tuteur


tuteur
tuteur, trice
(tu-teur, tri-s') s. m. et f.
   Celui, celle qui est chargé d'une tutelle.
   .... toi-même, des tiens devenu le bourreau, Au sein de ton tuteur [Cicéron] enfonças le couteau, CORN. Cinna, IV, 3.
   L'abbé de Coulanges veut rendre le compte de ma tutelle ; et c'est une nécessité que ce soit aux enfants dont on a été tutrice, SÉV. 171.
   Théodose déclara Stilicon tuteur de son fils Honorius, et lieutenant général des armées des deux empires, FLÉCH. Hist. de Théodose, IV, 75.
   Et l'orphelin n'est plus dévoré du tuteur, BOILEAU Lutr. VI.
   La femme pourra être nommée tutrice de son mari, Code civ. art. 507.
   Tout individu âgé de soixante-cinq ans accomplis peut refuser d'être tuteur, ib. art. 433.
   Tuteur officieux, celui qui est chargé de la tutelle officieuse.
   Un époux ne peut devenir tuteur officieux qu'avec le consentement de l'autre conjoint, Code civ. art. 362.
   Tuteur ad hoc, celui qui est nommé à un mineur pour un objet déterminé.
   Fig. Il n'a pas besoin de tuteur, se dit d'un homme qui sait conduire ses affaires.
   Fig.
   Nous sommes des enfants qui avons besoin d'un tuteur sévère, la difficulté ou la crainte, BOSSUET Sermons, Ambition, 1.
   Fig. Tuteurs des rois, s'est dit des parlements sous l'ancienne monarchie.
   Mercenaires appuis d'un dédale de lois, Plébéiens, qui pensez être tuteurs des rois, VOLT. Henr. IV.
   Il y a longtemps que les Calas, les chevaliers de la Barre, les Lally, etc. m'ont brouillé avec les tuteurs des rois, VOLT. Lett. Richelieu, 20 juill. 1771.
   Fig. Celui, celle qui protège.
   Ces grands tuteurs des États [les princes], Dial. d'Or. Tubero, t. II, p. 289.
   Les souverains ne sont que les conservateurs des lois, les exécuteurs de la justice, les pères et les tuteurs du peuple, FÉN. t. XXII, p. 389.
   Les chefs-d'oeuvre que Rome, tutrice des beaux-arts, a cédés à l'héritière d'Athènes [Paris], CHATEAUBR. Génie, IV, VI 6.
   Terme de jardinage. Bâton contre lequel on attache une plante faible, tortue ou mal dirigée, qu'on veut soutenir ou redresser.
   Les quenouilles du maïs étant destinées à servir de tuteurs ou de rames au légume grimpant, CHATEAUBR. Amér. Moissons..
   Corset tuteur, sorte d'enveloppe solide, en bois, en fer, qu'on met autour d'un jeune arbre pour le protéger dans sa croissance.
   XIIIe s.
   Cil qui est tuteres por enfans sousaagiés, n'est pas tenus à fere les besongnes des enfans à son coust, BEAUMANOIR XVII, 8.
   Doner tutors as orfelins qui n'en ont point, Liv. de just. 75.
   XIVe s.
   Or est terre mere et nourrice De toutes choses, et tutrice, Nat. à l'alch. err. 465.
   Madame Aliz de Partenay, tutreisse desdiz heritiers, DU CANGE tutella..
   XVe s.
   Tuteur d'enfans [celui qui les tient en pension], DU CANGE ib..
   XVIe s.
   La deesse tutrice de cette amoureuse ardeur [l'amour], MONT. III, 293.
   Tuteurs et tuteresses, Coust. gén. t. II, p. 504.
   Le parlement, jadis tuteur des roys, Sat. Mén. Disc. de M. d'Aubray.
   Provenç. tuaire, tuador ; du lat. tutatorem, protecteur, de tutari, protéger (tutor aurait donné ture). En provençal tuaire, en français tutere est le nominatif, de tutátor ; tuador, tuteur, est le régime, de tutatórem. C'est de tuteur, maître de pension, que vient l'anglais tutor, précepteur.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tuteur — tuteur, trice [ tytɶr, tris ] n. • XIIIe; lat. tutor, tutrix, de tueri → tutelle I ♦ 1 ♦ Personne chargée de veiller sur un mineur ou un incapable majeur, de gérer ses biens et de le représenter dans les actes juridiques. Tuteur légal, tutrice… …   Encyclopédie Universelle

  • tuteur — TUTEUR, Tutrice. s. Celuy qui a la conduite de la personne d un Pupille, & qui est chargé de l administration de ses biens. Tuteur honoraire. tuteur oneraire. tuteur testamentaire. subrogé tuteur. il faut créer un tuteur à ces mineurs, on l a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tuteur — Tuteur, Tutor. A sçavoir mon si le tuteur est quitte, pourveu qu il ne face aucune fraude en l administration de son mineur, encore qu il y ait en luy de la negligence: ou s il est tenu en cas de negligence, encore qu il n y ait point en luy… …   Thresor de la langue françoyse

  • TUTEUR — TUTRICE. s. Celui, celle à qui la tutelle est confiée, déférée. Tuteur honoraire. Tuteur onéraire. Tuteur légal. Tuteur testamentaire. Subrogé tuteur. Il faut créer, nommer un tuteur à ces mineurs. On l a nommé, on l a fait tuteur. La mère est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Tuteur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Tuteur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dans le monde agricole, un tuteur est une… …   Wikipédia en Français

  • tuteur — n. (d’un enfant mineur) : tutò / eu, za, e (Albanais.001, Annecy.003) || tuteur nm. (Saxel.002), tutor (Leschaux.006, Thônes.004). E. : Étai, Sapin. A1) tuteur // perche // piquet // bâton // pieu // palis tuteur pour soutenir un jeune tuteur… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • tuteur — vadovas statusas T sritis Švietimas ir mokslas apibrėžtis Asmuo, padedantis mokytis. atitikmenys: angl. tutor pranc. conseiller d élèves, m; tuteur, m …   Aiškinamasis kvalifikacijų sistemos terminų žodynas

  • tuteur — noun A four sided pyramid or obelisk like trellis designed to help train climbing plants …   Wiktionary

  • Tuteur —    Droit civil: personne chargée de représenter un mineur ou un majeur placé sous le régime de la tutelle …   Lexique de Termes Juridiques

  • tuteur — In French law, a kind of guardian …   Black's law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.