ravaudé
ravaudé, ée
(ra-vô-dé, dée) part. passé de ravauder.
Des bas ravaudés.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ravaudé — Ravaudé, Ravaudée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ravauder — [ ravode ] v. tr. <conjug. : 1> • ravaulder 1530; de ravault « diminution de valeur », var. de raval → ravaler ♦ Vieilli Raccommoder à l aiguille (le plus souvent des vieux vêtements). ⇒ rapiécer, repriser. Ravauder des bas. Ravauder des… …   Encyclopédie Universelle

  • ravaudeur — ravaudeur, euse [ ravodɶr, øz ] n. • 1530; de ravauder ♦ Personne qui ravaude. ⇒ raccommodeur, 1. stoppeur. ● ravaudeur, ravaudeuse nom Vieux. Personne qui ravaude des vêtements. ⇒RAVAUDEUR, EUSE, subst. A. Personne qui ravaude. Alors, Madame… …   Encyclopédie Universelle

  • RAVAUDER — v. a. Raccommoder de méchantes hardes à l aiguille. Ravauder des bas, une veste, un caleçon, etc.   Il s emploie souvent absolument. Elle s occupe à ravauder tout le long du jour. Elle gagne sa vie à ravauder.   Il signifie figurément, Tracasser… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ravaudage — [ ravodaʒ ] n. m. • 1553; de ravauder 1 ♦ Action de ravauder; son résultat. ⇒ raccommodage, rapiéçage, reprise. Faire du ravaudage. 2 ♦ Fig. Travail grossier, réparation sommaire (⇒ rafistolage); ouvrage fait de pièces et de morceaux. ● ravaudage …   Encyclopédie Universelle

  • ravauder — RAVAUDER. v. n. Raccommoder de meschantes hardes à l aiguille. Elle s amuse à ravauder tout le long du jour. elle ravaude tousjours à quelque chose. Il signifie aussi Tracasser dans une maison, s occuper a ranger des hardes, des meubles. Il n a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ravauder — (ra vô dé) v. a. 1°   Raccommoder à l aiguille.    Ravauder des bas, les raccommoder en mettant soit des talons, soit des pieds tout entiers. Pour la couture en travers des mailles, la maille est refaite à l aiguille ; pour celle dans la longueur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MYTHE - Mythos et logos — Avant l’âge classique de la Grèce, à l’âge qu’on appelle «archaïque», le mythos et le logos qualifié de hiéros ne s’opposent pas. L’un et l’autre semblent avoir désigné un «récit sacré» concernant les dieux et les héros. Les sanctuaires officiels …   Encyclopédie Universelle

  • guenille — [ gənij ] n. f. • 1664; « chiffon » 1611; gnippe 1605; dial. Ouest, altér. possible de guenipe (→ nippe), p. ê. rad. guen « eau, boue », du gaul. °wadana « eau » 1 ♦ Au plur. Vêtement en lambeaux. ⇒ haillon, hardes, loque, nippe. Une vieille… …   Encyclopédie Universelle

  • vieillerie — [ vjɛjri ] n. f. • 1680; de vieil, vieux I ♦ Une, des vieilleries. 1 ♦ Objet vieux, démodé, usé. ⇒ antiquaille, friperie. Un tas de vieilleries. 2 ♦ (1718) Abstrait Idée, conception rebattue, usée. « ce que l on nous donne pour des découvertes… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”