surcharger

(sur-char-jé. Le g prend un e devant a et o) v. a.
   Imposer une charge excessive, un trop grand fardeau. Surcharger un cheval, une voiture.
   On dit aussi : surcharger un navire.
   Fig.
   [La maison d'Autriche] où durant l'espace de quatre cents ans on ne trouve que des rois et des empereurs et une si grande affluence de maisons royales, avec tant d'Etats et tant de royaumes, qu'on a prévu il y a longtemps qu'elle en serait surchargée, BOSSUET Mar.-Thér..
   Par extension, se surcharger l'estomac, manger trop.
   Fig. Charger d'impôts excessifs.
   Les peuples imputent aux conseils des ministres les impôts dont ils sont surchargés, LA CHAPELLE Relation de Rocroi, dans RICHELET.
   Imposer une dépense de surcroît. Ah ! dit-il, surchargerons-nous ainsi la respectable famille ? vous voyez bien qu'elle veut tout nourrir, hommes et chevaux, J. J. ROUSS. Ém. v
   Fig. Encombrer d'un poids, d'une charge inutile.
   Si, en adorant un Dieu dont toute la loi consistait en ces paroles : Aimez Dieu et votre prochain, vous aviez surchargé cette loi pure et sainte de sophismes et de disputes incompréhensibles, VOLT. Pol. et lég. Tolérance, de la tol. univ..
   Les abeilles ont des bourdons ; mais elles les tuent ; les moines autrefois cultivaient la terre, aujourd'hui ils la surchargent, VOLT. Facéties, Canon. St Cucufin..
   Les nombreuses bibliothèques qui surchargent les palais des riches oisifs et la tête des savants, RAYNAL Hist. phil. XV, 4.
   L'or, les diamants et les perles ne surchargeaient point sa parure, GENLIS Veillées du château t. I, p. 398, dans POUGENS.
   Faire une surcharge dans l'écriture. Surcharger un acte.
   Se surcharger, v. réfl. Prendre sur soi une charge trop forte. Se surcharger de travail.
   Se surcharger d'aliments, de nourriture, manger excessivement.
   XVIe s.
   L'esprit surchargé d'ennuy, AMYOT Marius, 83.
   Voians qu'ils ne pouvoient garder l'artillerie, ils la surchargerent de telle façon, qu'elle creva entre les mains des Turcs, D'AUB. Hist. II, 200.
   Vos finances, surchargées depuis deux ans par vos dons de près de 7000000 de pensions extraordinaires.... des estrangers à qui on permet de surcharger les daces [douanes] par leur inventions, D'AUB. ib. II, 218.
   Son valet [d'Aristippe] se trouvant surchargé en chemin de l'argent qu'il portoit aprez luy, MONT. II, 124.
   Sur 1, et charger ; provenç. sobrecargar ; espagn. sobrecarguar ; ital. sopraccaricare.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
SURCHARGER. Ajoutez :
   Surcharger un pâturage, y mettre plus de bêtes qu'il n'en peut nourrir.
   Toutes les fois que l'on surcharge un pâturage, la production laitière diminue, Reboisement des montagnes, Comptes rendus, 1869-1874, 7e fasc. p. 115.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • surcharger — [ syrʃarʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • fin XIIe; de sur et charger I ♦ 1 ♦ Charger d un poids qui excède la charge ordinaire; charger à l excès. Surcharger dangereusement un bateau. (Choses) Constituer une surcharge pour. « Elle fit tomber les …   Encyclopédie Universelle

  • Surcharger — Sur*char ger, n. One who surcharges. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • surcharger — Surcharger, Supra vires onerare, Nimis onerare, vel nimio plus, vel plus aequo, vel plus quam par sit …   Thresor de la langue françoyse

  • surcharger — Surcharger. v. a. Imposer une charge excessive un trop grand fardeau. Vous avez surchargé ce cheval, il ne sçauroit aller. ce mur est surchargé. on a surchargé cette ville, cette province …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SURCHARGER — v. a. Imposer une charge excessive, un trop grand fardeau. Vous avez surchargé ce cheval, il ne saurait aller. Ce mur est surchargé.   Se surcharger l estomac, se surcharger d aliments, de nourriture, Manger excessivement. Fig., Être surchargé de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SURCHARGER — v. tr. Imposer une charge excessive, un trop grand fardeau. Vous avez surchargé ce cheval, il n’ira pas loin. Ce mur est surchargé. Se surcharger l’estomac, Manger d’une manière excessive. SURCHARGER s’emploie aussi figurément. être surchargé de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • surcharger — n. one who claims extra payment; one who overcharges …   English contemporary dictionary

  • surcharger — surˈcharger noun • • • Main Entry: ↑surcharge …   Useful english dictionary

  • surcharge — surcharger, n. n. /serr chahrj /; v. /serr chahrj , serr chahrj /, n., v., surcharged, surcharging. n. 1. an additional charge, tax, or cost. 2. an excessive sum or price charged. 3. an additional or excessive load or burden. 4. Philately. a. an… …   Universalium

  • surcharge — [ syrʃarʒ ] n. f. • 1500; de surcharger I ♦ 1 ♦ Charge ajoutée à la charge ordinaire. ♢ Spécialt, Turf Surplus de poids imposé à un cheval. ⇒ handicap . ♢ Fig. ⇒ surcroît, surplus. Surcharge de dépenses, de travail. Spécialt Impôt qui s ajoute à… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.