bouffissure
(bou-fi-su-r') s. f.
   Terme de médecine. Intumescence molle et sans rougeur, plus ou moins étendue, formée par de la sérosité infiltrée dans le tissu cellulaire sous-cutané.
   Fig. Orgueil.
   La bouffissure [du cardinal de Bouillon] est si générale, qu'il se loue d'avoir exercé cette charge très fidèlement, SAINT-SIMON 279, 29.
   Bouffissure de style ou, simplement, bouffissure, emploi de termes ampoulés.
   Je préfère à ces vaines bouffissures le simple squelette de la pensée, BERN. DE S.-P. Mort de Socrate..
   Bouffir. On disait, dans l'ancien français, le boufois pour la morgue, la bouffissure.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bouffissure — [ bufisyr ] n. f. • 1582; de bouffir ♦ Enflure morbide et disgracieuse des chairs. ⇒ boursouflure. Bouffissure des yeux au réveil. « ses yeux, déjà petits, semblaient remonter vers les tempes par la bouffissure de ses pommettes » (Flaubert). Fig …   Encyclopédie Universelle

  • bouffissure — BOUFFISSURE. sub. fém. Enflure dans les chairs, causée par quelque indisposition, par quelque accident. Bouffissure de visage, du visage. [b]f♛/b] On appelle figurément, Bouffissure du style, Le défaut d un style ampoulé …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bouffissure — Bouffissure. sub. f. Enflure. Bouffissure de visage. Et au figuré, Bouffissure de langage, de style …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BOUFFISSURE — s. f. Enflure des chairs, molle, sans rougeur, et plus ou moins étendue, causée par un épanchement de sérosité, ou de sang, ou d air. Bouffissure du visage. Fig., Bouffissure du style, L emploi des termes ampoulés, des expressions exagérées …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BOUFFISSURE — n. f. état des chairs qui sont bouffies. Bouffissure du visage. Fig., Bouffissure du style, Emploi de termes ampoulés, d’expressions exagérées …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bouffissure — nf. => Bosse …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • enflure — [ ɑ̃flyr ] n. f. • enfleüre v. 1150; de enfler 1 ♦ État d un organe, d une partie du corps qui subit une augmentation anormale de volume par suite d une maladie, d un coup, d un accident musculaire, etc. ⇒ ballonnement, bouffissure, boursouflure …   Encyclopédie Universelle

  • boursouflure — [ bursuflyr ] n. f. • 1532; de boursouflé 1 ♦ Sorte de distension, de gonflement que présente par endroits une surface unie. Boursouflure d un enduit sur un mur. ⇒ cloque, coquille, soufflure. Boursouflure du visage. ⇒ bouffissure. « sous les… …   Encyclopédie Universelle

  • gonflement — [ gɔ̃fləmɑ̃ ] n. m. • 1542; de gonfler ♦ Action de gonfler (⇒ gonflage) ou de se gonfler; état de ce qui est gonflé. Gonflement d un ballon. Gonflement d une partie du corps, d un organe. ⇒ ballonnement, bouffissure, dilatation, distension,… …   Encyclopédie Universelle

  • empâtement — [ ɑ̃patmɑ̃ ] n. m. • 1600; « embarras » 1355; de empâter 1 ♦ Agric. Engraissement (des volailles). 2 ♦ (1798) Épaississement diffus du tissu sous cutané, produisant un effacement des traits (⇒ bouffissure). « Sa mentonnière destinée à retarder l… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”