acenseur
(entrée créée par le supplément)
(a-san-seur) s. m.
Terme d'anciennes coutumes. Celui qui a pris une chose à cens, un péage notamment, et qui en perçoit le denier au nom du seigneur péager.
   XVIe s.
   .... Seroit payé à mondit seigneur, à ses commis et acenseurs, MANTELLIER Gloss. Paris, 1869, p. 3.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acenseur — Acenseur, m. acut. C est un fermier, Conductor, Redemptor …   Thresor de la langue françoyse

  • acenseur — ⇒ACCENSEUR, ACENSEUR, subst. masc. DR. COUTUMIER MÉDIÉV. Celui qui donne ou prend à ferme ou à cens (cf. LITTRÉ). Fém. : une ac(c)enseuse (BESCH. 1845). Étymol. ET HIST. 1310 « celui qui prend à cens » (Ord., I, 477 ds GDF. : Accenseurs des… …   Encyclopédie Universelle

  • accenseur — ⇒ACCENSEUR, ACENSEUR, subst. masc. DR. COUTUMIER MÉDIÉV. Celui qui donne ou prend à ferme ou à cens (cf. LITTRÉ). Fém. : une ac(c)enseuse (BESCH. 1845). Étymol. ET HIST. 1310 « celui qui prend à cens » (Ord., I, 477 ds GDF. : Accenseurs des… …   Encyclopédie Universelle

  • Acensement — Sur les autres projets Wikimedia : « Acensement », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un acensement ou accensement désigne, sous l Ancien Régime, la concession (en général assez longue, voire perpétuelle) de la jouissance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”