étamine

étamine 1.
(é-ta-mi-n') s. f.
   Petite étoffe légère.
   Il est un art de donner d'heureux tours à l'étamine, à la plus simple toile, GRESSET Vert-Vert, ch. I.
   Camelots appelés burats, ou étamine d'Auvergne, Lett. pat. août 1780.
   Les étamines camelotées auront sur le métier 43 aunes de longueur, ib. 22 juill. 1780, art. 5, Orléans.
   Étamine à voile, pour les religieuses ; demi-étamines pour des voiles fins et forts, ib. Tableau annexé, Tours.
   Une longue robe d'étamine remplace pour elle [Amélie] les ornements du siècle, CHATEAUB. René, 207.
   Terme de marine. Nom d'une étoffe de laine légère dont on se sert pour faire les pavillons.
   Tissu très peu serré de crin, de laine, etc. Un blutoir fait d'étamine. Étamine de laine, de soie.
   Toute pièce d'étoffe qui sert à passer des liqueurs pour les filtrer.
   Passer par l'étamine, être examiné sévèrement.
   Tout passait par son étamine, LA FONT. Cand..
   Tout ce qui s'offre à moi passe par l'étamine, BOILEAU Sat. VII.
   Passer par l'étamine, être soumis à des épreuves.
   Il y avait loin d'une reine de 41 ans [Anne d'Autriche], fille d'Espagne, qui avait elle-même passé déjà par plus d'une étamine en affaires d'État, à M. le duc d'Orléans qui n'avait que sa naissance, SAINT-SIMON 400, 221.
   En un autre sens.
   MM. de Vendôme et de Vaudemont avaient passé par la même étamine [traitement mercuriel] ; Vendôme y avait laissé presque tout son nez, SAINT-SIMON 178, 120.
   Activement, passer par l'étamine, examiner. Il faut passer ces opinions par l'étamine.
   XIIe s.
   La couele [capuchon] e l'estamine out desus cel [eut sous ce vêtement] li ber, Mais de pans et de manches les out fait escurter ; Car ne voleit al siecle sa vie demustrer, Th. le mart. 155.
   Guillaume lor seignor à Roen aporterent ; Du chief de son braier une clef deffermerent, Et cole et estamine et un froc en osterent, Roman de Rou, dans LACURNE.
   XIIIe s.
   Ains ne cuevre pas le visage, Qu'il ne vuet pas tenir l'usage Des Sarrasins, qui d'estamines Cuevrent les vis as Sarrasines, la Rose, 21213.
   XIVe s.
   Et toutesvoies fist il tant vers l'abbé que il enporta une coule et une estamine, DU CANGE estamenha..
   XVe s.
   Se estamine n'avez, sacs ou bluteaux, VILLON Ballade..
   Il jeunera ces jours là et portera l'estamine ou vestira la haire, LE CHEV. DE LA TOUR, Instruction à ses filles, f° 66, dans LACURNE..
   Dérivé d'estame ; wallon, sitameinn ; provenc. estamenha ; catal. estamenya ; espagn. estameña ; ital. stamigna.
————————
étamine 2.
(é-ta-mi-n') s. f.
Terme de botanique. Organe sexuel mâle des végétaux, composé ordinairement du filet qui s'élève du centre de la fleur et de l'anthère qui termine le filet en forme de petite tête.
   Vaillant, à qui M. de Linné accordait le mérite d'avoir bien décrit le premier les étamines et les pistils et connu leur usage pour la fécondation des plantes, CONDORCET Linné..
   Fig.
   Leurs mains [des nymphes] vont caressant sur sa joue enfantine De la jeunesse en fleur la première étamine, A. CHÉN. 66.
   Fausses étamines, les filets des fleurons stériles dans les composées.
   Lat. stamina. filaments.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Etamine — Étamine Pour les articles homonymes, voir Étamine (homonymie). Étamines d une Amaryllis Une étamine est l organe mâle de la reproductio …   Wikipédia en Français

  • etamine — [et′ə mēn΄] n. [Fr étamine < VL * staminea < L stamineus, full of threads < stamen, thread] a loosely woven cotton or worsted cloth, used for dresses, curtains, etc …   English World dictionary

  • Etamine — Et a*mine, n. [F. [ e]lamine.] A light textile fabric, like a fine bunting. [Webster 1913 Suppl.] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Etamine — (fr. Etamin, spr. Etamäng), 1) leichter, wollener, leinwandartig gewebter Zeug. Das Kettengarn von gekämmter Waschwolle ist vor dem Aufzuge geleimt; der Einschlag ist von gekämmter Fettwolle u. locker gesponnen. Bisweilen wird der E. gewalkt,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Etamine — Etamine, nach Art der Gaze gewebter Baumwollstoff; s. Weberei …   Lexikon der gesamten Technik

  • Etamine — Etamine, oprindelig et løst lærredagtig vævet stof, med stærk glans, af uld eller uld og silke, der nu næsten ikke benyttes. Herhen hører nærmest det såkaldte damis, der dog er temmelig tæt vævet af hårdt kamgarn …   Danske encyklopædi

  • étamine — 1. étamine [ etamin ] n. f. • 1636; estamine XIIe; lat. pop. staminea, de stamen « fil » 1 ♦ Petite étoffe mince, légère, non croisée. Étamine de soie, de fil. Étamine de laine, faite avec de la laine peignée et non feutrée. « Une longue robe d… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉTAMINE — s. f. Petite étoffe mince, qui n est pas croisée. Étamine de laine, de soie. Étamine de Reims, du Mans. Robe d étamine. Voile d étamine.   Il se dit également d Un tissu peu serré, fait de crin, de soie ou de fil, qui sert à passer le plus délié… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉTAMINE — n. f. Petite étoffe mince, qui n’est pas croisée. étamine de laine, de soie. Robe d’étamine. Voile d’étamine. Il se dit également d’un Tissu peu serré, fait de crin, de soie ou de fil, qui sert à passer le plus délié de la farine, ou quelque… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Étamine — Cet article concerne l organe mâle de la reproduction chez les végétaux supérieurs. Pour le tissu, voir Étamine (tissu). Diagramme d une fleur mature …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.