santoron
(entrée créée par le supplément)
(san-to-ron) s. m.
Nom donné par plaisanterie à un reclus, à un cénobite.
   Le poëte avait l'air d'un rendu ; Comment ! d'un rendu ? d'un hermite, D'un santoron, d'un Santena, LAFONT. Poésies mêlées, LXXI.
   XVIe s.
   Chatemites, cagots, hermites, moines, hypocrites, santorons, RAB. Prognost. Pantagr..
   C'est M. Marty-Laveaux qui, dans son édition des Oeuvres complètes de La Fontaine, t. V, p. 193, a déterminé le vrai sens de santoron dans le vers cité ci-dessus ; jusque-là on y avait vu un nom propre ; c'est le passage de Rabelais qui a mis M. Marty-Laveaux sur la voie. Santoron ou sanctoron est le lat. sanctorum, ainsi employé, soit, comme paraît le croire Cotgrave, parce que l'hypocrite veut être considéré comme unus e sanctorum numero, soit parce qu'il marmotte des prières dans lesquelles revient souvent le mot sanctorum (DE FRÉMERY, Rev. critique, 21 juillet 1877, p. 29). Santena était un officier piémontais qui se retira à la Trappe en 1691.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • santurrón — (Del fr. ant. santoron < lat. sanctorum, de los santos.) ► adjetivo/ sustantivo 1 Se refiere a la persona que exagera los actos de devoción. SINÓNIMO [santucho] 2 Que tiene una devoción hipócrita o falsa. SINÓNIMO gazmoño * * * santurrón, a… …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”