préparer
(pré-pa-ré) v. a.
   Disposer une chose pour l'usage auquel on la destine.
   Je prépare une chambre à votre amant transi, SCARRON Jodelet, maître valet, V, 2.
   Debout ! Pour la chasse ordonnée il faut préparer tout, MOL. Princ. d'Él. Prol. sc. 2.
   Quels mets à ce cruel, quel vin préparez-vous ?, RAC. Esth. III, 3.
   Et les jeux funèbres qu'on prépare à Alexandre, sont le massacre de toute sa famille, CONDILL. Hist. anc. II, 11.
   Fig. Saint Jean-Baptiste est venu pour préparer les voies du Seigneur, il est venu pour disposer les Juifs à recevoir la parole du Seigneur.
   Dans le langage général, préparer les voies à quelqu'un, lui donner des facilités pour venir à bout de ce qu'il a entrepris.
   Faire une préparation chimique. Préparer de l'oxygène, du chlore, extraire ces substances par les moyens chimiques.
   Faire une préparation pharmaceutique. Préparer une médecine.
   Faire une préparation anatomique. Préparer les nerfs, les artères d'une partie.
   Préparer les terres, leur donner les labours et façons nécessaires, pour semer, planter, etc.
   Préparer sa terre par une sage culture à porter de bonne heure les productions dont on n'aurait eu qu'une jouissance tardive, VOLT. Facéties, Conformez-vous au temps.
   Préparer un malade, le mettre à un certain régime et lui administrer certains médicaments en vue d'une opération, d'une inoculation qu'on va lui faire subir.
   Disposer, arranger, en parlant de choses qui ne sont pas matérielles.
   Et prévient, par un ordre à tous deux salutaire, Ou les maux qu'il prépare, ou ceux qu'il pourrait faire, CORN. Nicom. II, 1.
   J'ai su lui préparer des craintes et des veilles, RAC. Bajaz. I, 1.
   Vous qui, gardant au coeur d'infidèles amours.... M'avez des trahisons préparé la plus noire !, RAC. Mithr. IV, 4.
   Jamais nation ne prépara la guerre avec tant de prudence et ne la fit avec tant d'audace, MONTESQ. Rom. 2.
   Quand il fallut que l'armée quittât sa flotte, ses corps d'élite prirent assez de vivres pour atteindre et traverser le Niémen, préparer une victoire et arriver à Vilna, SÉGUR Hist. de Nap. III, 3.
   Se préparer, préparer à soi.
   Et puisse Aménaïde, en formant ces liens, Se préparer des jours moins tristes que les miens !, VOLT. Tancr. I 4.
   Se préparer des excuses, s'arranger de manière que ce qu'on fera soit excusé. Elle s'est préparé une échappatoire.
   Préparer un discours, une leçon, un plaidoyer, méditer, disposer dans sa mémoire ce que l'on doit dire.
   Vous pouvez préparer, seigneur, votre réponse, RAC. Bérén. II, 2.
   Préparer peut avoir un nom de chose pour sujet. Nos divisions nous préparent de grands malheurs.
   La grâce saura bien vous préparer les chemins, SÉV. 440.
   J'ignore quel conseil prépara ma disgrâce, RAC. Brit. I, 1.
   Ignorez-vous encore ce que les destinées vous ont préparé ? mais que dis-je ? vous en êtes indigne, FÉN. Tél. VII.
   Assurer l'effet d'une chose par quelques précautions. Il faut préparer ce coup de théâtre.
   Terme de musique. Préparer une dissonance, voy. préparation, n° 3.
   En cet emploi, il peut avoir un nom de chose pour sujet.
   Quelquefois c'est à la pensée même, exprimée dans les termes propres, à préparer la figure, CONDIL. Art d'écr. II, 7.
   La ressource la plus commune et la plus facile est celle d'un incident nouveau ; mais cet incident ne produit son effet qu'autant que ce qui le précède le prépare sans l'annoncer, MARMONTEL Oeuv. t. X, p. 48.
   En parlant des personnes, mettre dans une disposition propre à atteindre le but qu'on se propose.
   Que lui-même, en secret amené dans ces lieux, Sans être préparé, se présente à mes yeux, RAC. Bajaz. I, 3.
   Grands dieux ! à son malheur dois-je la préparer ?, RAC. Iphig. II, 3.
   Annibal envoya à Carthage un Tyrien dont il était fort sûr, pour préparer les esprits, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. VIII, p. 329, dans POUGENS.
   Préparez par degrés cette vertu sauvage Au secret important qu'il lui faut révéler, VOLT. Mort de César, I, 1.
   Il est des malheurs auxquels il n'est pas même permis à un honnête homme d'être préparé, J. J. ROUSS. 2e dial..
   Absolument.
   Préparez, quand vous voulez toucher ; n'interrompez jamais les assauts que vous livrez au coeur, VOLT. Comm. Corn. comte d'Essex, IV, 4.
   Préparer le visage de quelqu'un, faire que son visage exprime les impressions qui sont désirables dans la circonstance.
   Bajazet va se perdre : ah ! si, comme autrefois, Ma rivale eût voulu lui parler par ma voix, Au moins si j'avais pu préparer son visage !, RAC. Bajaz I, 4.
   Préparer un élève à un examen, un enfant à sa première communion.
   La seconde condition sera peut-être la plus difficile, c'est que les maîtres sachent préparer leurs élèves aux règles dont nous parlons, DUMARSAIS Oeuv. t. I, p. 210.
   Se préparer, v. réfl. Se disposer à.
   Préparez-vous à voir vos pays désoles, CORN. Nicom. III, 1.
   Je ne sais si vous savez que Mme de Fontanges est dans un couvent, moins pour passer la bonne fête, que pour se préparer au voyage de l'éternité, SÉV. 3 avril 1681.
   Notre Seigneur, instruisant ses disciples sur cette importante matière, ne leur disait pas : Préparez-vous, mais soyez prêts, BOURDAL. Instruct. sur la mort, Exhort. t. II, p. 330.
   La terre compte peu de ces rois bienfaisants ; Le ciel à les former se prépare longtemps, BOILEAU Épît. I.
   L'empereur lui avait écrit [à Davoust] qu'on allait faire la guerre dans un pays nu, où l'ennemi détruisait tout, et qu'il fallait se préparer à s'y suffire soi-même, SÉGUR Hist. de Nap. III, 2.
   On dit aussi se préparer pour.
   Le roi se prépara pour marcher contre les Arachosiens, VAUGEL. Q. C. 394.
   Se préparer, méditer sur ce qu'on veut dire en un discours.
   Claude s'exprimait avec élégance quand il s'était préparé, DIDEROT Claude et Nér. I, 38.
   Se préparer, se dit de celui qui étudie pour subir une épreuve, passer un examen.
   Il se dit en parlant des choses qui sont en voie de se faire. Un événement se prépare.
   Le mari vint sur le soir, avec une mélancolie extraordinaire, et qui lui devait être un pressentiment de ce qui se préparait contre lui, LA FONT. Psyché, I, p. 82.
   Il se prépare contre le prince quelque chose de plus formidable qu'à Rocroy, BOSSUET Louis de Bourbon..
10°   Être préparé, être produit. Ce médicament se prépare à froid.
   Vauvenargues a dit se préparer de : Il oublie quelquefois en le voyant ce qu'il s'est préparé de lui dire, Caractères, n° 1. Cette construction est tout à fait inusitée.
   XVIe s.
   Sylla descendit vers la coste de la mer, se preparant pour passer en la ville de Brundusium, AMYOT Sylla, 55.
   Il n'eut jamais si petite ne si legere cause en main, qu'il n'y vinst tousjours preparé et ayant estudié pour la plaider, AMYOT Crass. 5.
   Je ne veulx pas qu'on s'employe à me rendre attentif, et qu'on me crie cinquante fois : or oyez.... j'y viens tout preparé du logis, MONT. II, 106.
   Il vault mieulx d'une belle asseurance se preparer à tout ce qui en pourra advenir, MONT. I, 138.
   Lat. praeparare, de prae, avant, et parare, disposer (voy. parer).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • préparer — [ prepare ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1380; « panser » 1314; lat. præparare I ♦ PRÉPARER QQCH. 1 ♦ Mettre, par un travail préalable, en état d être utilisé, de remplir sa destination. ⇒ apprêter, arranger, disposer. Préparer une chambre… …   Encyclopédie Universelle

  • preparer — Preparer. v. a. Apprester, disposer, mettre quelque chose en estat de servir. Preparer une maison. preparer un disner. preparer de la viande. preparer un spectacle. preparer une medecine. preparer des drogues. preparer de l antimoine, de l opium… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • preparer — Preparer, Praeparare, Praesternere. Preparer un lieu, Moliri locum. Se preparer de bailler trente mines pour une fille, Destinare sibi puellam minis triginta. Plus preparé et garni pour, etc. Compositior ad iudicium prolusorium B …   Thresor de la langue françoyse

  • Preparer — Pre*par er, n. One who, or that which, prepares, fits, or makes ready. Wood. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • preparer — index precursor Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • PRÉPARER — v. a. Apprêter, disposer, mettre une chose dans l état convenable à l usage auquel on la destine. Préparer une maison. Préparer un dîner. Préparer de la viande, un mets. Préparer des cuirs. L art de préparer et de conserver les insectes. Préparer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRÉPARER — v. tr. Apprêter, disposer mettre une chose dans l’état convenable à l’usage auquel on la destine. Préparer une chambre. Préparer un dîner. Préparer de la viande, un mets. Préparer des cuirs. L’art de préparer et de conserver les insectes.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • préparer — vt. , apprêter, disposer, accommoder : prépa â (Peisey), PRÉPARÂ (Aillon J., Aix.017, Albanais.001, Annecy.003, Arvillard.228, Balme Si.020, Billième, Chambéry.025, Gets, Giettaz, Mûres, St Nicolas Cha., Saxel.002, Thoiry, Thônes.004, Viviers… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • preparer — noun Preparer is used after these nouns: ↑tax …   Collocations dictionary

  • preparer — prepare ► VERB 1) make ready for use or consideration. 2) make or get ready to do or deal with something. 3) (be prepared to do) be willing to do. 4) make (a substance) by chemical reaction. DERIVATIVES preparer noun …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”