revomir
(re-vo-mir) v. a.
   Vomir ce qu'on avait déjà vomi. Ce chien a avalé ce qu'il avait vomi, et il l'a revomi.
   Vomir ce qu'on avait avalé. Il a revomi son dîner. Ceux qui prennent médecine lorsque la lune est sous ces constellations, sont en danger de la revomir, Logique de Port-Royal (qui combat cette superstition), p. 4.
   Vomir de nouveau. En se levant il vomit, un peu plus tard il revomit.
   Rejeter ce qui a été reçu, englouti.
   [Charybde] Et puis trois fois le revomit Vers le ciel, lequel en frémit, SCARR. Virg. III.
   L'autre [Charybde], dans sa soif renaissante, Engloutit la mer mugissante, Qu'elle revomit à l'instant, LAMOTTE Odes, t. I, p. 324, dans POUGENS.
   Fig.
   Combien d'hôpitaux ruinés revomissaient leurs pauvres à la charge publique !, SAINT-SIMON 233, 261.
   Fig. Rendre gorge, restituer par force.
   Ce fut là [Brihuega où il fut fait prisonnier] où Stanhope, si triomphant dans Madrid, revomit les tapisseries du roi d'Espagne qu'il avait prises dans son palais, SAINT-SIMON t. VIII, p. 435, édit. CHÉRUEL..
   Wallon, rivômi ; du lat. revomere, de re, et vomere, vomir.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • revomir — [ʀ(ə)vɔmiʀ] v. tr. ÉTYM. 1213; de re , et vomir. ❖ 1 (En parlant de la mer). Rejeter ce qui avait été englouti. || Épaves que l océan a revomies sur la grève. 2 (1538). Vomir de nouveau. (1662). Rejeter par un vomissement …   Encyclopédie Universelle

  • revomir — Revomir, Reuomere, voyez Vomir …   Thresor de la langue françoyse

  • revomir — Revomir. v. act. Vomir ce qu on a avalé. Il revomit son disner. dés qu il a pris un boüillon il le revomit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • REVOMIR — v. a. Vomir ce qu on a avalé. Il revomit son dîner. Dès qu il a pris un bouillon, il le revomit.   Il signifie aussi, Vomir de nouveau. En se levant, il vomit ; une heure après, il revomit. REVOMI, IE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • REVOMIR — v. tr. Vomir ce qu’on vient d’avaler. Dès qu’il a pris un bouillon, il le revomit. Il signifie aussi Vomir de nouveau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dégorger — [ degɔrʒe ] v. <conjug. : 3> • 1299 se dégorger; « dire, exprimer; chanter, parler » a. fr.; de dé et gorge I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire sortir de soi (un liquide, etc.). ⇒ déverser, évacuer. Égout qui dégorge de l eau sale. Fig. Cinq ou six rues « …   Encyclopédie Universelle

  • intarissablement — [ ɛ̃tarisabləmɑ̃ ] adv. • 1834; de intarissable ♦ D une manière intarissable. Il répète intarissablement la même chose. ⇒ inlassablement. ● intarissablement adverbe De façon intarissable. intarissablement [ɛ̃taʀisabləmɑ̃] adv …   Encyclopédie Universelle

  • re- — ♦ Élément, du lat. re (var. ré, r devant voyelle) indiquant un mouvement en arrière, qui exprime : le fait de ramener en arrière (rabattre, recourber), le retour à un état antérieur (refermer, rhabiller), la répétition (redire …   Encyclopédie Universelle

  • vomir — [ vɔmir ] v. tr. <conjug. : 2> • fin XIIe; lat. pop. °vomire, class. vomere 1 ♦ Rejeter par la bouche de manière spasmodique. ⇒ régurgiter, rendre (cf. fam. Aller au renard). « Malade, il vomit dans l évier tripes, bile, boyaux, mais… …   Encyclopédie Universelle

  • r- — re , ré élément, du lat. re, indiquant un mouvement en arrière, exprimant la répétition (redire), le renforcement (revivifier, renfoncement), le retour en arrière ou à un état antérieur (revenir, revisser). ⇒RE , RÉ , R , préf. Préf. qui, associ …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”