violer
(vi-o-lé) v. a.
   Enfreindre, agir contre.
   Esdras, prêtre, se levant, leur dit : Vous avez violé la loi du Seigneur, et vous avez épousé des femmes étrangères, SACI Bible, Esdras, I, X, 10.
   C'est [ne pas faire rébellion contre les puissances établies] l'ordre de Jésus-Christ et la règle que les chrétiens n'ont jamais violée par aucun attentat, BOSSUET 4e avert. 2.
   Il [Jovien] ne put consentir à aucune proposition de rupture, et ne voulut point violer la foi que le malheur du temps l'avait forcé de donner, FLÉCH. Hist. de Théodose, II, 65.
   Je viole en un jour les droits des souverains, Ceux des ambassadeurs et tous ceux des humains, RAC. Andr. v, 4.
   J'ai violé l'amour conjugal, FÉN. Tél. XV.
   La religieuse crainte qu'avaient alors [dans le siége de Jérusalem par Titus] les Juifs de violer la loi, s'ils se défendaient le jour du sabbat, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. VII, p. 92, dans POUGENS.
   Ne nous rebutons point de ces remarques grammaticales ; la langue ne doit jamais être violée, VOLT. Comm. Corn. rem. Héracl. I, 1.
   Le prétexte manquait pour violer le serment.... le légat n'eut d'autre ressource que de persuader à Ladislas, aux chefs hongrois et aux Polonais, qu'on pouvait violer ses serments, VOLT. Moeurs, 89.
   Ninon Lenclos, qui gardait les dépôts religieusement, tandis que les plus graves personnages les violaient, VOLT. Dict. phil. Enfer..
   L'analogie est ici violée, BUFF. Hist. anim. ch. 5.
   N'outragez pas ainsi la nature, ne violez pas la sainte hospitalité, J. J. ROUSS. Lév. d'Éphr. II.
   Les successeurs de Jean sans Terre ne songèrent qu'à violer les deux chartes que la nécessité lui avait arrachées, CONDIL. Études hist. II, 5.
   Il [Destouches] s'était marié en Angleterre avec une personne aimable ; mais ce mariage exigeait alors le secret, et le secret fut violé, D'ALEMB. Élog. Destouches..
   Violer un asile, violer les droits et les priviléges d'un asile.
   Violer une sépulture, la dégrader ou y fouiller dans des intentions coupables.
   Les jésuites persécutaient.... la mémoire de Pascal, Arnaud fugitif, les débris de Port-Royal détruit, et les cendres des morts dont on violait les sépultures, VOLT. Mél. litt. Avert. d'une éd. des Pens. de Pascal..
   [Chez les Grecs] cette vénération profonde pour les tombeaux, et les lois sévères contre ceux qui les violent, BARTHÉL. Anach. 8.
   En un sens analogue et poétiquement, violer une porte, la franchir malgré les interdictions.
   Rien ne peut violer la porte inviolable, DELILLE Parad. perdu, II.
   Faire violence à une femme.
   Son fils Sextus [de Tarquin], en violant Lucrèce, fit une chose qui a presque toujours fait chasser les tyrans d'une ville où ils ont commandé, MONTESQ. Rom. 1.
   Il fut prouvé qu'en brûlant les bourgs de Merindol et de Cabrières, les exécuteurs violèrent jusqu'à des filles de huit à neuf ans entre les bras de leurs mères, VOLT. Hist. parl. 19.
   Absolument. Les soldats pillèrent et violèrent.
   XIe s.
   Les castels pris, les citez violées, Ch. de Rol. LIV.
   Il viola le temple Salomon, ib. CXVII.
   XIIe s.
   Einsi fu sainte iglise hunie e violée ; Ne matines, ne vespres, messe n'i fu chantée, Th. le mart. 153.
   Absalon ne parlad ne poi ne grant à sun frere Amon ; karde cuer le haïd pur sa surur Thamar qu'il out violée, Rois, p. 165.
   XIIIe s.
   Se aucuns viole les murs de la cite por i mal fere, il doit estre puniz à la volenté le roi, Liv. de just. 65.
   Par mains pechiez te violas ; Mais de coulpe en grace volas, Quant Dieu te volt faire veiller Et repentir et traveiller, J. DE MEUNG. Tr. 880.
   XIVe s.
   Le premier homme viola le commandement, LANFRANC f° 1.
   XVe s.
   Et ardirent la ville, et violerent l'abbaye, FROISS. I, I, 129.
   Et cinq eglises arses et violées, FROISS. I, I, 179.
   XVIe s.
   Eschauffez de la feste, ils complotterent d'aller violer une maison pudique, MONT. I, 345.
   Tout y fut passé au fil de l'espée, femmes et filles forcées : une entre autres de laquelle la mere ayant racheté par rançon la pudicité, le soldat viola la fille et la foi, D'AUB. Hist. I, 139.
   Prov. et esp. violar ; it. violare ; du lat. violare qui a même radical que du grec force, violence.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • violer — [ vjɔle ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080 sens 2; lat. violare 1 ♦ Agir contre, porter atteinte à (ce qu on doit respecter), faire violence à... Violer les lois, la Constitution. ⇒ enfreindre, transgresser. « Peut violer enfin les droits les… …   Encyclopédie Universelle

  • violer — Violer. v. act. Enfraindre, agir contre le droit, contre le respect qu on doit à certaines choses, contre certains privileges establis par les loix. Violer les loix, le respect qu on doit à son Souverain. violer sa foy, son serment, sa promesse,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • violer — une fille, Violare, Contemerare, Offerre vitium virgini, Vim virgini afferre, Pudicitiam virginis imminuere, Compriþmere virginem. Violer le droict, Ius torquere, vel confringere. Violer et rompre la loy, Legem tollere, Perrumpere legem. Violer… …   Thresor de la langue françoyse

  • violer — /vīˈə lər/ noun 1. A viol player 2. A fiddler • • • Main Entry: ↑viol …   Useful english dictionary

  • VIOLER — v. a. Enfreindre, agir contre. Violer les lois. Violer le respect qu on doit à son souverain. Violer sa foi, son serment, ses engagements, sa promesse, les droits de l amitié. Violer l hospitalité. Violer un traité. Violer le droit des gens.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VIOLER — v. tr. Enfreindre, porter atteinte à. Violer les lois. Violer sa foi, son serment, ses engagements, sa promesse. Violer l’hospitalité. Violer un traité. Violer le droit des gens. Violer un voeu, ses voeux. Violer le secret professionnel. Violer… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • violer — vi|o|ler Mot Agut Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • Violer le secret d'une correspondance — ● Violer le secret d une correspondance en prendre connaissance indûment …   Encyclopédie Universelle

  • Violer les consciences — ● Violer les consciences leur imposer une idéologie, des idées contre leur volonté …   Encyclopédie Universelle

  • Viöler Madonna — Als Viöler Madonna wird eine Skulptur der Thronenden Muttergottes aus dem 13. Jahrhundert bezeichnet, die um 1900 auf dem Dachboden der St. Christopherus Kirche in Viöl, Nordfriesland, gefunden wurde und seit 1901 Teil der Sammlung des… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”