brider


brider
(bri-dé) v. a.
   Mettre la bride à un cheval, à un mulet, etc. Brider un cheval.
   Absolument. Il est temps de brider.
   Fig. Brider son cheval, son âne par la queue, s'y prendre mal.
   Brider la figure à quelqu'un d'un coup de fouet, cingler un coup de fouet au travers du visage.
   Par extension, trop serrer. Le béguin que vous avez mis à cet enfant le bride trop.
   Fig. Contenir.
   Blaye était solide, une place qui bridait la Guyenne et la Gascogne, SAINT-SIMON 6, 82.
   Charles XI [de Suède] s'affranchit de tout ce qui bridait l'autorité royale, SAINT-SIMON 47, 38.
   Il bride la fureur de la mer, BOSSUET Effic. 1.
   La crainte, en moi, fait l'office du zèle, bride mes sentiments...., MOL. Fest. I, 1.
   La raison, trop farouche au milieu des plaisirs, D'un remords importun vient brider nos désirs, BOILEAU Sat. IV.
   Chacune vint pour brider ce caquet, GRESS. Vert-Vert, ch. IV.
   Fig. Brider la bécasse, se dit en parlant de quelqu'un qu'on attrape et qui d'ailleurs n'a pas grande finesse.
   Ma foi, monsieur, la bécasse est bridée, MOL. Am. méd. III, 9.
   Brider s'emploie seul, dans le même sens.
   D'un zèle simulé j'ai bridé le bon sire, MOL. l'Étour. IV, 1.
   Terme de pêche. Brider un filet, en serrer les bords.
   Terme de cuisine. Brider une volaille, passer une ficelle dans les cuisses pour les assujettir.
   Terme de fauconnerie. Brider les serres d'un oiseau, lier une serre de chacune des pattes.
   Terme de marine. Lier ensemble des cordages parallèles.
   Terme d'église. Brider les cloches, en lier les battants pour carillonner.
   Terme de carrier. Brider une pierre, l'attacher avec le bout du câble pour la tirer en haut.
   Terme de manége. Brider la potence, donner contre la potence, au lieu d'emporter la bague.
   Se bien brider, se dit d'un cheval dont la tête est placée bien et perpendiculairement au sol.
PROVERBE Chacun bride sa bête, c'est-à-dire chacun se conduit à sa manière, à sa fantaisie.
   XVe s.
   Ils lui voulurent oster son auctorité et le voulurent brider que il ne peust user de auctorité de roy, COMM. V, 18.
   XVIe s.
   Occuper les esprits à certain subjet qui les bride, MONT. I, 32.
   Faire brider l'asne par la queue, MONT. I, 72.
   Il feit commandement que l'on s'armast, et que l'on bridast les chevaux, AMYOT Eum. 18.
   Cette trouppe n'eut pas loisir de brider le casque, qu'ils voient arriver Lusignan, D'AUB. Hist. II, 354.
   Bride. Brider la bécasse. Voy. bécasse.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
BRIDER.
   Ajoutez :
   Fig. Brider la potence, voy. potence au Supplément.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brider — [ bride ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; de bride 1 ♦ Mettre la bride à (un cheval). 2 ♦ (av. 1630) Techn. Serrer avec une bride. Brider deux tuyaux. Brider une pierre, l élinguer. Mar. Ligaturer (plusieurs cordages) au moyen d un petit… …   Encyclopédie Universelle

  • brider — Brider. v. a. Mettre la bride à un cheval, à un mulet. Brider un cheval. On s en sert aussi quelquefois absolument. Bridez, il faut monter à cheval, il est temps de brider. On dit fig. Brider, pour dire, Imposer des conditions à quelqu un pour l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • brider — BRIDER. v. a. Mettre la bride à un cheval, à un mulet, etc. Brider un cheval, et absolument, Brider. Il est temps de brider. Bridez, il faut partir.Brider, signifie aussi, Ceindre et serrer étroitement. Un béguin qui bride trop un enfant. Son… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brider — un cheval, Fraenare, Infraenare equos, B. ex Liuio. Se laisser brider, Fraenum mordere. Qui n est point bridé, Infraenatus …   Thresor de la langue françoyse

  • BRIDER — v. a. Mettre la bride à un cheval, à un mulet, etc. Brider un cheval, et absolument, Brider. Il est temps de brider. Bridez, il faut partir. Fig. et fam., Brider le nez à quelqu un avec une houssine, avec un fouet, Frapper quelqu un au travers du …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BRIDER — v. tr. Garnir d’une bride un cheval, un mulet, etc. Brider un cheval. Absolument, Il est temps de brider. Brider, il faut partir. Il signifie figurément Empêcher d’agir en toute liberté. Brider quelqu’un par un contrat, par un acte, Mettre dans… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • brider — v.t. Fermer : Brider la lourde. Cri d alerte des joueurs de bonneteau à l arrivée de la police : Bride, bride ! pour fermer le parapluie sur lequel sont posées les trois bauches. / Terminer. / Empêcher d agir, tenir la bride : Il est bridé par… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • brider — tudi breeder ja [bríder] m (ȋ) fiz. oplodni reaktor: gradnja briderja …   Slovar slovenskega knjižnega jezika

  • brider — vt. ; discipliner, réprimer, dompter, canaliser, orienter, contenir (qq.) : bredâ (Annecy, Saxel, Thônes), bridâ, ptâ la brida su (kâkon) <mettre la bride sur (qq.)> (Albanais.001). Sav. P lé ptâ la brida dsu <pour leur mettre la bride… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • brider — Fermer …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.