présenter


présenter
(pré-zan-té) v. a.
   Mettre devant une personne. Présenter un fauteuil. Présenter à boire.
   Quelquefois à l'autel Je présente au grand prêtre ou l'encens ou le sel, RAC. Athal. II, 7.
   M. de Toureil est venu ici présenter le Dictionnaire de l'Académie au roi et à la reine d'Angleterre, à Monseigneur et aux ministres, RAC. Lett. à Boileau, 41.
   C'était une superstition ancienne, comme elles le le sont toutes, de présenter aux dieux ce qu'on avait de plus cher et de plus noble, VOLT. Mél. litt. Fragm. d'une lettre..
   Les Grecs sont persuadés que les hommages que l'on rend aux dieux leur sont plus agréables quand ils sont présentés par la jeunesse et la beauté, BARTHÉL. Anach. ch. 34.
   Là [à la cour] tout le monde sert ou veut servir : l'un présente la serviette, l'autre le vase à boire, P. L. COUR. Simple discours..
   Fig.
   Un homme [Cromwell].... qui ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance, mais au reste si vigilant et si prêt à tout, qu'il n'a jamais manqué les occasions qu'elle lui a présentées, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Présenter la main à quelqu'un, lui tendre la main pour l'aider à marcher, ou pour serrer la sienne.
   Cependant aucun d'eux à vos yeux ne se montre, Qu'on ne vous voie en hâte aller à sa rencontre, Lui présenter la main...., MOL. Mis. II, 5.
   Présenter la main, le bras à une femme, offrir de lui donner la main, le bras pour la mener.
   Présenter des lettres de créance, les remettre à la personne près de laquelle on est accrédité.
   Présenter une lettre de change, l'exhiber à celui qui doit la payer.
   Présenter un placet, une requête, une pétition à quelqu'un, supplier quelqu'un par un placet, par une requête, etc.
   C'est un placet, Monsieur, que je voudrais vous lire, Et que, dans la posture où vous met votre emploi, J'ose vous conjurer de présenter au roi. - Hé ! Monsieur, vous pouvez le présenter vous-même, MOL. les Fâch. III, 2.
   Présenter des lettres au sceau, porter des lettres au sceau, afin qu'elles y soient scellées.
   Présenter des lettres patentes à la cour impériale, y porter des lettres patentes, afin qu'elles y soient enregistrées.
   Présenter les armes, porter le fusil en avant, en signe d'honneur et de déférence.
   Terme de manége. Présenter la gaule, se dit d'un honneur que le palefrenier rend aux personnes qui viennent voir des chevaux.
   Fig. Il se dit des choses qui présentent, c'est-à-dire dans lesquelles on trouve, on discerne. Cette affaire présente de grands avantages.
   J'ai pris sans étude et sans choix les premières paroles que me présente l'Ecclésiaste, BOSSUET Duch. d'Orl..
   Qui l'eût dit, qu'un rivage à mes voeux si funeste Présenterait d'abord Pylade aux yeux d'Oreste ?, RAC. Andr. I, 1.
   Fallait-il dans l'exil chercher des corrupteurs ? La cour de Claudius, en esclaves fertile, Pour deux que l'on cherchait, en eût présenté mille, RAC. Brit. I, 2.
   Cela présente des difficultés, des inconvénients, des difficultés, des inconvénients s'opposent à cela.
   Ce mot, ce passage présente un double sens, il est susceptible de deux interprétations différentes.
   Introduire en présence de.
   Deux de mes compagnons qui l'amènent ici Vous vont le présenter et l'étrangère aussi, ROTR. Antig. IV, 2.
   Et qui présentera ma fille à son époux ?, RAC. Iphig. III, 1.
   Présenter une personne à une autre, la lui faire connaître par son nom.
   Présenter quelqu'un dans une maison, l'y introduire, lui en procurer l'accès.
   Il se dit aussi de la cour où l'on introduit quelqu'un.
   Mme de Richelieu commence à sentir les effets de sa dissipation ; les ressorts s'affaiblissent visiblement, elle présente tout le monde, et ne dit plus ce qui convient à chacun, SÉV. 418.
   Présenter un enfant au baptême, le porter à l'église où il doit être baptisé.
   On fait baptiser le nouveau-né ; les deux amants le présentent, J. J. ROUSS. Ém. V.
   On dit de même : présenter un enfant à l'officier de l'état civil.
   Présenter le corps à la paroisse, porter un mort à la paroisse, avant de le conduire au cimetière.
   Anciennement, présenter un accusé à la question, le conduire dans la chambre de la question, afin que la menace des tourments lui fasse faire des aveux.
   Terme de manége. Présenter un cheval, le mettre sur la montre pour le faire voir à l'acheteur ou à celui qui doit le monter.
   Mettre sous les yeux. Présentez-lui le miroir pour qu'il se voie.
   Surtout qu'à son entrée [d'Athalie] et que sur son passage Tout d'un calme profond lui présente l'image, RAC. Athal. V, 3.
   Celui qui présente un héros [Pierre Ier] aux nations étrangères, doit le présenter en grand et le rendre intéressant pour tous les peuples, VOLT. Lett. Schouvaloff, 28 déc. 1761.
   Le fleuve [Pénée] présente partout un canal tranquille, et dans certains endroits il embrasse de petites îles, dont il éternise la verdure, BARTHÉL. Anach. ch. 35.
   Fig.
   Quel horrible avenir m'ose-t-on présenter ?, VOLT. Oreste, II, 5.
   Formule de politesse. Présenter à quelqu'un ses respects, ses hommages, ses civilités, l'assurer de son respect, de ses hommages, de ses civilités.
   Tourner vers, diriger vers. Présenter le bras pour être saigné. Présenter le flanc à l'ennemi.
   Elle demande d'elle-même les sacrements de l'Église.... on lui voit paisiblement présenter son corps à cette huile sacrée, ou plutôt au sang de Jésus, qui coule si abondamment avec cette précieuse liqueur, BOSSUET Duch. d'Orl..
   Lui, fièrement assis et la tête immobile.... Présente à mes regards un front séditieux, RAC. Esth. II, 1.
   Fig. Présenter le chat par les pattes, proposer une affaire par l'endroit où il y a le plus de difficulté.
   Terme de marine. Présenter le bout à la lame, à la marée, au courant.
   Présenter le cap à telle aire de vent, gouverner ou se diriger vers cette aire de vent.
   Absolument. Présenter au vent, tenir le vent au plus près, en dérivant peu et marchant vite.
   Cette voile présente bien, elle est bien orientée pour l'allure du plus près.
   Mettre en avant pour menacer. Il lui présenta la pointe de l'épée.
   Les uns [soldats] avec transport embrassent le rivage ; Les autres, qui partaient, s'élancent dans les flots, Ou présentent leurs dards aux yeux des matelots, RAC. Mithr. IV, 6.
   Et présentant la foudre à mon esprit confus, Le bras déjà levé, [les dieux] menaçaient mes refus, RAC. Iphig. I, 1.
   Maître enfin du plateau, et épuisé de forces et de sang, Ney, ne se sentant plus environné que de morts, de mourants et de ténèbres, se fatigua ; il fit cesser le feu, garder le silence, et présenter les baïonnettes, SÉGUR Hist. de Nap. V, 7.
   Présenter la bataille, faire les dispositions nécessaires pour engager la bataille.
   Jugeant que c'était assez d'avoir présenté la bataille à l'ennemi trente-six heures durant, PELLISSON Lett. hist. t. III, p. 63.
   Terme de métier. Approcher une pièce de bois, de fer, etc. de l'endroit où elle doit être placée, afin de voir, avant de la poser, si elle va bien. Présentez cette porte, et voyez si elle a assez de jeu.
   Présenter quelqu'un à un emploi, à un bénéfice, désigner celui à qui un emploi, un bénéfice doit ou peut être donné.
   On dit de même : présenter quelqu'un pour un emploi, pour une place.
   Absolument. Pour cette espèce d'emploi, le ministre présente, et l'empereur nomme.
   Exposer. Présenter ses idées avec clarté.
   La Saint-Barthélémy même ne fut pas présentée dans le conseil de Charles IX comme un crime, mais comme une sévérité nécessaire, VOLT. Comm. Corn. Rem. Pompée, I, 1.
10°   Se présenter, v. réfl. Paraître devant quelqu'un. Il n'osait se présenter devant son père.
   À mon perfide époux je cours me présenter ; Il ne soutiendra point la fureur qui m'anime, RAC. Iphig. III, 5.
   ... Dans ce désordre à mes yeux se présente Un jeune enfant...., RAC. Athal. II, 5.
   Je ne lui parus pas [à un lutteur] digne d'être vaincu ; et, regardant avec pitié ma tendre jeunesse, il voulut se retirer ; mais je me présentai a lui, FEN. Tél. V.
   Donner, avant de venir se présenter au prêtre, quelques moments seulement à la révision de la conscience, MASS. Carême, Conf..
   Il s'en présentera, gardez-vous d'en douter, VOLT. Tancr. III, 4.
   Il y avait là [à Vilna] quarante jours de farine et de pain, et trente-six jours de viande pour cent mille hommes ; aucun chef n'osa donner l'ordre de distribuer des vivres à tous ceux qui se présenteraient, SÉGUR Hist, de Nap. XII, 7.
   Se présenter chez quelqu'un, à la porte de quelqu'un, et, absolument, se présenter, aller chez quelqu'un pour lui faire une visite.
11°   Se diriger vers, se tourner vers.
   On remarqua un bataillon qui, s'étant présenté de flanc aux batteries russes, perdit un rang entier de l'un de ses pelotons par un seul boulet : vingt-deux hommes tombèrent par le même coup, SÉGUR Hist. de Nap. VI, 4.
12°   Il se dit du maintien que l'on a en entrant dans une société, dans un salon, etc.
   Sa manière de se présenter n'est ni modeste, ni vaine, J. J. ROUSS. Ém. IV.
   Je voudrais qu'elle prît un maître à danser ; car elle a une étrange façon de se présenter dans une chambre, GENLIS Théât. d'éduc. le Méchant par air, I, 7.
   Dés qu'un jeune homme sait faire la révérence, riche ou non, peu importe, il se met sur les rangs ; il demande des gages en tirant un pied derrière l'autre : cela s'appelle se présenter, P. L. COUR. Lett. II.
   Cet homme se présente bien, se présente de bonne grâce, il n'est point embarrassé de sa personne, il a bonne grâce, bon maintien.
   En un sens contraire, il se présente gauchement, de travers, il ne sait pas se présenter.
13°   Se présenter pour une place, se mettre sur les rangs pour l'obtenir.
   L'on se présente pour les charges de ville, l'on postule une place dans l'Académie française, LA BRUY. VIII.
   Tout me favorisait, tout m'appelait au fauteuil [académique].... je n'avais qu'à me présenter, je me présentai donc, et n'eus pas une voix, P. L. COUR. Lett. à MM. de l'Académie..
   Se présenter aux électeurs, solliciter leurs suffrages pour la députation.
   Se présenter pour une partie, se dit, au palais, d'un avoué qui déclare être chargé d'occuper pour telle ou telle partie, dans un procès.
14°   Se présenter, se dit quelquefois dans le langage médical pour aller tenter une évacuation à la garde-robe. Vous êtes constipé ; présentez-vous tout de même à des heures régulières.
15°   Apparaître, en parlant des choses.
   La vérité se présente d'elle-même, PATRU Plaid. 11, dans RICHELET.
   Tel fut-il à ce dernier choc ; et la mort ne lui parut pas plus affreuse, pâle et languissante, que lorsqu'elle se présente au milieu du feu sous l'éclat de la victoire qu'elle montre seule, BOSSUET Louis de Bourbon..
   De magnifiques jardins se présentèrent ensuite, MONTESQ. Lett. pers. 141.
   Il me semble que vous avez peine à écarter la foule d'idées ingénieuses qui se présente toujours à vous, VOLT. Lett. à Cideville, 26 nov. 1733.
   La liaison de plusieurs idées ne peut avoir d'autre cause que l'attention que nous leur avons donnée, quand elles se sont présentées ensemble, CONDIL. Conn. hum. II, 3.
   Ce palais, ce jardin se présente bien, on en juge avantageusement au premier aspect.
   Fig.
   L'apprendre [la politesse] hors de la cour se présente ridiculement, SÉV. 17 avr. 1682.
   Fig. Une affaire qui se présente bien, une affaire dont le succès est vraisemblable.
   Cela se présente bien, se présente mal, se dit, en général, de choses éventuelles, selon qu'elles ont l'air de réussir ou de mal tourner.
   Ce nom, cette date, etc. ne se présente pas à ma mémoire, je ne puis actuellement m'en souvenir.
   Une chose qui se présente à l'esprit, une chose qui vient à la pensée.
16°   Survenir. Un embarras nouveau se présente.
   Impersonnellement.
   Il se présente plusieurs occasions de disposer de mon traité de l'éducation, et même avec avantage, J. J. ROUSS. Lett. à la maréch. de Luxemb. p. 72, dans POUGENS.
   XIe s.
   De trestouz reis [je] vous present les corones, Ch. de Rol. XXVIII.
   De Saragoce [ils] li presentent les clés, ib. CXCV.
   XIIIe s.
   Chevaus, or et argent leur fist on presenter, Berte, III.
   Mains grans princes ce jour de servir [à table] se presente, ib. X.
   La serve a le coutel à Bertain presenté, ib. XV.
   Mil livrées de terre à Symon [il] presenta [donna], ib. CXXXI.
   Aucun sont qui bien se presentent dedens hore de miedi, et après s'en vont de le [la] cort sans congié, BEAUMANOIR III, 15.
   Car il li presente les denz, Et li boute en la pel dedenz, Ren. 8206.
   Quant celui qui a le murtre presenté, set par le seignor ou par autre, que celui sur qui il a mis le murtre est arresté...., Ass. de J. I, 136.
   XIVe s.
   Un hanap et une aiguiere d'or que le roy a fait acheter et presenter de par lui à l'empereur de Constantinople, DE LABORDE Émaux, p. 474.
   XVe s.
   La dame se presenta au roy de faire pour luy ce qu'il luy seroit possible, Perceforest, t. III, f° 148.
   XVIe s.
   Il la prioit, il la conjuroit, il lui presentoit [faisait des présents], mais il ne pouvoit rien avoir, DESPER. Contes, LXVI.
   Il feut presenté au roy une fille...., MONT. I, 102.
   On ne leur presente que horreur, MONT. I, 183.
   Ses ouvrages, presentez d'un lustre qui nous esclaire à la vertu, MONT. I, 104.
   Le capitaine Texier presente l'escalade, D'AUB. Hist. II, 55.
   Il s'en alla au devant de Hannibal, et lui presenta la bataill en la Thoscane, AMYOT Fab. 5.
   Et commanda à son escuyer qu'il luy donnast de l'espée à travers le corps, luy presentant le flanc, AMYOT Crassus, 49.
   Provenç. et espagn. presentar ; ital. presentare ; du lat. praesentare, rendre présent, de praesens (voy. présent 1).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • présenter — [ prezɑ̃te ] v. <conjug. : 1> • v. 880; lat. imp. præsentare I ♦ V. tr. 1 ♦ Présenter une personne à une autre, l amener en sa présence pour la faire connaître. « Des mères présentaient à Paphnuce leurs jeunes garçons » (France). Spécialt… …   Encyclopédie Universelle

  • presenter — Presenter, Praesentare, Offerre, Sistere, In conspectum dare. Presenter les cornes pour frapper, Cornua obuertere alicui. Se presenter, Apud acta nomen dare, In officio actuario nomen inter prouocatores aut prouocatos edere vel profiteri. B. Se… …   Thresor de la langue françoyse

  • Presenter — (Fernbedienungselement und Empfängerantenne) Ein Presenter (Engl. to present = präsentieren) ist eine Fernbedienung zur Steuerung eines PCs während eines Vortrages. Er wird meist benutzt, um eine mit einem Beamer gezeigte (z.B. mit Powerpoint… …   Deutsch Wikipedia

  • Presenter — Pre*sent er, n. One who presents. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • presenter — index contributor (giver), donor, grantor Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • presenter — see announcer …   Modern English usage

  • presenter — ► NOUN ▪ a person who introduces and appears in a television or radio programme …   English terms dictionary

  • presenter — [prē zent′ər, prizent′ər] n. 1. a person who presents something or someone 2. Brit. HOST2 (n. 6) …   English World dictionary

  • PRÉSENTER — v. a. Offrir quelque chose à quelqu un. Présenter un bouquet, des fruits à une dame. Présenter à boire. Présenter un fauteuil, une chaise, un siége. Dès que vous entrez dans cette maison, on vous présente des cartes.   Présenter la main à quelqu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRÉSENTER — v. tr. Offrir quelque chose à quelqu’un. Présenter à boire. Présenter un fauteuil, une chaise, un siège. Présenter des lettres de créance, Les remettre à la personne prés de laquelle on est accrédité. Présenter une lettre de change, La montrer à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.