boucherie


boucherie
(bou-che-rie) s. f.
   L'endroit où l'on tue les bestiaux ; lieu où l'on débite et où l'on vend la chair crue des bestiaux.
   Vous avez [à Paris] des boucheries dans de petites rues sans issue, qui répandent en été une odeur cadavéreuse, capable d'empoisonner tout un quartier, VOLT. Lett. Paulet, 22 avril 1768.
   Quand au mouton bêlant la sombre boucherie Ouvre ses cavernes de mort, A. CHÉNIER 268.
   Viande de boucherie, la grosse viande, boeuf, veau et mouton.
   Le corps des bouchers.
   Toute la boucherie de la place aux Veaux fut sur le point de prendre les armes, RETZ IV, 281.
   Fig. Tuerie, massacre. Ce ne fut pas un combat, ce fut une boucherie.
   La boucherie qu'on fit de plus de 600 citoyens, VOLT. Moeurs, 130.
   Mener, envoyer des soldats à la boucherie, les exposer à une mort presque certaine.
   Pendant que M. de Contades mène à la boucherie tous les descendants de nos anciens chevaliers et leur fait attaquer quatre-vingts pièces de canon, comme don Quichotte attaquait des moulins à vent, VOLT. Lettr. Mme d'Argental, 15 août 1759.
PROVERBE Il n'a pas plus de crédit qu'un chien à la boucherie, se dit de quelqu'un qui est sans crédit, qui ne peut rien.
   XIIIe s.
   Et qui est assené sur rentes de besanz, si come est fonde ou cheene ou loge ou boucherie, Ass. de J. I, 274.
   XIVe s.
   Dessus la boucherie, là où sont li bouchier, Tous les jours qu'on vent char, i font aler Gautier, Baud. de Seb. VII, 390.
   Depuis fut transporté en une autre prison, appelée la boucherie [à Paris], qui est prison très orrible et où plusieurs se sont desesperez et occis, DU CANGE boucheria..
   Et mené non pas seulement en servage, mais en une chartre et en une boucherie [prison], BERCHEURE f° 35, verso..
   XVe s.
   L'un estoit des plus grands navieurs, et l'autre estoit boucher, le plus grand de la boucherie et qui le plus y avoit de voix, FROISS. II, II, 239.
   Boucher 2 ; provenç. bocaria. Il serait possible que boucherie, au sens de prison, dans l'historique, vînt de boucher, verbe.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   BOUCHERIE. - HIST. Ajoutez :
   XVIe s.
   Estant environné de toutes parts par les Arcadiens, aprez en avoir faict une grande boucherie, luy et les siens feurent touts mis au fil de l'espée, MONT. I, 244.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boucherie — [ buʃri ] n. f. • boucerie « commerce de la viande crue » v. 1220; de 2. boucher 1 ♦ Vx Lieu où l on abat les bêtes destinées à l alimentation. ⇒ abattoir. 2 ♦ Mod. Animaux de boucherie : mammifères (bétail) élevés pour leur chair (bœufs, moutons …   Encyclopédie Universelle

  • boucherie — BOUCHERIE. s. f. Le lieu où l on tue, et celui où l on vend publiquement la viande du gros et du menu bétail. Acheter de la viande à la boucherie. Les boucheries sont fermées, sont ouvertes. [b]f♛/b] Il signifie figurément, Tuerie, massacre,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boucherie — Boucherie, Carnarium, Laniena, Laniarium. Le lieu où la chair se vent, et despece: car celuy ou les beufs et autre bestiail se tuent, est appelé tuerie. Toutefois par translation Boucherie se prend aussi pour tuerie, comme, Ce Capitaine a exposé… …   Thresor de la langue françoyse

  • boucherie — Boucherie. s. f. Le lieu où l on vend de la chair. Les boucheries sont fermées, sont ouvertes. Il signifie fig. Tuerie, massacre, carnage; comme, Il s y est fait une grande boucherie. On dit, Mener, ou envoyer des soldats à la boucherie, pour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boucherie — (frz., spr. busch rih), Schlachthaus, Fleischladen; auch Blutbad, Gemetzel …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Boucherie — The Butcher and his Servant, dessiné et gravé par J. Amman (XVIe siècle) …   Wikipédia en Français

  • BOUCHERIE — s. f. L endroit où un boucher tue les boeufs, les moutons, etc., et L étal où il en vend la chair en détail. Les boucheries sont fermées, sont ouvertes. Aller à la boucherie. Acheter de la viande à la boucherie. Manger de la viande de boucherie.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BOUCHERIE — n. f. Endroit où l’on abat les bêtes dont la chair doit être vendue. Envoyer un boeuf à la boucherie. On dit plutôt aujourd’hui ABATTOIR. Il désigne plus ordinairement le Commerce que font les bouchers. La boucherie a haussé ses prix. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • boucherie —    Bordel, où abondent les gros morceaux de viande, humaine.        Je vais connaître cette maison et savoir quelle viande il y a à son étal, à cette boucherie là.    LEMERCIER DE NEUVILLE …   Dictionnaire Érotique moderne

  • boucherie — bou·che·rie …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.