prune
(pru-n') s. f.
   Fruit à noyau, à peau lisse et fleurie. Prune de damas. Prune de damas rouge. Prune de damas noir. Prune de damas violet. Prune de damas blanc. Prune de mirabelle. Prune de Monsieur. Prune de reine-Claude. Prune de Brignoles. Prune de perdrigon. Prune de Sainte-Catherine. Prune Dauphine variété de reine-Claude. Prune impériale violette, dite aussi prune-oeuf. Prune impériale blanche.
   Populairement. Elle aura quinze ans viennent les prunes, c'est-à-dire l'été prochain.
   Populairement. Pour des prunes, pour peu de chose, locution qui se construit presque toujours avec la négation ou avec une interrogation valant la négative.
   Si je suis affligé, ce n'est pas pour des prunes, MOL. Sgan. 16.
   Franchement, les femmes qui vont au cabaret n'y vont pas pour des prunes, GHERARDI Théât. ital. Arlequin Jason, t. I, p. 178.
   Croira-t-il, s'il lui reste un peu de jugement, que vous vous poignardez pour des prunes ?, GHERARDI Théât. ital. le Phénix, t. II, p. 309.
   Ce ne sont pas des prunes, se dit de quelque horion.
   Un grès de taille non petite, Dont on a par ses mains régalé ma visite, - Diantre ! ce ne sont pas des prunes que cela !, MOL. Éc. des f. III, 4.
   Populairement. Une balle de fusil. Il a reçu une prune.
   Prune des anses, prune de coco ou prune d'Icaque, noms divers du fruit de l'icaquier.
PROVERBE Il aime mieux deux oeufs qu'une prune, c'est-à-dire il n'est pas niais, il entend ses intérêts.
   1. L'Académie écrit prune de damas avec un d minuscule ; on lui a reproché cette orthographe, disant qu'il s'agit de la ville de Damas, et qu'ailleurs elle écrit raisin de Damas. Mais le reproche porte à faux ; il s'agit non d'une prune de la ville de Damas, mais d'une prune qui prend son nom du damas étoffe.
   2. On dit : j'ai mangé des prunes de Monsieur, et non : j'ai mangé des Monsieurs ou des Messieurs.
   XIIIe s.
   Vous ne valés pas une prune pourrie, Chr. de Rains, p. 6.
   Car amis ne prise une prune Contre ami les biens de Fortune, la Rose, 8109.
   XIVe s.
   [Le loup ayant reçu la ruade du cheval] Se Isengrin lire ne seüst, Encor ceste prune il n'eüst, Renart contrefait.
   XVe s.
   Avaler me faut ceste prune, CH. D'ORL. Rond..
   XVIe s.
   Là et ailleurs, mesmes en Provence et Languedoc, plusieurs prunes se recueillent de diverses sortes, dont les principales sont, les trois perdigones, les imperiales, les deux royales, les dattes, de Chipre, de Jerusalem, les deux brignons, gros et petit, des quatre dames, blanc, noir, violet, rouge, des trois cathelanes, vertes, blanches, violettes, des medicinales, des damaisines ; par ces noms presques cogneues partout, O. DE SERRES 684.
   Berry, preugne, preune, peurne ; picard prone ; wallon, preunn ; prov. pruna ; ital. prugna ; du lat. prunum.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prune — prune …   Dictionnaire des rimes

  • prune — [ pryn ] n. f. et adj. inv. • 1265; lat. pruna, de prunum 1 ♦ Fruit du prunier, de forme ronde ou allongée, à peau fine, de couleur variable, à chair juteuse, sucrée, agréable au goût. ⇒ mirabelle, quetsche, reine claude. La prune est une drupe à …   Encyclopédie Universelle

  • prune — PRUNE. s. f. Sorte de fruit à noyau dont il y en a de diverses sortes. Grosse prune. bonne prune. prune qui quitte le noyau. prune imperiale. prune de damas. prune de perdrigon. prune diaprée. prune de sainte Catherine. prune de damas violet.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Prune — Prune, v. t. [imp. & p. p. {Pruned}; p. pr. & vb. n. {Pruning}.] [OE. proine, probably fr. F. provigner to lay down vine stocks for propagation; hence, probably, the meaning, to cut away superfluous shoots. See {Provine}.] 1. To lop or cut off… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Prune — Prune, n. [F. prune, from L. prunum a plum. See {Plum}.] A plum; esp., a dried plum, used in cookery; as, French or Turkish prunes; California prunes. [1913 Webster] {German prune} (Bot.), a large dark purple plum, of oval shape, often one sided …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Prune — Prune, v. i. To dress; to prink; used humorously or in contempt. Dryden. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • prune — UK US /pruːn/ verb [T] ► to reduce the number or amount of something: »The plan for the next financial year is to prune 25% off the budget …   Financial and business terms

  • Prune — Rare, le nom est surtout porté dans la Sarthe. Difficile de savoir s il évoque un marchand de prunes, un lieu où pousse le prunier, ou encore s il s agit d un sobriquet (celui qui est petit et rondouillard comme une prune). On rencontre la forme… …   Noms de famille

  • prune — Ⅰ. prune [1] ► NOUN 1) a plum preserved by drying and having a black, wrinkled appearance. 2) informal a disagreeable person. ORIGIN Greek prounon plum . Ⅱ. prune [2] ► …   English terms dictionary

  • Prune — Prune, Farbstoff, s. Gallocyanin …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • prune — index decrease, diminish, minimize, retrench Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”