rétif


rétif
rétif, ive
(ré-tif, ti-v') adj.
   Se dit d'un cheval ou autre bête de monture qui refuse d'obéir à celui qui le monte ou qui le conduit.
   Pour lui Phébus est sourd, et Pégase est rétif, BOILEAU Art p. I.
   Fig. Difficile à conduire, à persuader.
   Il y a ....des tempéraments ennemis de toute résistance, des naturels rétifs que la vérité fait cabrer, MOL. l'Av. I, 8.
   Vous êtes rétive aux remèdes, mais nous saurons vous soumettre à la raison, MOL. Méd. m. lui, II, 7.
   Un jeune homme.... Est vain dans ses discours, volage en ses désirs, Rétif à la censure, et fou dans les plaisirs, BOILEAU Art p. III.
   Je ne suis point rétif, point opiniâtre, point amoureux de ma statue ; quand je ne corrige pas, c'est que je ne trouve pas, VOLT. Lett. d'Argental, 27 juill. 1763.
   Substantivement. Faire le rétif.
   Fig. Il se dit des choses qui n'obéissent pas.
   Il y a des enfants en qui la mémoire paresseuse et rétive refuse d'abord tout service, ROLLIN Traité des Ét. I, 3.
   Il [Abel frappé] veut du moins tomber aux pieds de sa famille ; Mais ses genoux rétifs trompent sa volonté, GILB. Mort d'Abel, VIII.
   XIe s.
   Vos cumpagnuns [nous] feruns trestuz restifs [arrêtés, vaincus], Ch. de Rol. XCIII.
   XIIIe s.
   Se un home achate une beste restive, et que le vendeur li dit : ceste beste est restive, et je por restive la vous vens...., Ass. de Jérus. I, 183.
   XVIe s.
   Les Allemans, qui nous desdaignent, seroyent-ils restifs de [lents à] venir à une telle proye ?, LANOUE 23.
   On ne trouve point par escrit qu'ils ayent jamais fait les restifs de combatre, LANOUE 421.
   Un cheval restif et poulsif, MONT. III, 46.
   Prov. restiu ; ital. restio ; du lat. restare, résister, de re, et stare, se tenir debout (voy. stable). On remarquera le sens de rétif dans la Chanson de Roland.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rétif — rétif …   Dictionnaire des rimes

  • rétif — rétif, ive [ retif, iv ] adj. • XIIe; faire restif « forcer à s arrêter » 1080; lat. pop. °restivus, de restare « rester » ♦ Qui s arrête, refuse d avancer (en parlant d une monture). Âne, cheval rétif. ♢ Fig. (Personnes) Difficile à entraîner, à …   Encyclopédie Universelle

  • Rétif — On rencontre ce nom surtout dans le Loir et Cher, mais aussi en Bourgogne (89) et dans l Ouest (44). Il a le même sens que l adjectif correspondant : qui refuse d obéir …   Noms de famille

  • retif — Retif, voyez Restif. Une jeune beste restive et qui rue, Retractus iuuencus et calcitrosus …   Thresor de la langue françoyse

  • RÉTIF — IVE. adj. Qui s arrête ou qui recule au lieu d avancer. Il ne se dit au propre que Des chevaux et autres bêtes de monture. Un cheval rétif. Les mules sont ordinairement rétives et quinteuses.   Il signifie, au sens moral, Difficile à conduire, à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • rétif — adj. => Craintif, Ombrageux …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Retif de la Bretonne — Retif de la Bretonne, s. Restif …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Rétif de la Bretonne — Rétif de la Bretonne, s. Restif de la Bretonne …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Rétif de la Bretonne — (spr. ónn), Nicolas Edm., frivoler franz. Romanschriftsteller, geb. 22. Nov. 1734 zu Sacy, gest. 3. Febr. 1806 zu Paris; Hauptwerk: »Paysan perverti« (4 Bde., 1776). – Vgl. Dühren (1906) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Rétif de la Bretonne — Rétif de la Bretonne, Nicolas Edme, mit dem Beinamen Rousseau du ruisseau, geb. 1734 zu Sacy, war anfangs Buchdrucker u. schrieb dann über 200 schmutzige und bizarre Romane, setzte auch mitunter lange Stellen, ohne Manuscript dazu zu brauchen,… …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.