admonété
admonesté, ée ou admonété, ée
(a-dmonè-sté, stée ou a-dmo-né-té, tée), part. passé.
   Elle fut admonestée, qui est une très légère peine, SÉV. 422.
   S. m. En termes judiciaires, acte par lequel on admonétait. L'admonété n'emportait point d'interdiction.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • admonété — ⇒ADMONESTÉ, ÉE, ADMONÉTÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. masc. I. Part. passé de admonester. II. Adjectif A. En gén. Qui est l objet d un avertissement solennel, d un jugement sévère, d un blâme : • 1. Ces reproches, distribués çà et là, devant… …   Encyclopédie Universelle

  • ADMONÉTER — v. a. T. de Jurispr. dont on se servait autrefois Lorsqu un particulier ayant commis une faute qui ne méritait pas une grande punition, le juge le mandait pour lui faire quelque remontrance à huis clos, avec défense de récidiver. La cour ordonna… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • admonesté — ⇒ADMONESTÉ, ÉE, ADMONÉTÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. masc. I. Part. passé de admonester. II. Adjectif A. En gén. Qui est l objet d un avertissement solennel, d un jugement sévère, d un blâme : • 1. Ces reproches, distribués çà et là, devant… …   Encyclopédie Universelle

  • admonéter — ADMONÉTER. v. a. Terme de Jurisprudence, dont on se sert, lorsqu Un particulier ayant manqué en quelque chose qui ne mérite pas une grande punition, le Juge le demande pour lui faire quelque remontrance à huis clos, avec défense de récidiver. La… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • admonester — [ admɔnɛste ] v. tr. <conjug. : 1> • amonester mil. XIIe; égalt monester, a. fr.; lat. pop. ° admonestare, du lat. class. monere « avertir » ♦ Dr. ou littér. Réprimander sévèrement, sans condamner, mais en avertissant de ne pas recommencer …   Encyclopédie Universelle

  • admonéter — ⇒ADMONESTER, ADMONÉTER, verbe trans. A. En gén. [En parlant gén. d une pers. exerçant une autorité soc., mor. sur un subordonné, un inférieur, notamment d un adulte envers un enfant] Donner un avertissement accompagné souvent d un jugement sévère …   Encyclopédie Universelle

  • admonitif — ⇒ADMONITIF, IVE, adj. Vx. Hist. eccl. ,,Qui admonète, qui censure. Consistoire admonitif. (Ac. Compl. 1842); résolution admonitive, formule admonitive (BESCH. 1845), mesure admonitive (QUILLET 1934). Rem. Admonitif est un terme rare, absent des… …   Encyclopédie Universelle

  • admonesté — admonesté, ée ou admonété, ée (a dmonè sté, stée ou a dmo né té, tée), part. passé. 1°   Elle fut admonestée, qui est une très légère peine, SÉV. 422. 2°   S. m. En termes judiciaires, acte par lequel on admonétait. L admonété n emportait point d …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • admonition — [ admɔnisjɔ̃ ] n. f. • amonition XIIe; lat. ecclés. et jurid. admonitio « avertissement » ♦ Dr. ou relig. Admonestation (de l autorité judiciaire ou ecclésiastique). ♢ Littér. Réprimande, avertissement sévère. « trop enclin à regimber contre les… …   Encyclopédie Universelle

  • débauché — débauché, ée (dé bô ché, chée) part. passé. 1°   Attiré à la débauche. Débauché par des camarades dissolus. 2°   Qui vit dans la débauche. Ce jeune homme est dissipateur et débauché. •   Ils entrèrent dans la maison d une femme débauchée, nommée… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”