acquêt
(a-kê ; le t ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : les acquêts et les propres, dites : les a-kê-z et les propres) s. m.
   Terme de jurisprudence. Chose acquise par donation ou testament.
   Au plur. Biens acquis pendant le mariage par l'un ou l'autre des époux et qui tombent dans la communauté ; par opposition à propres, ceux qui ne tombent pas dans la communauté.
   Dans les pays où une coutume locale a disposé des propres, Bodin dit très bien qu'il ne faudrait confisquer que les acquêts, MONTESQ. Espr. V, 15.
   Profit, gain.
   Le prophète parlant à ces riches qui entassent acquêts sur acquêts et joignent maisons à maisons...., BOURD. Pensées, t. II, p. 360.
   Des acquêts de son lit accroître son domaine, RÉGNIER Sat. XIII.
   Il y a des gens qui gagnent leur réputation par supercherie, mais la vôtre est un légitime acquêt, BALZ. Livre V, Lettre XV.
   Acquêts, droit jadis dû au roi ou au seigneur par les roturiers acquéreurs de fiefs.
   Proverbe. Il n'y a si bel acquêt que le don ; c'est-à-dire il n'y a point de bien plus agréablement acquis que celui qui nous est donné.
   Ce mot, dans la signification d'un immeuble acquis à titre onéreux ou lucratif par une personne pendant le mariage, ne se dit qu'au pluriel ; mais dans son sens primitif on l'emploie au singulier.
   XIIIe s.
   Se li mueble ne pooient soufire, on doit penre les aquès, BEAUMANOIR XXI, 6.
   Après, la mere morut, et li enfant demanderent la moitié du fief, par la raison de l'aqueste lor mere, BEAUMANOIR XIV, 20.
   Por ta malice te consentira Dieux à destruire à tes anemis, et à chacier de ton terrien aquest, Psautier, B. M. 258, f. 63.
   XVe s.
   Il n'est pas apparant qu'il se fust mis en peril pour si peu de choses, où il ne povoit avoir acquest ne nulle gloire, COMM. V, 1.
   Jamais mal acquest ne profite, VILLON Ball. Leçon aux enfants perdus.
   XVIe s.
   Tous biens sont reputés acquests, s'il n'appert du contraire, LOYSEL 222.
   Mais tu as eu par un don liberal De leurs francs cueurs un acquest general, MAROT II, 312.
   Afin que ce ne fust pas un acquest, mais une naturelle possession, MONT. I, 152.
   Les afflictions employées à l'acquest d'une resjouissance éternelle, MONT. I, 283.
   Provenç. acquit, aquest ; ital. acquisto ; par contraction de acquisitum, de acquirere, acquérir (voy. acquérir). En Berry, acquêt, abatis de volaille.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   ACQUÊT. - REM. Ajoutez : Le Code civil emploie acquêt au singulier en parlant d'immeubles acquis pendant le mariage : Tout immeuble est réputé acquêt de communauté, s'il n'est prouvé que l'un des époux en avait la propriété ou possession légale antérieurement au mariage, ou qu'il lui est échu depuis à titre de succession ou donation, art. 1402.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acquêt — [ akɛ ] n. m. • XIIe; lat. vulg. °acquæsitum, p. p. subst. de °acquærere→ acquérir ♦ Dr. Bien acquis par l un des époux au cours de l association conjugale, et qui fait partie de la masse commune (opposé à propre). Communauté réduite aux acquêts …   Encyclopédie Universelle

  • acquet — ac·quet / a kət, a kā, ə kwet/ n [French acquêt acquisition, from Old French acquest, ultimately from Latin acquirere to acquire] in the civil law of Louisiana: property acquired through means other than inheritance Merriam Webster’s Dictionary… …   Law dictionary

  • ACQUÊT — s. m. T. de Jurispr. Chose acquise, ce que l on a acquis. Il a fait un bel acquêt. Dans ce sens, il est peu usité.  Il se dit plus ordinairement, surtout au pluriel, Des biens acquis pendant le mariage par l un ou l autre des époux, et qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Acquet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponyme Acquet, ancienne commune française de la Somme, aujourd’hui intégrée à Neuilly le Dien. Patronyme Acquet de Férolles, patronyme de noblesse… …   Wikipédia en Français

  • ACQUÊT — n. m. T. de Jurisprudence Ce que l’on a acquis. Il a fait un bel acquêt. Dans ce sens il est peu usité. Il se dit plus ordinairement, surtout au pluriel, des Biens acquis pendant le mariage par l’un ou l’autre des époux et qui tombent dans la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • acquèt — acqua intrisa di uva durante la pigiatura, vino annacquato …   Dizionario Materano

  • Acquet De Férolles — Pour les articles homonymes, voir Acquet. Acquet de Férolles est un patronyme porté par des membres de la noblesse poitevine. Une branche cadette s est établie au XVIIIe siècle en Ponthieu dans la Somme. Paul Acquet de Férolles acquit le… …   Wikipédia en Français

  • Acquet de Ferolles — Acquet de Férolles Pour les articles homonymes, voir Acquet. Acquet de Férolles est un patronyme porté par des membres de la noblesse poitevine. Une branche cadette s est établie au XVIIIe siècle en Ponthieu dans la Somme. Paul Acquet de… …   Wikipédia en Français

  • Acquet de férolles — Pour les articles homonymes, voir Acquet. Acquet de Férolles est un patronyme porté par des membres de la noblesse poitevine. Une branche cadette s est établie au XVIIIe siècle en Ponthieu dans la Somme. Paul Acquet de Férolles acquit le… …   Wikipédia en Français

  • Acquet de Férolles — Pour les articles homonymes, voir Acquet. Acquet de Férolles est un patronyme porté par des membres de la noblesse poitevine. Une branche cadette s est établie au XVIIIe siècle en Ponthieu dans la Somme. Paul Acquet de Férolles acquit le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”