boutonner


boutonner
(bou-to-né)
   V. n. En parlant des plantes, se mettre en boutons. Les poiriers boutonnent.
   V. a. Attacher, arrêter un vêtement au moyen des boutons. Boutonner son habit.
   V. n.
   La duchesse de Bourgogne vint au sermon en habit de chasse qui boutonnait jusqu'au menton, P. L. COUR. II, 235.
   Se boutonner, v. réfl. Attacher ses boutons. Cet enfant ne sait pas se boutonner.
   Être attaché par des boutons. Cet habit ne peut se boutonner. Cette robe se boutonne.
   Terme de marine. Boutonner la bonnette, lacer la bonnette maillée.
   Boutonner, dans le premier sens, se conjugue avec l'auxiliaire avoir, si l'on veut indiquer l'acte même : les poiriers ont boutonné de bonne heure ; avec l'auxiliaire être, si l'on veut indiquer l'état : les poiriers sont déjà boutonnés.
   XIIIe s.
   Barbier, or viennent les groiseles ; Li groiselier sont boutoné ; Et je vous raport les noveles Qu'el front vous sont li borjon né, RUTEB. 216.
   Desous un haistre rameit, Boutonneit, Ai [j'ai] un doulc cant escouteit De gentille pastorelle, Hist. litt. t. XXIII, p. 559.
   Cil qui ont goute rose et malvaise coleur rouge et boutonnée, ALEBRANT f° 14.
   XIVe s.
   Il y a difference entre les queux [cuisiniers] entre boutonner et larder ; car boutonner est de giroffle, et larder est de lart, Ménagier, II, 4.
   Langue de beuf, boutonnée de clous de giroffle, ib. II, 5.
   Quant vint à lendemain que Bertran se leva, Un bon gippon ouvré vesti et boutonna, Guesclin. 1732-1749.
   XVIe s.
   L'arbrisseau franc qui fleurit et boutonne, D'en voir le fruit esperance nous donne, MAROT I, 237.
   Le roy, qui avoit la face plombée et boutonnée, l'haleine puante, et autres mauvais signes de santé, D'AUB. Hist. I, 89.
   Les premieres semences de la ligue commencerent à boutonner, et bientost après à esclorre, D'AUB. ib. II, 416.
   Advisez, je vous prie, ce poirier boutonne desja, PALSGR. p. 672.
   Bouton ; provenç. et catal. botonar.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
BOUTONNER. Ajoutez :
   Terme de salle d'armes. Toucher de coups de fleuret. Fonblanche : Ne faites pas attention ! vieux jeu ! (il le boutonne) touché, dix louis (à chaque coup de fleuret, une tache blanche sur l'habit).... voilà une garniture de boutons qui ne vous va pas mal, BAYARD et JAIME, le Réveil du lion, II, 7. (Cette locution vient de ce que le bouton du fleuret, étant frotté de craie, marque de ronds blancs comparés à des boutons celui qui est touché.)

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boutonner — [ butɔne ] v. <conjug. : 1> • fin XIIe; de bouton 1 ♦ V. intr. Rare Pousser des boutons. ⇒ bourgeonner. 2 ♦ V. tr. (1344) Fermer, attacher (un vêtement) au moyen de boutons. Boutonner sa veste. Par ext. Fam. V. pron. (r …   Encyclopédie Universelle

  • boutonner — BOUTONNER. v. n. Il ne se dit que Des arbres et des plantes qui commenccnt à pousser des boutons. Les rosiers commencent à boutonner.Boutonner. v. a. Passer les boutons d un habit dans des ganses, dans de petites ouvertures qu on nomme… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • BOUTONNER — v. intr. Pousser des boutons. Les rosiers commencent à boutonner. Son visage boutonne. Il est aussi transitif et signifie Fixer au moyen d’un ou de plusieurs boutons. Boutonner son veston, son gilet. SE BOUTONNER signifie Fermer ses vêtements au… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • boutonner — I. Boutonner. v. n. Pousser des boutons. Les rosiers commencent à boutonner. II. Boutonner. v. a. Passer les boutons d un habit dans des ganses, dans de petites ouvertures qu on nomme boutonnieres. Boutonner son pourpoint, sa soutane. On dit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BOUTONNER — v. n. Il ne se dit que Des arbres et des arbustes qui commencent à pousser des boutons. Les rosiers commencent à boutonner. BOUTONNER, est aussi verbe actif, et signifie, Attacher, arrêter un vêtement, ou quelque partie d un vêtement, au moyen… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • boutonner — I. Boutonner, Gemmare, Gemmascere. II. Boutonner, fermer à boutons …   Thresor de la langue françoyse

  • boutonner — vt. (un vêtement) : BOTNÂ (Albanais.001, Annecy.003, Saxel.002, Thônes.004, Villards Thô.028b, PPA.), boknâ (028a), bweutnâ (Montagny Bozel), abotnâ (001,003, Cordon), C. é botne <il boutonne> (001,003) / é botone (004). E. : Bouillir,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se boutonner — ● se boutonner verbe pronominal être boutonné verbe passif Attacher les boutons de ses vêtements : Être boutonné jusqu au cou …   Encyclopédie Universelle

  • boutonañ — boutonner Un vêtement …   Dictionnaire Breton-Français

  • reboutonner — [ r(ə)butɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1549 ; de re et boutonner ♦ Boutonner de nouveau (un vêtement). Pronom. Se reboutonner : reboutonner ses vêtements. ⇒ se rajuster. ● reboutonner verbe transitif Boutonner de nouveau un vêtement.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.