voyelle


voyelle
(vo-iè-l' ; quelques-uns disent voi-iè-l') s. f.
   Terme de grammaire. Lettre qui représente une voix.
   Les lettres sont divisées en voyelles, ainsi dites voyelles parce qu'elles expriment les voix ; et en consonnes, ainsi appelées consonnes, parce qu'elles sonnent avec les voyelles, et ne font que marquer les diverses articulations des voix, MOL. Bourg. gent. II, 6.
   Les voyelles sont ainsi appelées du mot voix, parce qu'elles se font entendre par elles-mêmes ; elles forment toutes seules un son, une voix, DUMARS. Oeuv. t. IV, p. 364.
   Ci-gît maître Jobelin, Suppôt du pays latin.... Endoctriné de tout point Sur la virgule, le point, L'u voyelle et l'u consonne, PIRON Épitaphe d'un grammairien..
   Voyelle simple, celle qui s'écrit avec un seul caractère, par opposition à voyelle composée.
   Le son même, la voix qui est représentée par la voyelle, et qui est produite dans la glotte, sans le concours du reste du tuyau vocal, concours nécessaire à la production des consonnes. Deux voyelles prononcées ensemble forment une diphthongue.
   Ramus avait déjà remarqué dix voyelles dans la langue française, DUCLOS Oeuv. t. IX, p. 5.
   Semi-voyelle, nom donné arbitrairement à certaines lettres. Chez les Grecs, les semi-voyelles (hemiphona) étaient la sifflante s, les liquides, l, m, n, r, et les doubles zêta, xi et psi. Chez les Latins, c'étaient les consonnes dont le nom commençait par une voyelle, f, l, m, n, r, s, x. Chez nous, ce sont les voyelles commençant la diphthongue, lesquelles en effet ne forment pas syllabe : i dans pied, fiole ; u dans huile ; ou dans ouais.
   Points-voyelles, voy. point 1, n° 31.
   Au mot point l'Académie écrit points voyelles, sans trait d'union.
   XVe s.
   Comment, en metrifiant, deux voieulx ensuivant l'une l'autre manguent la moitié d'une silabe, E. DESCH. Poésies mss. f° 396.
   Prov. vocal ; du lat. vocalis, de vox, voix.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • voyelle — [ vwajɛl ] n. f. • 1530; voieul 1265; subst. de l adj. voieul « vocal » (XIIIe); lat. vocalis 1 ♦ Son émis par la voix sans bruit d air, phonème caractérisé par une résonance de la cavité buccale plus ou moins ouverte (voyelle orale), parfois en… …   Encyclopédie Universelle

  • voyelle — Voyelle. s. f. Lettre qui a un son parfait d elle mesme, & sans estre jointe à une autre. Les cinq voyelles de nostre Alphabet sont A, E, I. O, U. Ce mot commence, finit par une voyelle. la diphtongue se forme de deux voyelles jointes ensemble …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Voyelle — Spectrogramme des voyelles [i], [u] (ou) et [ɑ] (â) En phonétique, on appelle …   Wikipédia en Français

  • VOYELLE — s. f. T. de Gram. Lettre qui a un son par elle même, et sans être jointe à une autre. Les principales voyelles de notre alphabet sont a, e, i, o, u. Voyelle brève, longue. Voyelle accentuée. Voyelle muette. Voyelle finale.   Il se dit quelquefois …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VOYELLE — n. f. Son de la voix produit par la vibration du larynx modifiée par l’ouverture plus ou moins grande de la bouche. Une diphtongue est faite de deux voyelles qu’on prononce d’une seule émission de voix, comme dans Chaos. Voyelle brève, longue.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • voyelle — См. vocale …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • voyelle — nf. voyèla (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Voyelle anterieure — Voyelle antérieure Voyelles Antérieures Centrales Postérieures Fermées …   Wikipédia en Français

  • Voyelle fermee — Voyelle fermée Voyelles Antérieures Centrales Postérieures Fermées …   Wikipédia en Français

  • Voyelle haute — Voyelle fermée Voyelles Antérieures Centrales Postérieures Fermées …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.