renvoi
(ran-voi) s. m.
   Envoi d'une chose à la personne qui l'avait envoyée. Renvoi de marchandises.
   Chevaux de renvoi, voitures de renvoi, chevaux, voitures qui s'en retournent ou qui devaient s'en retourner à vide.
   Renvoi du son, des paroles par l'écho, leur répercussion.
   Terme de serrurerie. Tringle qui sert à transmettre le mouvement d'un cordon de sonnette.
   Action de congédier. Le renvoi des troupes. Le renvoi d'un ministre.
   Il se dit aussi pour répudiation.
   Je ne me persuaderai jamais que ni Burrhus ni Sénèque aient approuvé le renvoi d'Octavie, DIDER. Claude et Nér. I, 68.
   Action de renvoyer une proposition, une demande à ceux qui doivent l'examiner. L'assemblée a ordonné le renvoi dans les bureaux.
   Terme de jurisprudence. Action de renvoyer une partie, une affaire devant tel ou tel juge. Arrêt de renvoi. Le renvoi d'un procès.
   Ajournement, remise. On a demandé le renvoi de la discussion au lendemain.
   Marque qui, dans un livre, adresse le lecteur à une marque pareille placée hors du texte, et sous laquelle il doit trouver une citation, une explication, etc.
   Avertissement qui indique qu'on trouvera à une autre page du même livre la suite de ce qui est interrompu, ou qui, dans un dictionnaire, indique les rapports de différents articles.
   Les renvois [dans l'Encyclopédie] indiquent visiblement les impiétés des derniers volumes : au mot arithmétique voyez fraction ; au mot astre voyez lune...., VOLT. Lett. d'Alembert, 19 oct. 1764.
   Les renvois dans ce dictionnaire [Encyclopédie] ont cela de particulier, qu'ils servent principalement à indiquer la liaison des matières ; au lieu que, dans les autres ouvrages de cette espèce, ils ne sont destinés qu'à expliquer un article par un autre, D'ALEMB. Disc. prélim. Encycl. Oeuv. t. I, p. 244, dans POUGENS..
10°   La marque qui, dans un acte, dans un écrit, indique qu'une addition est écrite en marge ou au bas de la page, et qu'il faut la joindre au texte.
   Noailles se mit à vouloir faire la lettre de M. le duc d'Orléans au roi d'Espagne ; au bout de quelques mots, pauses longues et un peu de conversation, puis une ligne ou deux et pause encore, puis ratures et renvois, SAINT-SIMON 447, 246.
   L'addition même. Un renvoi parafé.
11°   Terme de musique. Signe qui, correspondant à un signe semblable, indique qu'il faut revenir à l'endroit où ce dernier est placé.
12°   Synonyme d'éructation.
   XVIe s.
   Telle aposteme se termine quelquesfois par delitescence, c'est à dire par renvoy occult en autre partie, PARÉ VI, 8.
   Le renvoy qu'ilz [les sept sages] feirent du tripié [attribué par la pythie au plus sage], quand ilz le refuserent tous, AMYOT Solon, 7.
   Les Athéniens s'en retournerent fort mal contens de ce renvoy, AMYOT Cimon, 31.
   Tant y a, que Alexandre fut bien mal content de ce second renvoy [message], AMYOT Alex. 63.
   Qu'est-ce aultre chose [la philosophie conseillant de sortir de la vie pour échapper aux maux] qu'une confession de son impuissance et un renvoi non seulement à l'ignorance, mais à la stupidité mesme, au non sentir et au non estre ?, MONT. II, 221.
   Re..., et envoi.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • renvoi — [ rɑ̃vwa ] n. m. • faire renvoy « avoir recours » 1396; de renvoyer ♦ Action de renvoyer; son résultat. 1 ♦ Dr. Le fait de porter une affaire devant un autre juge (que celui qui en était saisi). Demande de renvoi. ⇒ déclinatoire. Renvoi pour… …   Encyclopédie Universelle

  • renvoi — ren·voi /ren vȯi/ n [French, act of sending back, reference, from Middle French, from renvoyer to send back]: the reference of a matter involving a conflict of laws to the law of the foreign jurisdiction involved including reference to the… …   Law dictionary

  • Renvoi — bezeichnet im internationalen Privatrecht die Verweisung auf das Recht eines Staates einschließlich seines eigenen IPR. Er ist in Deutschland in Art. 4 Abs. 1 S. 1 EGBGB geregelt. Literatur Michael Sonnentag: Der Renvoi im Internationalen… …   Deutsch Wikipedia

  • Renvoi —   [rãwo a; französisch, eigentlich »Rücksendung«] der, , im internationalen Privatrecht die Rückverweisung. * * * Ren|voi [rã vo̭a], der; [frz. renvoi, zu: renvoyer = zurückschicken] (Wirtsch.): Rücksendung …   Universal-Lexikon

  • Renvoi — (fr., spr. Rangwoa), 1) die Zurücksendung; 2) Verabschiedung; 3) die Nach u. Rückweisung in Büchern, bei Planzeichnungen; 4) so v.w. Rencontre. Daher Renvoyiren, zurücksenden, fortschicken, abdanken …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Renvoi — (franz., spr. rangwŭā, »Rücksendung«), in Schriften, Noten etc. Hinweisung auf eine andre Stelle, Verweisung; Zeichenerklärung, »Erläuterung« auf Krokis, Plänen etc …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Renvoi — (rangwoa), frz., Rücksendung; Verabschiedung …   Herders Conversations-Lexikon

  • RENVOI — s. m. Envoi d une chose à la personne qui l avait envoyée. Renvoi de marchandises. Renvoi d une lettre de change. Le renvoi d un présent.   Chevaux de renvoi, voitures de renvoi, etc., Les chevaux et les voitures qui s en retournent ou qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RENVOI — n. m. Action de renvoyer. Renvoi de marchandises. Renvoi d’une lettre de change. Le renvoi d’un présent. Le renvoi du son, des paroles par l’écho, Leur répercussion. RENVOI se dit spécialement de l’Action de renvoyer une demande, une proposition …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Renvoi — In Conflict of Laws, renvoi (from the French, meaning send back or to return unopened ) is a subset of the choice of law rules and it is potentially to be applied whenever a forum court is directed to consider the law of another state.The… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”