vipère
(vi-pè-r') s. f.
   Terme de zoologie. Genre de reptiles ophidiens, dont les espèces sont non pas vivipares, mais ovo-vivipares.
   Fontana, de Florence, prouve que la liqueur vénéneuse des vipères sort du trou de deux dents, SENNEBIER Ess. art d'obs. t. III, p. 50, dans POUGENS.
   On y distingue la vipère commune, dite vulgairement vipère, appelée aspic dans plusieurs cantons de la France, et dont une variété est la vipère grise.
   Pour la morsure de la vipère on en prend [de l'alcali volatil] depuis cinq jusqu'à dix gouttes, dans un peu de vin, d'heure en heure, pour exciter une sueur abondante, GENLIS Maison rust. t. II, p. 210, dans POUGENS.
   La vipère chersée, dite aussi petite vipère, vipère rouge en Suisse, et qui porte le nom d'aesping en Suède ; c'est une variété de cette espèce qu'on appelle vipère noire.
   La vipère céraste, nommée vulgairement céraste et aussi serpent cornu. Elle est appelée en égyptien aeg.
   La vipère haje, commune en Égypte et que l'on croit être l'aspic de Cléopâtre, LEGOARANT.
   L'ancienne pharmacie avait diverses préparations de vipère.
   Mme de la Fayette prend des bouillons de vipères, qui lui redonnent une âme et lui donnent des forces à vue d'oeil, SÉV. 20 oct. 1679.
   On prétend qu'on a vu une lettre de vous à l'impératrice de Russie, dans laquelle vous disiez : La France ressemble à une vipère, tout en est bon hors la tête, VOLT. Lett. d'Alembert, 8 juill. 1765.
   La tête de la vipère, desséchée, devait combattre tous les venins et particulièrement celui de l'animal même, FOURCROY Conn. chim. t. x, p. 319.
   Fig. Personne méchante, aussi dangereuse que l'est une vipère.
   Dans toutes les fureurs des siècles de tes pères, Les monstres les plus noirs firent-ils jamais rien, Que l'inhumanité de ces coeurs de vipères Ne renouvelle au tien ?, MALH. II, 12.
   Serpent couvert de fleurs, dangereuse vipère, Jeune fille...., TRISTAN Marianne, v, 1.
   Heureuse contrée [les pays protestants] où l'hérétique est en repos aussi bien que l'orthodoxe, où l'on conserve ces vipères comme les colombes et les animaux innocents...., BOSSUET Déf. Hist. variat. 3.
   Langue de vipère, ou, simplement, vipère, personne fort médisante.
   Ah ! je t'arracherai ta langue de vipère, REGNARD Fol. amour. II, 4.
   Ma maîtresse pauvre ! qui vous a dit cela, langue de vipère ? ma maîtresse est très riche, VOLT. Écoss. I, 4.
   Vipère fer de lance, un trigonocéphale.
   Vipère marine, plusieurs poissons.
   Au XVIIe siècle, et même au commencement du XVIIIe, le genre de vipère n'était pas fixé ; quelques-uns le faisaient masculin : La patrie, indulgente mère, Ouvre son sein à ce vipère, LAGRANGE-CHANCEL, 1re Philippique. Aujourd'hui il est toujours féminin, excepté dans les patois, qui ont conservé les deux genres.
   XIIIe s.
   Vipre est une maniere de serpent...., BRUN. LATINI Trésor, p. 194.
   XIVe s.
   Philotecles qui avoit esté mors d'un serpent appellé vipere, ORESME Éth. 210.
   XVIe s.
   Ainsi qu'aspicz et venimeux visperes, De vos gueulles vomissez improperes, J. MAROT V, 285.
   Il y entra de la chair de vipere, qui est un serpent venimeux, PARÉ XXIII, 13.
   Provenç. vibra, vipera ; espagn. vibora ; ital. vipera ; du lat. vipera, de vivus, vif, vivant, et parere, enfanter. L'accent étant sur vi, a forme régulière est vipre ou guivre (voy. ce mot) ; vipère a été refait sur le latin.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vipère — [ vipɛr ] n. f. • 1314; lat. vipera → guivre, vouivre 1 ♦ Serpent à tête triangulaire aplatie (vipéridés), à deux dents ou crochets à venin, ovovivipare, qui vit dans les terrains broussailleux et ensoleillés. Vipère péliade. Vipère aspic, des… …   Encyclopédie Universelle

  • vipere — VIPERE. s. f. Espece de serpent qui fait ses petits vivans, à la difference des autres qui font des oeufs. Vipere grise. vipere noire. fiel de vipere. dent de vipere. chair, poudre de vipere. il a esté mordu d une vipere. On appelle, Langue de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vipere — Vipere, Une sorte de serpent, Vipera …   Thresor de la langue françoyse

  • Vipere — Viperinae « Vipère » redirige ici. Pour les autres significations, voir Vipère (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Vipère — Viperinae « Vipère » redirige ici. Pour les autres significations, voir Vipère (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • VIPÈRE — s. f. Espèce de serpent venimeux, et vivipare, à la différence de la plupart des autres, qui sont ovipares. Vipère grise. Vipère noire. Fiel de vipère. Dent de vipère. Chair, poudre de vipère. Bouillon de vipère. Il a été mordu d une vipère. Fig …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VIPÈRE — n. f. Espèce de serpent venimeux et vivipare. Vipère commune. Vipère noire. Il a été mordu par une vipère. Fig., Langue de vipère, Personne fort médisante. VIPÈRE se dit figurément d’une Personne malfaisante. Dans le style de l’évangile, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vípere — f ( an/ an) viper [L] …   Old to modern English dictionary

  • vipère — nf. : VIPÈRA nf. (Aix, Albanais.001, Saxel, Table) ; borti nm. (001). E. : Langue …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Vipere aspic — Vipère aspic Vipère aspic …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”