rebuté


rebuté
rebuté, ée
(re-bu-té, tée) part. passé de rebuter.
   Rejeté avec dureté.
   Éraste : Encore rebuté ? - Gros-Réné : Jamais ambassadeur ne fut moins écouté, MOL. Dépit amour. IV, 2.
   Une femme chananéenne et idolâtre lui arrache [à Jésus], pour ainsi dire, quoique rebutée, la guérison de sa fille, BOSSUET Hist. II, 6.
   Un amant toujours rebuté par sa maîtresse, VOLT. Comm. Corn. Rem. Cinna, III, 1.
   Repoussé, dédaigné, en parlant de choses.
   L'oeil humide de pleurs par l'ingrat rebutés, RAC. Phèdre, III, 3.
   Mis au rebut.
   Il en renvoie cinq ou six [navires] à Goa, chargés de marchandises rebutées à Canton, RAYNAL Hist. phil. I, 30.
   Décourage, dégoûté.
   Pour M. de Grignan, le voilà rebuté d'écrire pour le reste de sa vie, SÉV. 6 oct. 1675.
   Celui [Alexandre] que les déserts, les fleuves et les montagnes n'étaient pas capables d'arrêter, fut contraint de céder à ses soldats rebutés qui lui demandaient du repos, BOSSUET Hist. III, 5.
   Après Pertharite, M. Corneille, rebuté du théâtre, entreprit la traduction en vers de l'Imitation de Jésus-Christ, FONTEN. Vie de Corn..
   Il se dit de troupes que la résistance de l'ennemi dégoûte du combat.
   Leurs troupes étaient rebutées, mais les officiers y témoignaient une valeur extrême, PELLISSON Lett. hist. t. III, p. 145.
   Tout blessé qu'il était, voyant les troupes du roi rebutées [à la bataille de Chiari], et le maréchal de Villeroi ne donnant point d'ordre, il [Catinat] fit la retraite, VOLT. Louis XIV, 18.
   Il se dit des animaux excédés.
   Nous arrivâmes ici, nos chevaux rebutés, nos gens tout trempés, mon carrosse rompu, SÉV. 31 mai 1680.
   Terme de fauconnerie. Oiseau rebuté, qui a perdu son courage et qui ne veut plus voler.
   Qui ne veut plus d'une chose.
   Les faux prophètes cessèrent sous le second temple ; le peuple, rebuté de leurs tromperies, n'était plus en état de les écouter, BOSSUET Hist. II, 5.
   Les Juifs rebutés de ces séducteurs qui avaient si souvent causé leur ruine...., BOSSUET ib. II, 9.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rebuté — Rebuté, m. C est repoulsé, et est composé de Re, qui signifie aussi arriere, Retro, et buter qui signifie poulser, Pellere, dont le Languedoc, Provençal et nations voisines usent communéement, mais le François dit Bouter, partant Rebuté est… …   Thresor de la langue françoyse

  • rebuté — Rebuté, [rebut]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rebute — (re bu t ) s. f. Synonyme, en quelques provinces, de batardeau. •   Il [le propriétaire d un canal] en répondra, si on prouve que le cours des eaux était arrêté ou intercepté par des rebutes ou autres obstacles, CAPPEAU Compagnie des Alpines, Aix …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • rebute — re·bute …   English syllables

  • rebute — rə̇ˈbu̅e̅t, bœ̅t, byüt noun ( s) Etymology: Middle English, from rebuten to rebut Scotland : rebuff …   Useful english dictionary

  • de rebute — lunf. Admirable (Anón. 3) notable (AD), igual que De bute …   Diccionario Lunfardo

  • misho de rebute — lunf. Más pobre que las ratas; en un estado indecible de miseria (AD); muy pobre (AD) …   Diccionario Lunfardo

  • ebuté — rebuté …   Dictionnaire des rimes

  • rebuter — [ r(ə)byte ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1215; de re et but, proprt « repousser, écarter du but » 1 ♦ Vieilli ou littér. Repousser (qqn) avec dureté ou avec mépris. « il me rebuta rudement » (Pascal). 2 ♦ Vx Jeter, refuser (cf. Mettre au… …   Encyclopédie Universelle

  • rebuter — (re bu té) v. a. 1°   Rejeter avec dureté. •   Je lui demandai s ils ne décideraient pas formellement que la grâce est donnée à tous, afin qu on n agitât plus ce doute ; mais il me rebuta rudement, et me dit que ce n était pas là le point, PASC.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.