pensionnaire
(pan-si-o-nê-r') s. m. et f.
   Celui ou celle qui reçoit une pension d'un État, d'un prince, d'un particulier.
   Les pensionnaires qu'il [Philippe de Macédoine] avait dans Athènes firent leur devoir : ces langues vénales eurent soin de...., ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. VI, p. 77, dans POUGENS.
   La faction des seize, pensionnaire de Philippe II, VOLT. Moeurs, 174.
   Louis XII avait un roi de Naples suivant sa cour et son pensionnaire, VOLT. Moeurs, 110.
   Par plaisanterie. Un pensionnaire du roi, un homme détenu en prison.
   Élève de peinture, de sculpture ou d'architecture, entretenu à Rome par le gouvernement pour se perfectionner.
   Comédien pensionnaire, ou, simplement, pensionnaire, comédien qui ne participe point aux bénéfices de la société et qui reçoit un traitement fixe ; cela ne se dit qu'en parlant du Théâtre Français. Les pensionnaires du Théâtre-Français.
   En matière bénéficiale, celui qui jouit d'une pension sur un bénéfice.
   Titre donné autrefois, dans l'académie des sciences, à certains membres.
   Les membres de l'ancienne académie des sciences depuis le règlement de 1699 étaient de quatre sortes : honoraires, pensionnaires, associés et élèves ; les pensionnaires étaient les véritables académiciens, ALF. MAURY L'anc. académie des sciences, p. 42.
   Lorsque l'Académie, voulant honorer le génie d'un de ses membres moins ancien que lui, donna le titre de pensionnaire surnuméraire à M. d'Alembert, CONDORCET Montigni..
   Titre qu'on donnait en Hollande au premier ministre des états, ainsi qu'au ministre de la régence de chaque ville ; leur nom vient de la pension ou des appointements réglés qu'on leur donnait.
   Nous rencontrâmes [à Amsterdam] le pensionnaire à pied, sans laquais, au milieu de la populace : on ne voit là personne qui ait de cour à faire, VOLT. Lett. à Mme de Bernières, 7 oct. 1722.
   Le célèbre Heinsius, pensionnaire de Hollande et le plus terrible ennemi qu'ait eu la France, DUCLOS Oeuv. t. VI, p. 62.
   Celui ou celle qui paie une pension pour être logé et nourri.
   Demi-pensionnaire, celui qui n'est dans une pension bourgeoise que pour le dîner.
   Élève à demeure dans une maison d'éducation.
   Je sortais du couvent avec toute l'innocence d'une pensionnaire qui n'a pu connaître le monde, GENLIS Mlle de la Fayette, p. 137, dans POUGENS.
   Demi-pensionnaire, élève qui prend un ou deux repas avec les pensionnaires, mais qui ne couche pas dans la maison.
   XVe s.
   Et me y avoit envoyé le roy avec les pensionnaires de sa maison [gardes, satellites], et fut la premiere fois que il bailla chief aus ditz pensionnaires, COMM. VI, 4.
   Le suppliant se mit à pension avecques ung nommé le Desert.... et après qu'il eust esté par certain temps son pensionnier, DU CANGE pensionatus..
   Je parleray pour la pucelle au cercle d'or, à qui je suis ami et pensionnaire, et pour ce aussi qu'elle a droicte et juste cause, Perceforest, t. VI, f° 8.
   XVIe s.
   Les quatre cents archers de la garde et les cent Allemands du roy feurent armez, les gentilshommes à cheval et les archers à pied, tous joignant le logis du roy avec plusieurs de ses princes et pensionnaires [sortes de gardes du roi], J. D'AUTON Annales de Louis XII, p. 168, dans LACURNE.
   Pension.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   PENSIONNAIRE. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
   Mises [dépenses] pour pencionniers de ceste anée presente [à Abbeville], Rec. des manusc. inédits de l'hist. du tiers état, t. IV, p. 158.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PENSIONNAIRE — Terme (en hollandais pensionaris , du latin médiéval pensionarius ) qui désigne communément, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle dans les Pays Bas, le fonctionnaire principal du magistrat ou conseil de ville dans les agglomérations les plus… …   Encyclopédie Universelle

  • pensionnaire — Pensionnaire. s. de tout genre. Celuy ou celle qui paye pension. Il paye fort bien, c est un bon pensionnaire. prendre des pensionnaires. il y a plus de trois cent pensionnaires dans ce College. elle est pensionnaire dans ce Convent. Il se dit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PENSIONNAIRE — s. des deux genres Celui ou celle qui paye pension. Il paye fort bien, c est un bon pensionnaire. Prendre des pensionnaires. Il ne veut de pensionnaires que pour la table.   Il signifie aussi, Celui ou celle qui, moyennant un prix convenu, loge… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PENSIONNAIRE — n. des deux genres Celui ou celle qui paie pension. Il paie fort bien, c’est un bon pensionnaire. Prendre des pensionnaires. Il ne veut de pensionnaires que pour la table. Il désigne aussi Celui ou celle qui, moyennant un prix convenu, loge dans… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Pensionnaire — Le pensionnaire (Pensionaris en néerlandais) est le responsable de l’administration d une province dans les Provinces Unies et les Pays Bas autrichiens. Le pensionnaire est flanqué d un stadhouder, chargé lui du pouvoir exécutif. Portail de la… …   Wikipédia en Français

  • pensionnaire — pen·sion·naire …   English syllables

  • pensionnaire — n. panchnéro (Saxel) / pinch(o)néro (Albanais, Annecy | Arvillard), A, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • pensionnaire — ˌpäⁿˌsyȯˈna(a)(ə)r noun ( s) Etymology: Middle French 1. : pensioner; especially : boarder 2 …   Useful english dictionary

  • Grand-Pensionnaire — Le grand pensionnaire était le titre honorifique du pensionnaire des États de Hollande, le secrétaire de l organe exécutif et législatif de la province de Hollande. Ce sont les Français qui, selon l étiquette diplomatique de l époque, ajoutèrent… …   Wikipédia en Français

  • Grand pensionnaire — Le grand pensionnaire était le titre honorifique du pensionnaire des États de Hollande, le secrétaire de l organe exécutif et législatif de la province de Hollande. Ce sont les Français qui, selon l étiquette diplomatique de l époque, ajoutèrent… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”