sylphe
sylphe, ide
(sil-f', fi-d') s. m. et f.
   Nom que les cabalistes donnaient aux prétendus génies élémentaires de l'air.
   Une petite critique contre la Bérénice de Racine, qui me parut fort plaisante et fort spirituelle ; c'est de l'auteur des sylphides, des gnomes et des salamandres [Montfaucon de Villars], SÉV. 16 sept. 1671.
   Cette guerre sera très bien fondée, et, si les sylphes pouvaient périr, ils ne le pourraient faire dans une plus belle occasion, SÉV. 18 oct. 1671.
   Je n'outre rien ; telle est en somme La demeure où je vis en paix, Concitoyen du peuple gnome, Des sylphides et des follets, GRESSET Chartreuse..
   Sans quelques réminiscences de jeunesse et Mme d'Houdetot, les amours que j'ai sentis et décrits n'auraient été qu'avec des sylphides, J. J. ROUSS. Conf. XI.
   Lucile enfin mit sur cette main un pied charmant, et s'élança si légèrement à cheval, que tous ses mouvements donnaient l'idée d'une de ces sylphides que l'imagination nous peint avec des couleurs si délicates, STAËL Corinne, XVII, 6.
   Elle [la raison] niait votre existence, Sylphes charmants, peuples de l'air, BÉRANG. Sylphide..
   Je suis l'enfant de l'air, un sylphe, moins qu'un rêve, Fils du printemps qui naît, du matin qui se lève, V. HUGO Ball. 2.
   Fig.
   Arioste à son tour, sylphe heureux du Parnasse, Souple et nerveux, unit et l'adresse et l'audace, MILLEV. Invention poétique..
   Tous les plaisirs, sylphes de la jeunesse, Éveilleront sa lyre au sein des nuits, BÉRANG. Tailleur..
   On dit en parlant d'une jeune femme élancée et gracieuse : C'est une sylphide, elle danse comme une sylphide.
   Je vous en dirai davantage, quand j'aurai vu Sylphide [Mme de Coulanges], SÉV. 16 sept. 1676.
   S. m. Genre de coléoptères.
   Mot gaulois qui signifie génie et qu'on trouve dans diverses inscriptions : sulfi, sylfi, sylphi, au fém.
   sulevae, suleviae : Sulfis suis qui nostram curam agunt, OREL. Helvet. 117.
Ce qui est singulier, c'est que ce mot disparaît durant le moyen âge, du moins dans les écrits, et que le premier auteur moderne où il en soit question est Paracelse, qui donne ce nom aux génies nains de l'air et des bois.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sylphe — [ silf ] n. m. • 1670; sylfe 1604; du lat. des inscriptions sylphus « génie », p. ê. o. gaul. ♦ Génie de l air (dans les mythologies celtique, gauloise et germanique). ⇒ elfe. Ariel, le sylphe de « La Tempête » de Shakespeare. « Je suis l enfant… …   Encyclopédie Universelle

  • Sylphe — Der Luftgeist Ariel Sylphen oder auch Sylvani sind mythologische Naturgeister, die dem Element Luft zugeordnet sind, so wie Undinen Wassergeister sind. Der Salamander ist wiederum dem Feuer zugeordnet und die Zwerge oder Gnome der Erde. Sylphen… …   Deutsch Wikipedia

  • Sylphe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sylphe désigne : les Sylphes sont des créatures mythologiques ; Le Sylphe est un roman épistolaire publié en 1779 par Georgiana Cavendish,… …   Wikipédia en Français

  • Sylphe — 1Syl|phe der; n, n, selten die; , n Bez. für einen Elementargeist im System des Paracelsus, 1493 1541> männlicher Luftgeist des mittelalterlichen Zauberglaubens (z. B. Oberon, Ariel). Sylphe 2 2Syl|phe die; , n <zu 1↑Sylphe> (selten)… …   Das große Fremdwörterbuch

  • SYLPHE — PHIDE. s. Nom que les cabalistes donnaient aux prétendus génies élémentaires de l air. Un sylphe. Une sylphide …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Sylphe — Sỵl|phe 〈m. 17 oder f. 19; in der Myth. des MA〉 = Luftgeist [von Paracelsus so genannt] * * * Sỵlphe   der, n/ n, selten auch die, / n, männlicher Luftgeist in der mittelalterlichen Magie; entstammt der antiken Vorstellung von die Elemente… …   Universal-Lexikon

  • SYLPHE — n. m. Génie de l’air, dans certaines mythologies …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Sylphe — Sỵl|phe 〈m.; Gen.: n, Pl.: n oder f.; Gen.: , Pl.: n; in der Myth. des MA〉 Luftgeist [Etym.: nach Paracelsus] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Sylphe — 1Sỵl|phe, der; n, n, auch die; , n <lateinisch> ([männlicher] Luftgeist des mittelalterlichen Zauberglaubens)   2Sỵl|phe, die; , n (ätherisch zartes weibliches Wesen) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Sylphe (creature) — Sylphe (créature) Pour les articles homonymes, voir Sylphe. Les sylphes ou sylphides sont des créatures imaginaires issues de la tradition occidentale. Elles sont décrites comme des élémentaires de l air par Paracelse. Le terme vient du latin… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”