visite


visite
(vi-zi-t') s. f.
   Action d'aller voir quelqu'un par civilité ou par devoir.
   Encore que les reines, et les princesses, et toutes les personnes de condition du royaume, aient la curiosité de me voir, m'honorent de leurs visites, et me dispensent de leur en rendre, SCARR. Oeuv. t. I, p. 240.
   La quantité des sottes visites qu'il vous faut essuyer parmi les autres, est cause bien souvent que je prends plaisir d'être seule, MOL. Critique, 1.
   Et vous verrez ces visites muguettes D'un oeil à témoigner de n'en être point soûl ?, MOL. Éc. des mar. I, 2.
   En un lieu l'autre jour où je faisais visite, MOL. Mis. III, 4.
   Ne portez point d'envie à celles de votre sexe qui courent deçà delà dans le monde, éternellement occupées à rendre et à recevoir des visites, BOSSUET 2e sermon, Vêture, 2.
   J'attends M. le duc du Maine ; ce sera sa quatrième visite dans cette semaine : je ne puis me croire retirée, MAINTENON Lett. à Mme de Caylus, 6 sept. 1716.
   Ce temps-là était destiné aussi à recevoir des visites, s'il [Morin] en recevait ; car on lui a entendu dire : ceux qui me viennent voir me font honneur, ceux qui n'y viennent pas me font plaisir, FONTEN. Morin..
   Comme les savants sont ordinairement trop heureux que les princes daignent les admettre à leur faire la cour, les histoires n'oublient pas les visites rendues aux savants par les princes ; elles honorent les uns et les autres et peut-être également, FONTEN. Hartsoeker..
   Au reste vient chez moi qui veut ; je ne prie personne.... les visites me feraient perdre mon temps ; je n'en rends aucunes, Dieu merci, VOLT. Lett. d'Argental, 26 oct. 1765.
   , Les visites du jour de l'an, Titre d'une petite comédie de Vadé, 1749.
   Il y a même un règlement [à l'Académie française] qui défend les sollicitations et jusqu'aux visites des candidats, DUCLOS Oeuv. t. IX, p. 304.
   La vanité qu'il eut de vouloir se soustraire à ces visites d'usage et de politesse, qu'à la vérité on n'exige pas des candidats, mais qu'ils ne doivent pas non plus regarder comme avilissantes pour eux, D'ALEM. Élog. Saci..
   La mort de Marivaux en 1763 laissant une place vacante, je fis les visites d'usage, de l'air d'un homme qui n'avait rien à craindre, MARMONTEL Mém. VII.
   Je reçus le plus grand honneur que les lettres m'aient attiré, et auquel j'ai été le plus sensible, dans la visite que M. le prince de Conti daigna me faire par deux fois, l'une au petit château, et l'autre à Mont-Louis, J. J. ROUSS. Conf. x..
   Les visites et les dîners à Paris font perdre un temps prodigieux, GENLIS Maison rust. t. II, p. 169, dans POUGENS.
   Fig.
   Après avoir rendu sa première visite aux ennemis, HAMILT. Gram. 5.
   Familièrement. Visite en robe détroussée, visite de cérémonie.
   Rendre visite, faire une visite à quelqu'un, l'aller visiter.
   Puisqu'il vous a fait une visite ce matin, ne serait-il pas de la politesse de la lui rendre ?, PICARD Deux Philib. I, 8.
   Rendre une visite, faire une visite à celui qui nous en a fait une.
   M. et Mme de Coulanges le vinrent voir le lendemain matin ; il leur a rendu leur visite, SÉV. 492.
   Elle est très capable d'oublier un service essentiel ; mais elle n'a jamais oublié de rendre une visite, GENLIS Ad. et Th. t. III, p. 178, dans POUGENS.
   Billet de visite, c'était au XVIIe siècle ce que nous nommons aujourd'hui carte de visite.
   Carte de visite, ce fut d'abord une carte à jouer retournée ; on la mettait dans la serrure quand on ne trouvait pas la personne. On s'empresse à vous voir, je le sais, qui ? des fous Qui sont toujours fâchés de vous trouver chez vous ; Sur le dos d'une carte on fait sa signature, Pour rendre sa visite au trou de la serrure, les Incommodités réciproques du 1er jour de l'an.
   Aujourd'hui, carte de visite, carte portant le nom du visiteur qu'on laisse chez les personnes auxquelles on rend visite, et qui sont absentes.
   Personne qu'on reçoit en visite. J'ai eu beaucoup de visites aujourd'hui.
   Fourmis de visite, fourmis qui, dans les contrées tropicales, visitent les maisons, et les nettoient des ordures, résidus, insectes, limaces, reptiles, rats, souris.
   Se dit d'un médecin, d'un chirurgien qui va voir un malade.
   Mais, docteur, l'heure de votre visite est passée, et votre malade ne vous attend plus, DIDER. Mém. Rêve d'Alembert..
   Se dit d'un médecin, d'un chirurgien qui parcourt les salles d'un hôpital pour voir les malades et prescrire les divers traitements. Beaucoup d'élèves suivent la visite de ce médecin.
   Populairement. Passer à la visite, se dit d'un malade qui se fait examiner par un médecin à sa consultation ou ailleurs.
   Recherche, perquisition dans un lieu, soit pour y trouver quelque chose ou quelqu'un, soit pour voir si tout y est en ordre. Le commissaire de police a fait sa visite dans cette maison. Visite domiciliaire. Visite des lieux.
   Visite de cadavres, l'examen que des médecins, nommés par la justice, font d'un corps mort.
   Visite de matrones, la visite que les sages-femmes font, par ordre de justice, de l'état d'une femme ou d'une fille.
   La visite des bois, la visite d'un bâtiment, l'examen des bois, d'un bâtiment par des experts.
   Terme de palais. Visite du procès, examen que les commissaires et le rapporteur font ensemble d'un procès.
   On appelle communément visite de lieux en matière de baux à ferme ce qu'on nomme état de lieux en cas de bail à loyer.
   Recherche que font les commis, les douaniers pour voir ce qui est soumis aux droits, ce qui est prohibé.
   Je ne m'arrête pas à faire voir les gênes que mettent au commerce les visites qu'on fait aux portes des villes, CONDIL. Comm. gouv. II, 8.
   Terme de marine. Inspection qu'on fait d'un bâtiment pour connaître exactement l'état dans lequel il est.
   Comme le roi ne prétend pas qu'aucun bâtiment qui entrera dans la rivière de Bordeaux s'en dispense [d'être visité], ne manquez de recommander au dit Meschia.... de se conformer à l'usage qui y est établi pour ces sortes de visites, Colbert à Demuyn, 17 oct. 1678, dans JAL.
   Droit qu'ont certains officiers de l'État de monter à bord d'un navire pour s'assurer qu'il ne fait ni un commerce défendu ni la contre-bande, et qu'il a son équipage composé selon les traités, les lois et ordonnances.
   Droit de visite, faculté que se sont accordée mutuellement les puissances maritimes de faire visiter par leurs navires de guerre ceux de leurs navires marchands qui seraient soupçonnés de se livrer à la traite des noirs.
   Acte de dévotion qu'on accomplit dans une église, un hôpital, etc.
   Théodose était à Constantinople, et se préparait à la guerre par ses jeûnes, par ses prières, et par les visites fréquentes des églises, FLÉCH. Hist. de Théodose, IV, 43.
   Tournée que les évêques font dans leur diocèse, les généraux d'ordres dans les monastères. Visite pastorale.
   Je voulais voir aujourd'hui M. d'Angers... mais il fait sa visite, SÉV. 12 mai 1680.
   Je ferai beaucoup de visites dans le diocèse, BOSSUET Lett. abb. 40.
   Le capitulaire de Compiègne établit que l'envoyé du roi pourrait faire la visite de tous les monastères avec l'évêque, de l'avis et en présence de celui qui le tenait, MONTESQ. Esp. XXXI, 11.
10°   Terme de théologie. Châtiment céleste.
   Vous qui leur préparez ces jours de visite et de colère, MASS. Mystères, Pass. 2.
   En un sens contraire, grâces prévenantes.
   Encore qu'il ne s'agisse en apparence que des visites particulières du Verbe qui vient à nous par ses consolations, BOSSUET Instr. sur les ét. d'orais. III, 6.
11°   Espèce de petit manteau de dame.
   Petit fagot de bois sec qui s'allume très vite et sert de la sorte, quand vient une visite, à avoir du feu aussitôt.
   XVIe s.
   Le commerce des hommes et la visite des païs estrangiers, MONT. I, 164.
   [Xenophon] le faict [Cyrus] desfiant de ses forces à porter les attraicts de la divine beauté de cette illustre Panthée sa captifve, et en commettant la visite et garde à un aultre, MONT. IV, 164.
   Voy. visiter.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Visite — (de) …   Kölsch Dialekt Lexikon

  • visite — [ vizit ] n. f. • 1350 « inspection, examen »; de visiter I ♦ (D une personne) 1 ♦ (1580) Le fait d aller voir qqn et de rester avec lui un certain temps; le fait de recevoir un visiteur. ⇒ entrevue, 1. rencontre. L objet, le but d une visite.… …   Encyclopédie Universelle

  • visite — Visite. s. f. v. Action de visiter par civilité. Visite ordinaire. visite de ceremonie. faire visite, des visites, rendre visite. rendre une visite en habit decent. visites frequentes, visite courte, longue, ennuyeuse, recevoir visite. recevoir… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Visite — Sf erw. fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. visite, zu frz. visiter besuchen , aus l. vīsitāre, eigentlich oft sehen , einem Intensivum zu l. vidēre (vīsum) sehen . Die veraltende Bedeutung Besuch noch in Visitenkarte. Verb: visitieren; …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • visité — visité, ée (vi zi té, tée) part. passé de visiter. Visité à l occasion de sa promotion. Les lieux visités par le commissaire. La plaie visitée par le chirurgien …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Visite — »Besuch (veraltet, aber noch scherzhaft); Krankenbesuch des Arztes«: Das Fremdwort wurde im 17. Jh. aus gleichbed. frz. visite entlehnt, das von frz. visiter »besuchen; besichtigen; durchsuchen« (s. u.) abgeleitet ist. – Dazu stellt sich die… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Visite — Vi*site , n. [F. See {Visit}, n.] A light cape or short cloak of silk or lace worn by women in summer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Visite — (fr., spr. Wisit), so v.w. Besuch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Visite — (franz.), Besuch, besonders förmlicher; Besuchsstunde der Ärzte. Visitenkarte, Besuchs , Namenkarte (die Erklärung der früher auf Besuchskarten üblichen Abkürzungen: p. c., p. f., p. f. v., p. p. c., p. r. v. s. Bd. 15, S. 288) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • visite — s. f. Vestuário de mangas pendidas que as senhoras usam sobre o vestido em visitas, passeios, etc …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • visité — Visité, [visit]ée. part. pass …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.