administrer
(a-dmi-ni-stré) v. a.
   Gérer les affaires publiques ou privées. Administrer une maison. Mal administrer sa fortune. Il avait administré le royaume.
   Il est bon de veiller sur des enfants, sur des domestiques, sur toute une famille, d'en administrer les biens et d'en ménager les intérêts, BOURD. Pensées, t. I, p. 212.
   Elle [l'opinion de Descartes] dit que les mouvements des animaux ne sont point administrés par les sensations, BOSSUET Connaiss. V, 13.
   Administrer la justice, rendre la justice.
   Administrer les sacrements, conférer les sacrements.
   Administrer un malade, phrase elliptique pour : administrer à un malade les derniers sacrements, le viatique et l'extrême-onction.
   Qui de nous voudrait, durant les rigueurs de l'hiver, être réveillé, au milieu de la nuit, pour aller administrer au loin le moribond expirant sur la paille, CHATEAUB. Génie, IV, III, 2.
   Donner. Administrer un remède.
   Populairement, administrer des férules, des coups de bâton.
   En termes de pratique, administrer des preuves, des titres, les produire.
   S'administrer, v. réfl. Le restant de son bien s'administra si mal, que bientôt il n'y eut plus rien.
   XIIIe s.
   Il est mestiers que cil qui sont en longes langeurs [maladies] aient qui aministrent lor besongnes, BEAUMANOIR 72.
   Le quint est qu'il ressuscita Et quarante jours habita En terre avec ses esleüz, Et pluseurs fois les visita Et reput et administra, J. DE MEUNG Tr. 785.
   Procurators est cil qui aministre autrui besoignes par le commandement à celi cui eles sont, TANCR. Li ordinaires, f° 16.
   XIVe s.
   Dous penser et bonne esperance Li font avoir douce plaisance, Et li amenistrent matiere Dont il fait à plus lie chiere Que cils qui vit dolentement, MACHAULT p. 10.
   Il ouvrera [opérera] tous jours et fera très bien selon les circonstances et la qualité des choses que fortune lui administrera, ORESME Eth. 25.
   Il administra l'empire par conseils privez, BERCHEURE f. 24, recto..
   XVe s.
   Je fus douze semaines en son hostel, et très bien administré et delivre de toutes choses, FROISS. II, III, 18.
   Pour administrer vivres et pourveances, FROISS. I, I, 61.
   Et si tu y veux adjouster Chose estrange, ou administrer Soulphre, sel, huyle, n'aultres riens, Pour voir, ton faict ne vaudra riens, LA FONTAINE 994.
   La confortant et administrant, à leur leal pouvoir, de tout ce qu'elles sentoient que bon lui fust, L. XI Nouv. 21.
   XVIe s.
   Administrer les sacrements, CALV. 259.
   Il est bon toutes fois, quand on est près d'une grosse force et de capitaines determinez, de redoubler son soin, et penser que le desir d'honneur leur administre des ailes, LANOUE 665.
   Il semble ou que vous n'estimez pas beaucoup vos magistrats [charges], ou que vous n'avez pas beaucoup d'hommes que vous jugiez dignes de les administrer, AMYOT Cat. 16.
   Provenç. administrar, aministrar, amenistrar ; espagn administrar ; ital. amministrare ; de administrare, de ad, à (voy. à), et ministrare, minister, ministre (voy. ministre). Le d ne s'écrivait guère dans l'ancienne langue.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • administrer — [ administre ] v. tr. <conjug. : 1> • aministrer XIIe; var. amenistrer a. fr.; lat. administrare 1 ♦ Gérer en faisant valoir, en défendant les intérêts. Administrer les biens d un mineur, d un incapable. 2 ♦ Assurer l administration de (un… …   Encyclopédie Universelle

  • administrer — ADMINISTRER. v. a. Gouverner, régir. C est un homme qui a toujours sagement administré les affaires. On l accusoit d avoir mal administré les affaires, d avoir mal administré les Finanees, les revenus de l tat. f♛/b] On dit, Administrer la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • administrer — Administrer. v. act. Gouverner, regir. C est un homme qui a tousjours sagement administré les affaires. on l accusoit d avoir mal administré les finances, les revenus de l Estat. On dit, Administrer la Justice, pour dire, Rendre la Justice; Et,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • administrer — et gouverner une province, Procurare prouinciam, Administrare prouinciam. Administrer jusqu à la fin, Aliquot munus traducere …   Thresor de la langue françoyse

  • ADMINISTRER — v. a. Gouverner, régir les affaires publiques ou particulières. Suger administra le royaume avec gloire. Administrer l État, un État. C est un homme qui a toujours sagement administré les affaires. On l accusait d avoir mal administré les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADMINISTRER — v. tr. Gouverner, régir les affaires publiques ou particulières. Administrer l’état, un état. C’est un homme qui a toujours sagement administré les affaires. On l’accusait d’avoir mal administré les affaires, d’avoir mal administré les finances,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • administrer — vt. (au sens civil et religieux) ; infliger, flanquer, (une rossée, une correction) : ADMINISTRÂr (Albanais.001, Annecy, St Germain Ta., Table, Thônes, Villards Thônes | Ste Foy.016). E. : Rosser. A1) administrer, donner le sacrement de l extrême …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Administrer — Administration Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • administrer — ● vt. ►ADMIN Syn. de Gérer . Voir administrateur …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • administrer — …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”