ravisement
(ra-vi-ze-man) s. m.
Action de se raviser.
   XVIe s.
   Soit que la vérité naisse ez mains de son adversaire, soit qu'elle naisse en luy mesme par quelque radvisement, MONT. I, 167.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ravisement — [ʀavizmɑ̃] n. m. ÉTYM. 1863, Sainte Beuve; de (se) raviser. ❖ ♦ Rare. Le fait de se raviser. || Un brusque ravisement …   Encyclopédie Universelle

  • RAVISEMENT — n. m. Action de se raviser. Par un ravisement soudain, il accorda ce qu’il avait d’abord refusé. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • raviser (se) — ⇒RAVISER (SE), verbe pronom. réfl. Changer d avis, revenir sur sa décision, sur une promesse. Vous m avez dit qu elle n avait plus rien; puis vous avez semblé vous raviser et me faire entendre qu elle était encore riche (SAND, Meunier d Angib.,… …   Encyclopédie Universelle

  • raviser — (se) [ ravize ] v. pron. <conjug. : 1> • v. 1330; raviser « examiner attentivement » 1167; de re et aviser ♦ Changer d avis, revenir sur sa décision, sa promesse. ⇒ se dédire. Il semblait décidé mais il s est ravisé au dernier moment.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”