renverser
(ran-vèr-sé) v. a.
   Mettre à l'envers, mettre en bas ce qui était en haut. Les milieux de l'oeil que le rayon traverse renversent sur la rétine l'image de l'objet.
   Fig. Renverser le verre, défendre de boire.
   Mon Esculape a renversé mon verre ; Plus de gaîté ! mon front se rembrunit, BÉRANG. Malade..
   Renverser sens dessus dessous, ou, simplement, renverser, retourner quelque chose de manière que ce qui était en haut soit en bas, et réciproquement.
   Terme de manége. Renverser un cheval, le faire pencher fortement en arrière, pour qu'il change de pied.
   Transposer. Renverser un accord. Renverser les termes d'un rapport. Renverser une fraction.
   Saint Augustin disait : celui-là sait bien vivre, qui sait bien prier ; et je dis en renversant la proposition : celui-là sait bien prier qui sait bien vivre, BOURDAL. Pens. t. II, p. 94.
   Déranger, confondre l'arrangement des choses. Il a renversé tous mes papiers.
   Ce mage, qui d'un mot renverse la nature, N'a choisi pour palais que cette grotte obscure, CORN. l'Illus. com. I, 1.
   La stabilité d'un si bel ordre [du monde] ....Dieu en renversant dans des occasions éclatantes cet ordre qui...., BOSSUET Hist. II, 1.
   Venait-il renverser l'ordre des éléments ? Sur ses antiques fondements Venait-il ébranler la terre ?, RAC. Ath. I, 4.
   Renversez ce mauvais ordre qui accable les bons, qui récompense le vice, FÉN. Tél. XII.
   Les hommes ont devant eux des terres immenses qui sont vides et incultes, et ils renversent le genre humain pour un coin de cette terre si négligée, FÉN. Exist. 11.
   Cet effort [de se contraindre] lui renversa la santé, qui depuis fut toujours languissante, SAINT-SIMON 4, 62.
   Tout cela renverse également les idées de l'honneur, celles de la morale et celles de la religion, MONTESQ. Esp. XXIX, 16.
   Renverser l'esprit de quelqu'un, à quelqu'un, lui troubler l'esprit, lui inspirer des idées fausses ou mauvaises.
   On dit dans un sens analogue : renverser la tête, la cervelle. Cet événement lui a renversé la cervelle.
   Demandez.... ce que c'est que d'avoir affaire à des bas Bretons ; il n'y a point de tête qui n'en soit renversée, SÉV. à Moulceau, 1er mars 1684.
   Faire tomber une personne ou une chose.
   Ils renversèrent sur eux [les ennemis] une machine qui, tombant avec un grand fracas, écrasa tout ce qu'elle rencontra, PERROT D'ABLANCOURT Tacite, Hist. III, 4.
   La province fut désolée par une tempête qui renversa les blés, PERROT D'ABLANCOURT ib. Ann. XVI, 4.
   Qu'elle même [Rome] sur soi renverse ses murailles, CORN. Hor. IV, 5.
   Il voulut reculer, et il tomba à la renverse sur un homme qui était derrière lui, et le renversa lui et son siége sur le malheureux Ragotin, qui fut renversé sur un autre, qui fut aussi renversé sur un troisième, et ainsi de suite jusqu'où finissaient les siéges, dont une file entière fut renversée comme des quilles, SCARR. Rom. com. II, 17.
   Il livra l'idole de Bel en la puissance de Daniel, qui la renversa et son temple, SACI Bible, Daniel, XIV, 21.
   Le ciel et la terre peuvent être renversés sans l'entraîner [le sage imaginaire] dans leur chute, LA BRUY. XI.
   Ces regards puissants et terribles qui pouvaient convertir il n'y a qu'un moment des disciples infidèles, ou renverser des sacriléges au jardin des Oliviers, sont éteints, MASS. Carême, Passion..
   Souza faisait renverser toutes les pagodes sur les côtes du Malabar ; et l'on égorgeait inhumainement les malheureux Indiens qui allaient pleurer sur les ruines de leurs temples, RAYNAL Hist. phil. I, 24.
   Dans ce jour glorieux.... Que d'époux sont tombés ! que de fils ne sont plus ! Elles cherchent en vain leurs restes confondus ; La foudre a renversé la force, la jeunesse, MASSON Helvét. VI.
   Terme de guerre. Renverser les travaux des ennemis, les abattre, les combler, etc.
   Renverser un corps de troupes, le mettre en déroute. Notre aile droite renversa l'aile gauche des ennemis.
   Renverser un corps de troupes sur un autre, le faire reculer de manière que, tombant sur un autre corps, il le mette en désordre et l'entraîne dans sa déroute.
   Nos sentinelles sont renversées sur leurs postes, les postes sur leurs bataillons, les bataillons sur la division, SÉGUR Hist. de Nap. IX, 2.
   Fig. Faire tomber ce que l'on compare à des choses debout.
   Il n'y aurait véritablement point d'apparence qu'un particulier fît dessein de réformer un État, en y changeant tout dès les fondements, et en le renversant pour le redresser, DESC. Méth. II, 2.
   ....vous qui renversez les lois de la nature, Qui, barbare, aux défunts niez la sépulture, ROTR. Antig. V, 5.
   Ne vous mettez pas en peine, je vous réponds de renverser tout cet obstacle, et j'y vais travailler de ce pas, MOL. Fourber. II, 1.
   Nous avons préparé un bon nombre de batteries pour renverser ce dessein ridicule, MOL. Pourc. I, 3.
   Nos jugements sur les apparences sont si souvent renversés, que je m'étonne qu'on ne s'en désaccoutume point, SÉV. 10 août 1680.
   Dieu me garde de tout ce qui pourrait renverser une si bonne philosophie [la résignation à la Providence] !, SÉV. 24 juill. 1689.
   Les novateurs ne trouvant point de plus fort rempart contre toutes leurs nouveautés que la sainte autorité de l'Église, ils ont été obligés de la renverser, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Les livres sacrés des Romains, où Numa auteur de leur religion en avait écrit les mystères, ont péri par les mains des Romains mêmes, et le sénat les fit brûler comme tendants à renverser la religion, BOSSUET Hist. II, 14.
   La Providence autant attachée à lui conserver la vie qu'à renverser sa puissance, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Déjà plus d'une fois.... Le Bosphore m'a vu.... chassant les Romains de l'Asie étonnée, Renverser en un jour l'ouvrage d'une année, RAC. Mithr. III, 1.
   [Les pythagoriciens] avaient fait de si grands progrès dans cette science [l'astronomie], qu'ils osèrent renverser les sentiments reçus de tout le monde sur l'ordre de la nature, ROLLIN Hist. anc. XXVII, 2.
   On présente d'abord des requêtes ; on expose des griefs ; on finit par renverser le trône, VOLT. Moeurs, 128.
   Il est certain que, si quelqu'un eût pu renverser l'empire des Persans et des Turcs, et passer ensuite en Italie, c'était Charles XII, VOLT. Charles XII, 3.
   Renverser une entreprise sur son auteur, la faire tourner à sa ruine.
   L'ordre mal concerté, l'occasion mal prise Peuvent sur son auteur renverser l'entreprise, CORN. Cinna, I, 1.
   Voyez si de nouveau vous le pourrez dompter, Et renverser sur lui ce qu'il ose attenter, CORN. Att. IV, 7.
   Fig. Renverser un homme, lui faire perdre la position, le rang qu'il occupe.
   [ô Dieu] Que de ton bras la force les renverse [les méchants] !, RAC. Esth. III, 3.
   Il ne faut qu'une injure faite à un citoyen pour soulever tout le peuple ; et le tyran est renversé : Hipparque et Hippias en sont la preuve, CONDILL. Hist. anc. Lois, ch. 6.
   Fig. Causer stupéfaction, trouble, découragement. Cette nouvelle le renversa.
   La tête tourne à nos pauvres ennemis ; la vue de M. de Turenne les renverse, SÉV. 12 juin 1675.
10°   Terme de marine. Synonyme, aujourd'hui inusité, de transborder.
   Ancien terme de marine. Mettre à la bande pour espalmer. à cause que la galère était renversée, Comptes des dépenses, 1641, dans JAL.
11°   V. n. Être renversé, tomber.
   Je comprends que vous n'oseriez demander des nouvelles de votre grande dépense ; c'est une machine à quoi il ne faut pas toucher, de peur que tout ne renverse, SÉV. 21 août 1680.
12°   Se renverser, v. réfl. Tomber ou se jeter à la renverse. Le cheval, en se cabrant, se renversa sur son cavalier.
   Mettre son corps à la renverse. Il y a de certains sauts périlleux où l'on se renverse pour les faire.
   En se renversant dans le fauteuil où elle était assise, MARIV. Pays. parv. part. 2.
   Elles se renversaient sur leurs chaises en levant les yeux et les mains au ciel, GENLIS Ad. et Théod. t. I, p. 270, dans POUGENS.
   Vous êtes assis sur des selles de mamelouks.... au moindre faux mouvement, le pommeau élevé de la selle vous crève la poitrine ; et, si vous vous renversez en arrière, le haut rebord de la selle vous brise les reins, CHATEAUBR. Itin. 1re part..
   Se renverser sur le dos, se renverser en arrière, ou, simplement, se renverser, se mettre, se coucher sur le dos.
   Être infléchi.
   Sa tête [du paon] et son cou se renversent noblement en arrière, BUFF. Ois. t. IV, p. 3.
13°   Terme de chirurgie. Se renverser, se dit d'un organe qui éprouve le renversement.
14°   Être transposé. Les termes de cette proposition peuvent se renverser.
   Il est à remarquer que les accords de cette gamme ne se renversent point, GRÉTRY Méth. pour préluder, leçon 2.
15°   Se jeter réciproquement par terre. Les deux athlètes se sont renversés au premier choc.
16°   En parlant de corps de troupes, reculer en désordre. La première ligne des ennemis se renversa sur la seconde.
17°   Être jeté bas. La table s'est renversée.
   Granger : Ah ! Pierre Paquier, le monde s'en va renverser. - Paquier : Tant mieux ; car autrefois j'entendais dire la même chose que tout était renversé ; or, si l'on renverse aujourd'hui ce qui était renversé, c'est le remettre en son sens, CYR. DE BERG. Péd. joué, I, 2.
   Temple, renverse-toi ; cèdres, jetez des flammes, RAC. Ath. III, 7.
   Fig.
   C'est cette douleur [de la pénitence] qui a apaisé Dieu sur les Ninivites.... Dieu les menaçait de les renverser, et ils se sont renversés eux-mêmes, en détruisant par les fondements toutes leurs inclinations corrompues, BOSSUET Sermons, Satisfaction, I.
18°   Être troublé, bouleversé.
   Je ne suis pas bien maître de moi et mon esprit se renverse, quand je songe que...., VOIT. Lett. 69.
   XIVe s.
   Comment les boyaux [du cochon] seront renversés pour laver, Ménagier, II, 5.
   XVe s.
   Là eut en celle journée grand enchas et dur, et maint homme renversé, FROISS. I, I, 327.
   Et le pillard renversa là devant l'autel, qui mourut là de male mort, FROISS. II, II, 215.
   XVIe s.
   Aegeus tout soudain la recognut [une bague], et incontinent renversa la couppe où estoit le poison, AMYOT Thés. 14.
   Il donnoit audience estant assis en une chaire à dossier renversé en arriere, AMYOT Rom. 41.
   Les chevaulx le renverserent avec son chariot près de la porte que l'on appelle maintenant Ratumene, AMYOT Publ. 26.
   L'autre luy renversa la teste en arriere en le tenant par les cheveux, AMYOT Pélop. 66.
   Voyant tant de milliers d'hommes fouillans en la terre, et renversans ce champ...., AMYOT Pomp. 11.
   On luy peult renverser [rétorquer] sa raison en luy alleguant que...., AMYOT Com. discern. le flat. 31.
   Les excessives chaleurs et les grands bruits souvent renversent et font tourner les vins, O. DE SERRES 228.
   Tu regardes la mer, et vois en seureté De mille tourbillons son onde renversée, DU BELLAY VI, 12, verso..
   Et quand le blanc des yeux renverser je leur vois, DU BELLAY VI, 28, recto..
   Renversez [couchés] dans la plume, nous...., MONT. I, 91.
   L'ennemy, aprez les avoir renversez, s'amusant à les poursuyvre, MONT. I, 341.
   La morsure d'un chien malade estonne et renverse toutes ses facultez, MONT. II, 300.
   Re..., et envers 2 ; bourg. renvarsé. On disait aussi reverser, dans un sens analogue.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • renverser — [ rɑ̃vɛrse ] v. tr. <conjug. : 1> • 1280; de re et a. fr. enverser, de envers 1 ♦ Mettre de façon que la partie supérieure devienne inférieure. Renverser un seau pour grimper dessus. Renverser son bateau. ⇒ chavirer, dessaler. 2 ♦ Disposer… …   Encyclopédie Universelle

  • renverser — Renverser. v. act. Mettre par terre, jetter par terre. Il renversa la table, le buffet &c. renverser un bastiment, une maison. le vent a renversé les plus grands arbres. On dit en termes de guerre. Renverser les travaux des ennemis, pour dire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • renverser — Renverser, Invertere. Renverser tout et gaster, Omnia vertere, Percellere. Renverser abolir et destruire, Interuertere. Renverser quelque affaire ce que dessus dessoubs, Negotium aliquod inuertere, Peruertere, Omnia miscere, Subuertere, Euertere …   Thresor de la langue françoyse

  • RENVERSER — v. a. Jeter par terre, faire tomber une personne, une chose. Il renversa la table, le buffet, la bouteille, les plats, etc. Renverser un bâtiment, un mur, une maison. Le vent renversa de très grands arbres. On a fait jouer la mine pour renverser… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RENVERSER — v. tr. Mettre à bas, faire tomber une personne, une chose. Renverser une chaise, une table. Renverser un mur, une maison. Renverser son verre sur la table. La table s’est renversée. Le cheval, en se cabrant, se renversa sur son cavalier. Fig.,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • renverser — vt. ; mettre en désordre, déranger (qc.), bouleverser ; culbuter, basculer ; tourner, chavirer, mettre sens dessus dessous : ranvarsâ (Aix.017b, Albanais.001c, Morzine.081, Saxel.002), ranvèrsâ (Cordon), ranvèssâ (Samoëns), rêvarsâ (001b),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Renverser la charge de la preuve (sophisme) — Pour les articles homonymes, voir Renverser la charge de la preuve. Renverser la charge (ou le fardeau) de la preuve est un sophisme qui consiste à demander à des interlocuteurs de prouver qu une affirmation, normalement hors du commun, est… …   Wikipédia en Français

  • Renverser le fardeau de la preuve — Renverser la charge de la preuve Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Renverser la charge de la preuve, un sophisme en philosophie. Renverser la charge de la preuve, un aspect du droit civil …   Wikipédia en Français

  • Renverser la vapeur — ● Renverser la vapeur changer le sens de marche d une locomotive à vapeur pour l arrêter rapidement ; adopter une conduite contraire à celle qu on suivait auparavant …   Encyclopédie Universelle

  • Renverser la charge de la preuve — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Renverser la charge de la preuve, un sophisme en philosophie. Renverser la charge de la preuve, un aspect du droit civil. Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”