brouillas, de sorte que toute la campagne estoit couverte de brouée, AMYOT Timol. 36.
   On apperceut de loing comme une fumée non pas gueres apparente pour le commencement, ains ressemblant proprement aux brouées que l'on voit ordinairement autour des crouppes des montagnes, AMYOT Flamin. 7.
   De Lescale (par le moyen d'une brouée et avis des assiegez) fut receu avec joie au Bourg, D'AUB. Hist. I, 241.
   Et bon vin, s'ils en peuvent fournir, à fin de charmer la brouée, PARÉ XXIV, 7.
   Ces raisins ne craignent pas trop les brouées, gelées, ni eschaudures, O. DE SERRES 149.
   Alors la nege espesse et les froides brouées, BAÏF Oeuvres, p. 6, recto, dans LACURNE SAINTE-PALAYE.
   Berry, berouée. Origine incertaine. Diez conjecture l'allemand Brodem, vapeur chaude, fumée ; anglo-saxon, brodh.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brouée — ⇒BROUÉE, subst. fém. Vx. Brouillard, pluie très fine. La pluie fine fut convertie en ce qu on nomme à Tours une brouée (BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 263); la brouée se leva (CHATEAUBRIAND, Mémoires d Outre Tombe, t. 4, 1848, p. 465).… …   Encyclopédie Universelle

  • brouée — BROUÉE. s. f. Bruine, brouillard. Une brouée qui s élève. La brouée tombe. Une brouée qui se dissipe. Brouée froide. Brouée épaise …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brouée — BROUÉE. s. f. Bruine, broüillart. Une broüée qui s esleve. une broüée qui se dissipe. broüée froide. broüée espaisse …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BROUÉE — s. f. Bruine, brouillard. Une brouée qui s élève. La brouée tombe. Une brouée qui se dissipe. Brouée froide. Brouée épaisse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • brouée — Des coups …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • brouillard — 1. (brou llar, ll mouillées, et non brou yar ; le d ne se lie pas : un brou llar épais ; au pluriel l s ne se lie pas : des brou llar épais ; cependant plusieurs la lient : des brou llar z épais) s. m. 1°   Vapeur qui obscurcit l air, ou, plus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • broue — n. f. (Québec) Fam. Mousse, écume. Broue de savon. Broue d une bière. || Loc. Fam. Péter de la broue: se vanter. Péteux de broue: vantard. broue [bʀu] ou brouée …   Encyclopédie Universelle

  • Fleurey-Sur-Ouche — Le canal de Bourgogne vu en direction de Velars …   Wikipédia en Français

  • Fleurey-sur-Ouche — 47° 18′ 46″ N 4° 51′ 37″ E / 47.3127777778, 4.86027777778 …   Wikipédia en Français

  • Fleurey-sur-ouche — Le canal de Bourgogne vu en direction de Velars …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”