adieu
adieu 1.
(a-dieu, au plur. a-dieû)
   Loc. adv. dont on se sert par civilité en prenant congé. Dire adieu.
   Adieu, j'assiégerai Néron de toutes parts, RAC. Brit. III, 5.
   Dire adieu signifie quelquefois prendre congé. Il est allé dire adieu à son ami.
   Je n'ai pas encore dit adieu à Eucharis, FÉN. Tél. VII.
   Elle recevait des visites d'adieu dans les formes, HAMILT. Gramm. 8.
   La faculté dit adieu là-dessus, LA FONT. Cont. Abb. mal..
   Je ne vous dis pas adieu, ou sans adieu, se dit familièrement à une personne qu'on se propose de revoir bientôt.
   Adieu vous dis, locution familière et qui vieillit, pour adieu simplement.
   Fig.
   Adieu vous dis, il ne faut plus compter sur.... Mais si dorénavant votre imprudence éclate, Adieu vous dis, mes soins, pour l'espoir qui vous flatte, MOL. l'Étour. II, 1.
Adieu vous dis, qui n'est plus usité en ce sens, est ici une sorte d'adverbe composé.
   Fig. Dire adieu à quelque chose, y renoncer. Il a dit adieu à la poésie.
   Quoi ! votre muse en monstre érige la sagesse ! Vous blâmez ses enfants, et leur crédit vous blesse ! Vous, jeune homme ! au bon sens avez-vous dit adieu ?, GILB. Le XVIIIe siècle.
   Que Dorval, à la roulette, à tout son or dise adieu, BÉRANG. Homme rangé.
   Absolument et figurément, adieu exprime la disparition, la perte.
   L'âge la fit déchoir : adieu tous les amants, LA FONT. Fab. VII, 5.
   Haranguez de méchants soldats ; Ils promettent de faire rage : Mais, au moindre danger, adieu tout leur courage, LA FONT. ib. IX, 19.
   Adieu mes nourrissons, si vous les rencontrez, LA FONT. ib. V, 18.
   Adieu notre braverie !, MOL. Préc. 16.
   Puisqu'il n'y a autour de la lune ni vapeurs assez grossières, ni nuages pluvieux, adieu l'arc-en-ciel avec l'aurore, FONTEN. Mondes, 3e soir. Je vais combattre, Agnès l'ordonne..
   Adieu repos ; plaisirs adieu !, BÉRANG. Charles VII.
————————
adieu 2.
s. m.
   Un dernier adieu. Des adieux touchants. Il faisait ses adieux à ses amis.
   Sous une autre couleur, lui faire mes adieux, CORN. Sert. I, 2.
   Quel adieu gai nous leur faisions !, SÉV. 430.
   Et je viens donc vous dire un éternel adieu, RAC. Bérén. I, 4.
   Pendant que les rois faisaient leurs adieux...., FÉN. Tél. XII.
   Le temps de faire ses derniers adieux à sa famille, ID. ib. XIV.
   Vous avez entendu son adieu magnanime, VOLT. Oedipe III, 4.
   Digne épouse, reçois mes éternels adieux, VOLT. Orphel. V, 5.
   [Ô nature] Quoi donc ! n'aimes-tu pas au moins celui qui t'aime ? N'as-tu pas de pitié pour notre heure suprême ? Ne peux-tu, dans l'instant de nos derniers adieux, D'un nuage de deuil te voiler à mes yeux ?, LAMART. Harold, 42.
   Fig. Dire un adieu, faire ses adieux, renoncer à.
   J'ai dit à vos autels un éternel adieu, ROTROU St.-Genest, III, 6.
   Vous allez dire au monde un adieu éternel, MASS. Prof. 1.
PROVERBE Adieu paniers, vendanges sont faites, se dit d'une affaire manquée sans ressource, et quelquefois simplement d'une affaire complétement terminée.
   ADIEU, BONJOUR, BONSOIR, BONNE NUIT. Formules de salutation où l'idée commune est celle d'un souhait de bonheur. Adieu se dit quand on prend congé ; bonjour, quand on se rencontre ; bonsoir, quand on prend congé le soir ; bonne nuit, quand on quitte quelqu'un qui va se coucher. En certaines provinces on emploie mal le mot adieu : ainsi l'on dit : Adieu, comment vous portez-vous ? Dites : Bonjour, comment vous portez-vous ? Adieu doit se réserver pour le départ.
   XIIIe s.
   Sire, dit-elle, adieu ! Saluez moi, mon frere, Berte, IV.
   XVe s.
   C'est bien desiré quant on rechappe, Sans desbourser pas ung denier, Et dire adieu au tavernier En torchant son nez à la nappe, VILLON la Repue franche du souffreteux..
   Il se conforte des gracieuses paroles qu'il avoit eu au dire-adieu et de l'espoir qu'elle lui avoit baillé, LOUIS XI Nouv. 48.
   Je vous baille le grand congé et vous dis le grand adieu ; velà l'huis, prenez ce chemin, LOUIS XI ib. 68.
   XVIe s.
   Ils estoyent venus sans convey [invitation] ; aussi se sont ils retirez sans dire adieu, CARL. IV, 26.
   À et Dieu, c'est-à-dire je vous recommande à Dieu ; picard, adé ; bourguig. aidieu, aidey ; provenç. a dieu ; espagn. adios ; ital. addio.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • adieu — adieu …   Dictionnaire des rimes

  • adieu — [ adjø ] interj. et n. m. • XIIe; pour à Dieu 1 ♦ Formule dont on se sert en prenant congé de qqn qu on ne doit pas revoir de quelque temps (opposé à au revoir) ou même qu on ne doit plus revoir. (REM. Dans le Midi, se dit souvent pour bonjour et …   Encyclopédie Universelle

  • Adieu ! — Adieu Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • adieu — ADIEU. Façon de parler elliptique. C est un terme de civilité et d amitié, dont on se sert, en prenant congé les uns des autres. Adieu, Monsieur. Adieu, je m en vais. Dire adieu. Il ne lui a pas seulement dit adieu. Il y eut bien des larmes… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • adieu — Grußformel std. reg. (15. Jh., Standard 17. Jh.) Entlehnung. Zunächst niederdeutsch, dann allgemein entlehnt aus frz. adieu zu Gott, Gott befohlen , einer Zusammenrückung von frz. à dieu zu Gott , dieses aus l. ad deum. Die Variante adé (13. Jh …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Adieu — is French for farewell or salutation in Occitan.Adieu may also refer to: *Adieu (Eurovision song) *Adieu (Cowboy Bebop), a song composed by Yoko Kanno for the anime Cowboy Bebop ee also*Adios *Adeus …   Wikipedia

  • adieu! — »lebe wohl!«: Die zu Anfang des 17. Jh.s aus frz. adieu »zu Gott, Gott befohlen!« übernommene Grußformel ist identisch mit »ade«, das schon in mhd. Zeit aus entspr. afrz. adé entlehnt worden war. Frz. adieu (= à dieu) geht zurück auf lat. ad deum …   Das Herkunftswörterbuch

  • adieu — adiéu interj. et n. bonjour; au revoir personnes tutoyées; adieu. Raubar l adieu : fausser compagnie ; s enfuir …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • adieu — late 14c., adewe, from Fr. adieu, from phrase a dieu (vous) commant I commend (you) to God, from a to (see AD (Cf. ad)) + dieu God, from L. deum, accusative of deus god, from PIE *deiwos (see ZEUS ( …   Etymology dictionary

  • Adieu — A*dieu , interj. & adv. [OE. also adew, adewe, adue, F. ? dieu, fr. L. ad to + deus God.] Good by; farewell; an expression of kind wishes at parting. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”