tournant


tournant
tournant 1.
(tour-nan) s. m.
   Coin de rue, de chemin.
   Tous deux, par un cas surprenant Se rencontrent en un tournant, LA FONT. Fabl. VIII, 10.
   Le carrosse où se trouvait Mlle de Roquelaure s'arrêta à un tournant de la première rue où le prince de Léon attendait, SAINT-SIMON 199, 158.
   Les chars embarrassés dans les tournants des routes, V. HUGO Chants du crép. Prélude.
   Par extension.
   Il [Portocarrero] voulut être enterré dans le tournant d'un bas côté de son église de Tolède, SAINT-SIMON 249, 59.
   Fig.
   Ô calamités embusquées Au tournant des prospérités !, V. HUGO Voix intér. 2.
   Endroit où le cours d'une rivière fait un coude. Au tournant d'une rivière.
   Espace où l'on fait tourner une voiture. Il n'y a pas assez de tournant.
   Quand les quarante-huit boeufs eurent pris leur tournant dans la grande cour du palais, COMTE DE CAYLUS Féeries, Pimprenelle, Oeuv. t. VIII, p. 371, dans POUGENS..
   Le cocher n'a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant, il n'a pas bien pris ses mesures pour tourner.
   Sur le turf, point où tournent les chevaux qui courent.
   Endroit dangereux dans la mer ou dans une rivière, où l'eau tournoie continuellement. Le bateau fut pris par le tournant.
   Moulin à deux tournants, moulin à deux roues qui font tourner deux meules.
   Terme d'eaux et forêts. Arbre qui sert de borne à la vente d'une coupe et qui se trouve dans un angle rentrant.
   Terme de navigation. Pieu enfoncé sur le rivage et portant un rouleau à pivot, sur lequel les bateliers font passer une corde, afin de tirer leurs bâtiments dans les détours d'une rivière.
   Terme de peinture. La partie d'un objet qui approche du contour, et que l'on fait ordinairement de couleurs rompues.
   Il est plus difficile de concevoir la suite et le tournant des parties pour les réduire sur une superficie, que d'imiter une chose inanimée, NOEL COYPEL Disc. sur la peint..
   Fig. Moyen détourné.
   On ne pouvait avoir plus d'esprit [que le prince de Léon], de tournant, d'intrigues, SAINT-SIMON 189, 29.
   Ces occupations [de la conduite de la famille du roi] étaient utiles [à Mme de Maintenon] à prendre de loin des tournants auprès du roi sur bien des choses qu'elle y savait faire entrer de droite et de gauche, SAINT-SIMON 414, 213.
   XVe s.
   Le suppliant fery d'un coustel ledit hoste un seul coup assez près du tournant de l'espaule senestre, DU CANGE tornatura..
   Tournant 2 ; bourg. tornant, tournant, détour
————————
tournant, ante 2.
(tour-nan, nan-t') adj.
   Qui tourne. Un pont tournant.
   Fusil tournant, fusil à deux canons, non soudés ensemble, placés l'un au-dessus de l'autre, et pouvant changer de place au moyen d'une brisure pratiquée au bout de la culasse.
   Terme militaire. Qui exécute un mouvement pour tourner une position, un corps de troupe.
   Était-ce [une troupe qui s'avançait vers l'aile gauche française à Ligny] un corps tournant, inaperçu jusque-là, envoyé par Blücher, ou bien, une partie de l'armée anglo-hollandaise ?, CHARRAS Waterloo, VIII.
   On dit dans le même sens : mouvement tournant.
   S. f. Tournante, fusée d'artifice qui s'élève en tournant.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tournant — Tournant. s. m. Le lieu, ou l espace où l on fait tourner un carrosse, une charrette, &c. Il n a pas bien pris son tournant, il a versé. il n y a pas assez de tournant. Il se dit aussi, Du coin des ruës, du coin des chemins. Le tournant de la ruë …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tournant — Le nom est surtout porté dans le Pas de Calais. Variante : Tournand. Il peut désigner celui qui habite un lieu dit le Tournant , toponyme avec le sens de virage (sens attesté au XIIIe siècle). Autre possibilité : surnom pour une personne agile,… …   Noms de famille

  • tournant — 1. tournant, ante [ turnɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1385; tornant « changeant » XIIe; de tourner 1 ♦ Qui tourne (II), pivote sur soi même. Plaque tournante. Scène tournante d un théâtre. Fauteuil tournant. Le feu tournant d un phare, d une voiture de police …   Encyclopédie Universelle

  • TOURNANT — n. m. Endroit où une rue, un chemin, une rivière fait un coude. Il fut attaqué au tournant de telle rue, au tournant d’un chemin. Tournant dangereux. Au tournant d’une rivière. Fig., Au tournant de sa carrière, à un moment capital, décisif de sa… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • TOURNANT — s. m. Le coin des rues, le coin des chemins, et L endroit où le cours d une rivière fait un coude. Il fut attaqué au tournant de telle rue, au tournant du chemin. Au tournant d une rivière.   Il se dit aussi de L espace où l on fait tourner un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Tournant — Als Tournant (von frz. tournant ‚sich drehend, rotierend‘) bezeichnet man in einer Küchenbrigade einen Koch für alles (Springer). Es handelt sich dabei um einen ausgebildeten Koch, der je nach aktueller Situation in verschiedenen Küchenbereichen… …   Deutsch Wikipedia

  • tournant — n.m. Sur le tournant de la gueule, sur la figure : Il a pris quelque chose sur le tournant de la gueule …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • TOURNANT — ANTE. adj. Qui tourne. Un pont tournant. Des rames tournantes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Tournant — Tour|nant [tʊr nã:], der; [s], s [zu frz. tournant, 1. Part. von: tourner, ↑Tournee]: Ersatzkraft im Hotelgewerbe …   Universal-Lexikon

  • Tournant — Tour|nant [tur nã:] der; [s], s <zu fr. tournant, Part. Präs. von tourner »(um)drehen, (sich) wenden, rund formen«, dies aus lat. tornare »runden, drechseln« zu tornus, vgl. ↑Turnus> Ersatzkraft im Hotelgewerbe …   Das große Fremdwörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.