bienveillance
(biin-vè-llan-s' ; ll mouillées, et non biin-vè-yan-s') s. f.
Disposition favorable de la volonté. La bienveillance avec laquelle vous m'écoutez. Avoir de la bienveillance pour quelqu'un. Gagner, se concilier ou s'attirer la bienveillance de quelqu'un. Reçu avec bienveillance par le ministre. Homme sans bienveillance.
   De Vinius par là gagnant la bienveillance, CORN. Othon, III, 1.
   Ma franchise surtout gagna sa bienveillance, BOILEAU Poés. diverses, XXIII.
   Il n'en est pas de même des grands d'Europe, à qui la disgrâce n'ôte rien que la bienveillance et la faveur, MONTESQ. Lett. pers. 102.
   Malherbe disait bienveuillance (II, 4) : Qui ne sait point qu'à sa vaillance Il ne se peut rien ajouter ? Qu'on reçoit de sa bienveuillance Tout ce qu'on en doit souhaiter ?
   XIIIe s.
   Amitié est nommée l'une : C'est bonne volenté commune De gens entr'eus sans descordance Selon la Dieu benivoillance, la Rose, 4704.
   Por ce amoit moult l'acointance De Richece et la bien-voillance, ib. 1126.
   XIVe s.
   Benivolence a similitude à chose amable et semble estre amisté, mes ce n'est pas amisté, ORESME Eth. 269.
   Amisté est begnivolence entre ceulz qui veulent l'un à l'autre bien contre bien, ORESME ib. 232.
   XVe s.
   Or ne souffrez que je mendie ; Mais de vostre begnivolence, Me laissiez mes gaiges à vie, E. DESCHAMPS Supplication..
   XVIe s.
   Il ne sçait pas, pour avant jeu, capter la benevolence du candide lecteur, MONT. I, 188.
   La jalousie de nos femmes pour nous empescher de l'amitié et bienveuillance d'autres femmes, MONT. I, 245.
   Ceste victoire ne luy apporta pas moins de bienvueillance, d'honneur et de gloire, qu'avoient fait les deux autres premieres, AMYOT Cam..
   Toutefois ilz ne continuerent pas ceste benevolence quand ilz furent instalez en leur estat, ains eurent tousjours desbat ensemble, AMYOT Crassus, 23.
   Bienveillant ; provenç. benvolensa, bevolensa ; catal. benevolensa ; espagn. benevolencia ; ital. benevolenza. La langue a longtemps hésité entre benivoillance, bienvoillance, benivolence et bienveuillance.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bienveillance — [ bjɛ̃vɛjɑ̃s ] n. f. • XIIe; de bienveillant 1 ♦ (jusqu au XVIIIe) Sentiment par lequel on veut du bien à qqn. ⇒ altruisme. « Amour de bienveillance et amour de concupiscence » (Descartes). 2 ♦ Mod. Disposition favorable envers une personne… …   Encyclopédie Universelle

  • bienveillance — BIENVEILLANCE. s. f. Affection, bonne volonté, disposition favorable envers quelqu un. Se sentir de la bienveillance pour quelqu un. Gagner, captiver, se concilier la bienveillance de quelqu un. Le Prince l honore de sa bienveillance. Il a reçu… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bienveillance — Bienveillance. s. f. Affection, bonne volonté, bonne disposition qu on a pour quelqu un. Gagner, captiver, se concilier la bienveillance de quelqu un. Il se dit ordinairement du superieur envers l inferieur. Ce Prince vous honore de sa… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bienveillance — (frz., spr. bĭängwejángß), Wohlwollen; bienveillant (spr. bĭängwejáng), wohlwollend …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bienveillance — (frz. Biängveljangß), Wohlwollen, Gewogenheit; bienveillant (biengweljang), wohlwollend, gewogen …   Herders Conversations-Lexikon

  • bienveillance — Bienveillance, Beneuolentia, Bonus in aliquem animus …   Thresor de la langue françoyse

  • Bienveillance — Sur les autres projets Wikimedia : « Bienveillance », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La bienveillance est la disposition affective d une volonté qui vise le bien et le bonheur d autrui. Le terme est calqué sur le… …   Wikipédia en Français

  • BIENVEILLANCE — s. f. Affection, bonne volonté, disposition favorable envers quelqu un. Se sentir de la bienveillance pour quelqu un. Gagner, captiver, se concilier la bienveillance de quelqu un. Le prince l honore de sa bienveillance. Il a reçu des marques non… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BIENVEILLANCE — n. f. Disposition favorable envers quelqu’un. Se sentir de la bienveillance pour quelqu’un. Gagner, captiver, se concilier la bienveillance de quelqu’un. Son chef l’honore de sa bienveillance. Il a reçu des marques non équivoques de sa… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bienveillance — nf. => Bonté …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”